Pilule et Phlébite

Pilule 2ème, 3ème, 4ème génération, quel risque de thrombose veineuse ?

Une thrombose veineuse profonde, communément appelée phlébite, est causée par un caillot de sang (thrombus) qui se forme dans une de vos veines profondes, le plus souvent dans la jambe ou la cuisse, mais cela peut aussi arriver à d’autres endroits. Dans les cas les plus graves, si tout ou partie du caillot se détache et circule dans le corps, cela peut atteindre les poumons et provoquer une embolie pulmonaire.
Tout facteur impactant la coagulation du sang, comme l’hormone “oestrogène” utilisée dans les pilules combinées, est susceptible de favoriser l’apparition d’une thrombose. Pour autant, quelle est l’importance du risque de phlébite associé à la pilule et le risque de thrombose est-il le même pour une pilule de 2ème, 3ème et 4ème génération ?
Si vous avez un risque accru d'avoir une thrombose veineuse, les médecins de Zava peuvent vous prescrire une contraception adaptée.

Qu’est-ce qu’une thrombose veineuse profonde ?

La thrombose veineuse profonde se distingue de la phlébite superficielle parce que la veine dans laquelle le caillot survient est plus profonde. Le sang coagule et forme un caillot qui peut partiellement ou totalement obstruer la circulation sanguine. Cela arrive souvent dans les veines profondes de la jambe ou de la cuisse, mais cela peut aussi arriver dans les veines du bras, du système digestif ou même du cerveau.
Une phlébite profonde peut être dangereuse parce que les veines profondes favorisent la circulation potentielle d’une partie du caillot qui pourrait se détacher et se loger dans les poumons, provoquant une embolie pulmonaire, qui peut être fatale si elle n’est pas traitée suffisamment tôt.

Quels sont les symptômes de la phlébite ?

Dans près de la moitié des cas, il n'y a pas de symptôme. Si vous rencontrez un de ces symptômes, surtout s'il survient soudainement, prenez immédiatement conseil auprès d’un médecin :

  • Douleur inhabituelle dans l’une de vos jambes, à la marche ou au repos
  • Gonflement de la jambe
  • Une lourdeur dans la jambe
  • Une sensation de chaleur sur la peau de votre jambe
  • Une coloration de la peau un peu foncée, légèrement bleutée sur la jambe
  • Une légère fièvre autour de 38°
    Si vous rencontrez une toux soudaine (parfois accompagnée de crachats de sang), des difficultés respiratoires ou un essoufflement qui ne s’explique pas, une vive douleur dans la poitrine, ou un fort étourdissement, cela pourrait être signe d’une embolie pulmonaire. Appelez le 15 immédiatement ou rendez-vous au service des urgences le plus proche.

Qu’est-ce qui peut causer une phlébite ?

Une thrombose peut être le résultat de beaucoup de choses. Tout ce qui empêche le sang de coaguler normalement ou de circuler correctement est un facteur de risque. Plus vous cumulez les facteurs de risque, plus les chances que cela puisse aboutir à une phlébite sont importantes.
Rester immobile pendant une longue durée est un facteur de risque connu ( en cas d'alitement prolongé suite à une intervention chirurgicale ou une fracture, être assis pendant un long voyage augmente votre risque). Si vos jambes sont immobiles pendant un long moment, les muscles du mollet ne se contractent pas assez pour faire circuler le sang normalement dans votre corps.

  • La grossesse augmente le risque de développer un caillot de sang, d’autant plus chez les femmes qui ont un trouble de la coagulation héréditaire. Le risque de thrombose veineuse profonde lié à la grossesse dure jusqu'à six semaines après la naissance du bébé.
  • Les pilules contraceptives combinées et les traitements hormonaux substitutifs (THS) peuvent affecter la capacité de coagulation du sang.
  • Le surpoids et l’obésité sont aussi des facteurs de risque à cause de la pression plus forte exercée sur les veines.
  • Fumer peut affecter votre circulation et la coagulation sanguine
  • Le risque est augmenté après 60 ans, même si une phlébite peut survenir à tout âge.
  • Certaines personnes ont un risque de thrombose à cause d’une anomalie de la coagulation (cela est parfois héréditaire) ou d’une maladie (cancer, lupus…).

Quel est le lien entre phlébite et pilule contraceptive?

Il est connu que la pilule contraceptive orale combinée est liée à un risque de thrombose veineuse profonde. Une étude de 2015 a permis de constater que les femmes qui utilisent une pilule contraceptive combinée de 2ème génération ont presque trois fois plus de risque de développer un caillot de sang, et ce risque augmente avec les pilules plus récentes. Cependant il faut noter que ce risque reste globalement très faible.
Une thrombose veineuse profonde se produit environ chez 2 femmes sur 10.000 sur une période de 1 an en l’absence de grossesse ou de prise de contraception combinée. Ce risque passe à 6 pour 10,000 chez les femmes prenant une pilule de 2ème génération et à 9 à 12 pour les pilules de 3ème et 4ème génération (contenant les hormones désogestrel, gestodène, drospirénone ou cyprotérone).
Dans tous les cas, il faut rappeler que le risque de thrombose lié à la pilule est minime par rapport à celui encouru par une femme enceinte. Il est donc important de poursuivre une pilule qui vous convient si vous n’avez pas de facteurs de risques spécifiques pour la phlébite, tout en choisissant de préférence une pilule de 2ème génération.
Sachez que le risque de thrombose est plus important durant la première année d’utilisation du contraceptif.

Consultation médicale contraception et délivrance d'ordonnance pilule, patch ou anneau sur Zava, par nos médecins habilités

Comment traiter une phlébite ?

On conseille généralement de garder vos jambes surélevées à chaque fois que vous êtes au repos et de porter des bas de contention autant que possible si vous êtes à risque. Pour traiter une phlébite, on vous prescrira des anticoagulants : ce sont les médicaments communs pour traiter une thrombose, et empêcher un caillot de croître. Ils ne peuvent pas réellement fluidifier le sang, mais agissent à certains niveaux du processus de coagulation pour enrayer la formation du caillot de sang.
Il existe un autre type de médicament appelé agent thrombolytique qui peut être utilisé si le caillot est gros, et si vous avez une embolie pulmonaire ou que la thrombose est dans votre bras plutôt que dans votre jambe. Un traitement appelé thrombolyse par cathéter est alors utilisé pour briser le caillot rapidement. Il doit être effectué à l’hôpital.
Attention : en cas de phlébite, ne massez surtout pas votre jambe ou la partie douloureuse, vous risqueriez de favoriser le détachement du caillot et sa circulation vers d’autres organes.

Comment pouvez-vous réduire votre risque de thrombose veineuse ?

Des changements de mode de vie peuvent réduire vos facteurs de risque de thrombose veineuse profonde. En particulier, la perte de poids si vous êtes en surpoid ou obèse, et l’arrêt du tabac si vous fumez.
Voyager sur de longues distances augmente votre risque de phlébite, surtout les voyages où vous devez rester assise pendant une longue période (plus de six heures). Si vous êtes à risque de thrombose veineuse profonde ou en avez déjà eu une, demandez conseil à votre médecin avant de vous déplacer.
En général, pour tout long voyage, vous pouvez aider à réduire votre risque en suivant ces conseils :

  • Boire beaucoup d'eau
  • Limiter la consommation d’alcool
  • Eviter les somnifères si vous le pouvez, car ils favorisent l’immobilité
  • Essayer de bouger vos jambes - fléchir vos chevilles par exemple, et marcher quelques minutes régulièrement (toutes les deux heures) si vous le pouvez
  • Porter des bas de contention

Article publié le 15/09/2016
Revu par le Dr Sophie Albe-Ly le 15/09/2016

Consultation médicale contraception et délivrance d'ordonnance pilule, patch ou anneau sur Zava, par nos médecins habilités