Pilules contraceptives progestatives

Les pilules progestatives font partie des contraceptifs oraux qui peuvent être prescrits aux femmes en France pour le contrôle de la reproduction. La pilule progestative a pour particularité de contenir un progestatif de synthèse : le désogestrel ou le lévonorgestrel.
Quelles sont les indications et contre-indications des pilules progestatives ? Comment agissent-elles ? Sont-elles fiables ? Quelle différence avec une pilule dite “combinée?”

Nous avons demandé au Dr Benjamin Viaris de Lesegno, Gynécologue Obstétricien, de nous apporter son éclairage sur ce sujet dans cette interview.

Interview réalisée le 24/04/2017*

Les types de pilules progestatives

Il existe deux sortes de pilules progestatives :

  • Celles qui contiennent du désogestrel. Leur mode d’action est de supprimer l’ovulation et d’épaissir les sécrétions du col de l’utérus afin de bloquer les spermatozoïdes. Dans la majorité des cas, les femmes n’ont pas de règles.
  • Celles qui contiennent du lévonorgestrel. Elles agissent en épaississant les sécrétions du col de l'utérus, ce qui bloque le passage des spermatozoïdes. Les règles surviennent environ toutes les 4 semaines. Cependant, chez certaines femmes, ces pilules suppriment aussi l’ovulation, dans ce cas les femmes n’ont pas leurs règles.

Nous avons interrogé le Dr Viaris de Lesegno sur la différence entre ces deux types de pilules progestatives. La différence entre ces deux pilules se situe dans le délai d’oubli. En effet, “quand on a une pilule au lévonorgestrel, on a une fenêtre de 3h pour prendre sa pilule le lendemain alors qu’avec le désogestrel on a une fenêtre de 12h”.

Quelles pilules progestatives en France ?

En France, on trouve parmi les pilules progestatives :

  • Cerazette®, dont les génériques sont Optimizette, Antigone, Claréal Gé et Desopop
  • Microval®

Quel est le mode d’action d’une pilule progestative ?

Les pilules progestatives augmentent la viscosité de la glaire cervicale (substance produite par les cellules du col de l’utérus) pour la rendre imperméable aux spermatozoïdes. Elles agissent aussi sur la muqueuse à l’intérieur de l'utérus qui devient inapte à la nidation (étape durant laquelle l'embryon s'installe à l'intérieur de la muqueuse utérine).
Pour les pilules progestatives à base de désogestrel (Cerazette®, Antigone® etc.), il existe un double mécanisme contraceptif car celles-ci bloquent aussi l’ovulation ce qui engendre l'absence des règles.

Comment prend-on une pilule progestative ?

La pilule progestative doit être commencée le premier jour des règles. Les pilules progestatives se prennent quotidiennement à heure fixe, en continu, les plaquettes contenant 28 comprimés, un par jour durant tout le cycle (il n’y a pas d’arrêt entre les plaquettes).

  • Si vous prenez la pilule progestative en relais d'une contraception hormonale combinée, vous devez prendre le premier comprimé de la plaquette le lendemain du jour de la prise du dernier comprimé de l’ancienne plaquette.
  • Si la prise de la pilule progestative se fait en relais d'un patch contraceptif ou d'un anneau vaginal, il faut prendre le premier cachet le jour du retrait de l'anneau ou du patch.
  • Si la prise de la pilule progestative se fait en relais d’un contraceptif hormonal à base de progestérone :
  • Si vous prenez la pilule progestative en relais d'une contraception hormonale progestative, vous pouvez prendre le premier comprimé de la plaquette n'importe quel jour sans faire d’interruption entre les comprimés.
  • Si la prise de la pilule progestative se fait en relais d’un implant, vous devez prendre le comprimé le jour du retrait de l'implant. S'il s'agit d'un contraceptif injectable, le relais doit se faire le jour prévu pour l'injection suivante.
    Référez vous à la notice de votre pilule progestative pour savoir si vous devez utiliser ou non un préservatif durant les 2 ou 7 premiers jours du nouveau contraceptif.

De quelle génération sont les pilules progestatives ?

Les pilules progestatives ne font pas partie d’une génération car pour le moment seules deux hormones sont utilisées : le levonorgestrel et le désogestrel. On parle de génération uniquement pour les pilules combinées.

Que faire quand on oublie une pilule progestative ?

La marche à suivre varie selon les pilules. Le délai d'oubli qui peut affecter l’efficacité de la pilule est de 12 heures pour le désogestrel (Antigone® ,Cerazette®, etc). Pour Microval®, ce délai d’oubli est de 3 heures.
Si ce délai est dépassé, il faut prendre le comprimé oublié le plus vite possible en plus du comprimé habituel et utiliser des préservatifs les 7 jours suivant l'oubli.
Si vous avez eu un rapport sexuel non protégé dans les 5 jours précédant l'oubli, il faut prendre une contraception d'urgence.
Si vous avez eu un rapport sexuel non protégé depuis l’oubli, il faut prendre le comprimé oublié le plus vite possible, utiliser une contraception d’urgence et des préservatifs pendant 48h.
Pour plus d’information sur la marche à suivre en cas d’oubli de pilule, vous pouvez consulter notre article oubli de pilule.

Y a-t-il des contre-indications ?

Si la majorité des femmes peuvent utiliser les pilules progestatives, il y a tout de même quelques contre-indications :

  • Si vous avez une thrombose (formation d’un caillot de sang dans un vaisseau sanguin)
  • Si vous avez un cancer sensible aux stéroïdes sexuels, comme certains types de cancer du du sein
  • Si vous avez ou avez eu une maladie grave du foie
  • Si vous avez des saignements vaginaux inexpliqués
  • Si vous êtes allergiques à l’un des composants de la pilule
    Informez bien votre médecin traitant de vos antécédents médicaux afin que celui-ci puisse évaluer au mieux quel type de contraception est le plus adapté pour vous.

Quels sont les effets indésirables des pilules progestatives?

Les effets secondaires les plus fréquents sont :

  • de petits saignements entre les règles et des règles peu abondantes, voire absentes
  • réveil de l’acné (si vous en avez eu auparavant)
  • troubles de l’humeur
  • douleurs dans les seins
  • prise de poids
  • nausées
  • maux de têtes
    Ces effets indésirables sont des effets possibles et certaines femmes ne ressentent aucun inconvénient.

Quelle est la différence entre une pilule progestative et une pilule oestroprogestative ?

Contrairement aux pilules oestroprogestatives, les pilules progestatives ne contiennent pas d’oestrogène mais seulement un progestatif de synthèse. Comme elle ne contiennent pas d’oestrogène, les effets indésirables des pilules progestatives sont moins élevés, en particulier le risque thromboemboliques.
Contrairement au pilules combinées, les plaquettes de pilules progestatives doivent être prises tous les jours à la même heure sans période d’arrêt.

La pilule progestative est-elle aussi efficace qu’une pilule combinée ?

Une pilule progestative est aussi efficace qu’une pilule combinée. Cependant, son efficacité réside dans la façon dont on prend cette pilule puisque celle-ci doit être prise à heure fixe pour être parfaitement efficace.

Pilule progestative : avec ou sans ordonnance ?

Les pilules progestatives ne sont disponibles que sur ordonnance. Vous pouvez vous rendre chez votre médecin traitant ou demander votre ordonnance en ligne à nos médecins attitrés sur Zava.

Zava, consultations médicales en ligne : demandez en ligne une ordonnance pour votre pilule et recevez-la chez vous ou a la pharmacie de votre choix en 3h ouvrées.

Article publié le 25/05/2017
Revu par le Dr Sophie Albe-Ly le 27/04/2017