L’implant contraceptif

Dr Sophie Albe-Ly médecin en ligne chez ZAVA

Révision médicale par le

Dr Sophie Albe-Ly

Revu le: 13 juil. 2021

L'implant contraceptif est une méthode de contraception hormonale se présentant sous la forme d’un petit bâtonnet qui est insérée sous la peau du bras sous anesthésie locale. Ce dispositif de la taille d'une allumette diffuse une hormone progestative.

Dans cet article
batonnet-implant-contraceptif

Les points essentiels

  • L'implant contraceptif est efficace à 99,9 %.

  • Il assure une contraception efficace pendant 3 ans maximum.

  • Il est remboursé par l'Assurance Maladie.

L’implant contraceptif : qu’est-ce que c’est ?

L'implant contraceptif, ou implant sous-cutané progestatif, est un petit bâtonnet flexible, de forme cylindrique, mesurant 4 cm de long et 2 mm de diamètre. Il est placé sous la peau du bras sous anesthésie locale par une personne habilitée.

Quel est son fonctionnement ?

À la différence du stérilet en cuivre (ou non hormonal) ou du préservatif, il s’agit d’une contraception hormonale. Une fois inséré sous la peau, l'implant agit comme un réservoir et diffuse dans le sang un progestatif : l’étonogestrel.

Cette hormone de synthèse va permettre de :

  • bloquer l'ovulation
  • épaissir la glaire cervicale pour limiter le passage des spermatozoïdes
  • amincir l'endomètre pour empêcher une nidation

L'implant contraceptif libère cette hormone de manière continue.

L’implant contraceptif convient-il à toutes les femmes ?

L'implant contraceptif convient aux femmes qui ont des oublis de pilule fréquents, une intolérance à la pose du stérilet ou aux contraceptifs oestroprogestatifs, ou qui ont tout simplement une préférence pour cette méthode de contraception.

Il existe des contre-indication pour cette contraception. Les personnes ayant les pathologies suivantes ne peuvent pas se faire poser un implant contraceptif :

  • accident thromboembolique en cours (phlébite, embolie pulmonaire)
  • tumeur sensible aux hormones sexuelles
  • saignements génitaux inexpliqués
  • maladie grave du foie

Quand poser un implant ?

Si vous n'utilisez pas de méthode contraceptive ou si vous utilisez une méthode non hormonale, l'insertion doit être effectuée entre le 1er et le 5e jour de votre cycle menstruel naturel afin d’exclure une grossesse.

En relai d'une contraception hormonale combinée : la pose doit se faire le lendemain de la prise du dernier comprimé actif, le jour du retrait de l'anneau contraceptif ou du patch contraceptif.

En relai d'une autre contraception hormonale progestative :

  • relai d’une pilule progestative : l'implant peut prendre le relai d'une pilule progestative à tout moment. Il doit être inséré dans les 24 heures suivant la prise du dernier comprimé.
  • relai d’un DIU (dispositif intra-utérin) : l'implant doit être inséré le jour du retrait du DIU.
  • relai d’un contraceptif injectable : l’implant doit être posé le jour prévu initialement pour l'injection suivante.

Si l'implant est posé au-delà des jours de relai indiqués, une contraception complémentaire, comme le préservatif, doit être utilisée pendant les 7 premiers jours suivant la pose.

Si vous êtes à la recherche d’une méthode contraceptive, un guide est disponible pour vous aider à identifier les différentes options qui pourraient vous convenir.

Implant contraceptif : mode d’emploi

Comment se déroule la pose d’un implant contraceptif ?

La pose de l'implant se déroule en position allongée. Le contraceptif va être inséré sur la face interne du bras, celui que vous n'utilisez pas pour écrire (si vous êtes droitière, l'implant sera posé sur le bras gauche et inversement).

Un patch anesthésiant est souvent posé 60 à 90 minutes avant l'acte. Le/La soignant·e procède ensuite à une anesthésie locale. Un test de sensibilité est effectué pour vérifier que l'anesthésie fonctionne bien. Si ce n'est pas le cas, il/elle procède à une autre anesthésie locale pour plus de confort.

La zone où va être posé l'implant est désinfectée soigneusement. Le contraceptif est ensuite posé sous la peau à l'aide d'une aiguille creuse qui fonctionne comme un applicateur. Une fois posé, le/la soignant·e vérifie que l'implant est positionné correctement et applique un pansement. Un implant bien placé doit être palpable après l’insertion par le/la professionnel·le de santé et par la patiente.

Le temps de pose est rapide et dure une dizaine de minutes. Une fois en place, le contraceptif est invisible et sans douleur.

Qui peut poser un implant contraceptif ?

L'implant contraceptif peut être posé par votre médecin généraliste, votre sage-femme ou votre gynécologue.

Combien de temps se garde l’implant contraceptif ?

L'implant contraceptif peut être gardé 3 ans au maximum.

Comment se retire l’implant ?

L'implant est retiré grâce à une petite incision de 2 mm. Comme pour la pose, une anesthésie locale et un test de sensibilité sont effectués. La zone où est situé l'implant est repérée et désinfectée au préalable.

Votre médecin, gynécologue ou sage-femme effectue l'incision, pousse délicatement le bâtonnet vers l'extérieur et le retire à l'aide d'une pince.

Puis, un pansement est posé. Il est possible que le retrait laisse une petite cicatrice à l'endroit de l'incision.

Quelle est l’efficacité de l’implant ?

L'implant contraceptif est l'une des méthodes contraceptives les plus efficaces. Selon des données publiées en 2013 par la Haute Autorité de Santé, son taux d'échec est de 0,05 %.

Toutefois, son efficacité peut-être diminuée par la prise de médicament inducteur enzymatique (certains antiépileptiques, antituberculeux et antifongiques) et par les produits contenant du millepertuis.

Quels sont les avantages de l’implant contraceptif ?

Le principal avantage de l'implant contraceptif est son caractère longue durée : il permet d'être protégée d'une grossesse non désirée pendant 3 ans. Il est quasiment invisible.

Certaines utilisatrices de l'implant ont pu voir leurs règles diminuer voire disparaître.

Quels sont les effets indésirables de l’implant contraceptif ?

Comme tout médicament, l'implant contraceptif peut entraîner des effets indésirables.

  • Effets indésirables très fréquents : acné, maux de tête, prise de poids, sensibilité et douleur au niveau des seins, saignements irréguliers, infection vaginale.
  • Effets indésirables fréquents : chute de cheveux, étourdissements, humeur dépressive, instabilité émotionnelle, nervosité, baisse de libido, augmentation de l'appétit, douleurs abdominales, nausées, règles douloureuses, perte de poids, symptômes pseudo-grippaux, douleur, fatigue, bouffées de chaleur, douleur au niveau de l'implant, kyste ovarien.
  • Effets indésirables peu fréquents : démangeaisons génitales, éruption cutanée, augmentation de la pousse des poils, migraine, anxiété, insomnie, somnolence, diarrhée, vomissements, constipation, infection urinaire, augmentation du volume des seins, écoulement mammaire, douleurs au niveau du dos, fièvre, œdème, miction urinaire difficile ou douloureuse, réactions allergiques, inflammation et douleur de la gorge, rhinite, douleurs articulaires, douleurs musculaires, douleurs osseuses.

Quels sont les inconvénients de l’implant contraceptif ?

Le retrait de l’implant contraceptif nécessitant une incision, certaines femmes peuvent être gênées à l'idée de subir une intervention, plus contraignante que l'arrêt d’une autre forme de contraception. De plus, le retrait peut laisser une petite cicatrice à l'intérieur du bras. Certaines utilisatrices ont également exprimé pouvoir sentir une gêne au niveau de l’implant, palpable sous la peau. Tout comme la pilule, l’anneau, le patch ou le dispositif intra-utérin, l’implant ne protège pas des IST. Pour rappel, les préservatifs sont la seule méthode de contraception qui protège des IST.

Où peut-on obtenir l’implant contraceptif et à quel prix ?

L'implant contraceptif est délivré uniquement sur ordonnance. L'implant est disponible en pharmacie pour un prix autour de 100 €. Il est remboursé à 65 % par l'Assurance Maladie. À ce jour, les médecins ZAVA prescrivent uniquement la pilule, anneau ou patch contraceptif.

sophie-1.png
Révision médicale par le:
Dr Sophie Albe-Ly

Médecin généraliste, Sophie exerce chez ZAVA depuis 2016.

En savoir plus sur nos médecins

Revu le: 13 juil. 2021

Consultation médicale pour votre contraceptif - 25 €
Délivrance d'ordonnance si nécessaire pour la pilule, le patch ou l'anneau vaginal
Sur la base d'un questionnaire médical
Échanges illimités avec un médecin habilité dans le cadre de cette consultation
Demander une ordonnance

Ordonnance dès 3h ouvrées

Comment fonctionne ZAVA ?

Contraception (pilule, anneau vaginal et patch)

ZAVA propose un service de consultation médicale en ligne avec délivrance d'ordonnance dès 3h ouvrées si nécessaire.

Rendez-vous sur notre page Contraception pour voir les différents contraceptifs qui peuvent être envisagés.




Avis des patients
trustpilot-ratings-4-halfstar (2855)
trustpilot-ratings-5-star par Chauvette Jacky, 26 août 2021
Sérieux et rapidité quelque minute pour obtenir une ordonnance bravo à l’équipe et merci
trustpilot-ratings-5-star par Dumont E., 01 oct. 2021
Service utile et rapide quant à l'exécution de l'ordonnance (envoi par mail) ! Parfait, je recommande
trustpilot-ratings-5-star par Alary Séverine, 20 août 2021
Rapide et efficace!
trustpilot-ratings-5-star par Mimoun, 10 oct. 2021
Excellent rapidité sérieux
trustpilot-ratings-5-star par Jean Michel, 08 sept. 2021
Rien a dire très a l'écoute des clients