Triafémi

illustration de triafémi

Triafémi® est un contraceptif oral combiné faisant partie des pilules 3ème génération. Elle peut être utilisée comme une pilule contre l’acné. Elle est commercialisée par le laboratoire Effik.

  • Type de contraceptif : oral combiné
  • Génération de pilule : 3ème
  • Comprimés par plaquette : 21
  • Oubli de pilule à partir de : 12h
  • Sur ordonnance obligatoire ? Oui
  • Non remboursé
  • Prix libre
  • Si vous souhaitez obtenir une prescription pour votre pilule, vous pouvez accéder immédiatement à une consultation en ligne. Sur la base d’un questionnaire de santé, et en fonction du type de pilule que vous avez déjà pris par le passé, le médecin étudiera votre demande et pourra vous prescrire votre pilule si nécessaire.

Que contient la pilule oestroprogestative Triafémi® ?

La pilule contraceptive Triafémi® comprend un oestrogène et un progestatif : ses deux principes actifs sont l’éthinylestradiol et le norgestimate. Elle est minidosée (0,035 mg d’éthinylestradiol) et triphasique : tous les comprimés n’ont pas le même dosage d’hormones. Il est donc important de bien respecter l’ordre de prise et les couleurs des comprimés (blanc - 7 comprimés avec pour dosage respectivement : éthinylestradiol 0,035 mg et 0,18 mg de norgestimate, bleu ciel - 7 comprimés, comprenant 0,035 mg d’éthinylestradiol et 0,215 mg de norgestimate et les 7 derniers comprimés, bleu foncé, pour la semaine 3 comprennent 0,035 mg d’éthinylestradiol et 0,25 mg de norgestimate)
La pilule oestro-progestative Triafémi® se présente sous la forme d’une boîte d’une ou de 3 plaquettes de 21 comprimés.

Quand démarrer Triafémi® ?

Si vous n'avez pas utilisé de contraception hormonale durant le mois précédent :

  • Commencez Triafémi® de préférence le premier jour de vos règles. Si vous respectez bien cette date, vous serez protégée d'une grossesse immédiatement.
  • Il est également possible de commencer la plaquette entre le 2ème et 5ème jour du cycle. Cependant, vous ne serez alors protégée d’une grossesse que 7 jours après la prise du premier comprimé. L’utilisation d’un autre moyen de contraception comme le préservatif est donc nécessaire pendant les 7 premiers jours.

Si vous utilisiez auparavant un autre mode de contraception de type :

Contraceptif combiné :

  • En cas de reprise de pilule combinée, démarrez la prise de Triafémi® de préférence :
    -Le jour suivant la période d'arrêt de 7 jours de prise de votre contraception précédente s’il s’agit d’une pilule comprenant 21 comprimés
    -Le jour suivant la prise du dernier comprimé inactif de votre contraception précédente dans le cas d’une pilule continue (dont les 7 derniers comprimés sont placebos).
    ou bien
    -Le lendemain de la prise du dernier comprimé actif de votre ancienne pilule (vous n’aurez alors peut-être pas de règles).

  • Dans le cas où vous utilisiez un anneau vaginal ou un patch transdermique, prenez le premier comprimé de Triafémi® le jour du retrait, ou au plus tard le jour prévu pour la nouvelle pose.

Contraceptif progestatif, implant, ou un système intra-utérin :

  • En relai d’une pilule progestative, il est conseillé de démarrer la prise de Triafémi® le jour suivant la prise du dernier comprimé, ou le jour du retrait dans le cas d’un implant, anneau vaginal ou dispositif intra-utérin. Quelle que soit le type de contraceptif utilisé, il est préférable d’utiliser un préservatif les 7 premiers jours de prise de Triafémi®.

Contraceptif progestatif injectable :

  • Débutez la prise de Triafémi® le jour prévu pour la nouvelle injection.

Avant de débuter une contraception orale, une consultation médicale est indispensable puisqu’elle permet au médecin de rechercher les antécédents médicaux (accouchement, IVG…) et facteurs de risque de thrombose, et ainsi choisir une contraception adaptée. Par la suite, une consultation annuelle est habituellement recommandée.

Comment se prend Triafémi® ?

La plaquette contient 21 comprimés, à prendre tous les jours à la même heure de la journée. Une fois que vous avez pris les 21 comprimés, il faut ne pas en prendre pendant 7 jours.
Pendant cette période d’arrêt, vous devez voir apparaître des règles, généralement 2 à 3 jours après la prise du dernier comprimé. Vous êtes également protégée d’une grossesse pendant cette période.
C’est au bout du 7ème jour qu’il convient de recommencer une nouvelle plaquette de 21 comprimés. Il s’agira à chaque fois du même jour de la semaine.

Comment est-ce que je peux retarder mes règles sous pilule Triafémi® ?

Vous pouvez repousser vos règles en enchaînant deux plaquettes de 21 comprimés. Pour ce faire, ne faîtes pas de pause de 7 jours entre les plaquettes de 21 comprimés et enchaînez les deux plaquettes à la suite.

J’ai oublié de prendre ma pilule Triafémi®, que dois-je faire ?

Plus le nombre de comprimés oubliés est élevé, plus le risque est important, notamment au début ou à la fin de la plaquette.

  • Si l’oubli de Triafémi® est constaté moins de 12 heures après l'heure de prise habituelle :
    Vous êtes toujours protégée. Prenez le comprimé oublié dès que possible et continuez de prendre les comprimés suivants chaque jour à l'heure habituelle.

  • Si l’oubli de Triafémi® est constaté plus de 12 heures après l'heure de prise habituelle, la protection n’est plus assurée.

  • Si l’oubli de Triafémi® a eu lieu la première semaine :
    Prenez le comprimé oublié dès constatation, même si cela implique d’en prendre deux en même temps. Continuez ensuite de prendre vos comprimés chaque jour à la même heure.

-Si vous n’avez pas eu de rapport la semaine précédent l’oubli, il n’y a pas de risques, mais vous ne serez pas protégée pendant 7 jours. Veuillez ainsi utiliser un préservatif pendant les 7 jours suivant l’oubli.
-Si vous avez eu des rapports sexuels, la semaine précédente, il y a un risque de grossesse. Il est alors conseillé d’en discuter avec votre médecin traitant (notamment pour la prise de la pilule du lendemain).

  • Si l’oubli de Triafémi® a eu lieu la 2ème semaine :
    Prenez le dernier comprimé oublié, même si cela implique de le prendre en même temps qu’un autre comprimé. Poursuivez ensuite votre routine de prise habituelle pour le reste de la plaquette. Vous restez protégée si un seul comprimé en cette deuxième semaine de cycle a été oublié. Si vous avez oublié plus d’un comprimé, prenez le dernier comprimé oublié dès que vous vous en apercevez et utilisez un autre moyen de contraception pendant les 7 jours suivants.

  • Si l’oubli de Triafémi® a eu lieu la 3ème semaine :

Si vous n’avez oublié qu’un seul comprimé pendant la 3ème semaine et qu’aucun autre n’a été oublié les 7 jours précédant l’oubli :
-Finissez la plaquette en cours et enchaînez les deux plaquettes de pilule sans pause. Il est possible que vous ayez vos règles à la fin de la deuxième plaquette ou bien que vous ayez des saignements entre les règles.
Ou bien
-Stoppez immédiatement la prise des comprimés de la plaquette en cours et arrêtez-la pendant 7 jours avant de commencer la plaquette suivante. Si vous n’avez pas de règles pendant cette période d’arrêt, veuillez consulter votre médecin, une grossesse est possible.

Le risque de thrombose est-il élevé avec Triafémi® ?

L’utilisation d’un contraceptif oral combiné tel que Triafémi® augmente le risque de formation d’un caillot sanguin (thrombose veineuse, thrombose artérielle) par rapport à une non-utilisation. Le risque thromboembolique veineux est plus élevé lors de la première année de prise.
Si le caillot sanguin migre de la jambe vers le poumon, il peut provoquer une embolie pulmonaire et dans de très rares cas, un caillot peut se former dans une veine d’un autre organe, comme l’œil (thrombose veineuse rétinienne).
Sur 10 000 femmes qui n’utilisent aucun contraceptif hormonal combiné et qui ne sont pas enceintes, environ 2 seulement développeront un caillot sanguin sur une période d’un an.
En parallèle, sur 10 000 femmes utilisant un contraceptif hormonal combiné avec comme composant du lévonorgestrel, de la noréthistérone ou du norgestimate, environ 5 à 7 développeront un caillot sanguin sur une période d’un an.

Le risque d’apparition d’un caillot sanguin peut par ailleurs varier selon vos antécédents médicaux personnels et familiaux.

Zava, consultations médicales en ligne : demandez en ligne une ordonnance pour votre pilule et recevez-la chez vous ou à la pharmacie de votre choix en 3h ouvrées.

Puis-je prendre Triafémi® pendant l’allaitement ?

Les estroprogestatifs peuvent passer dans le lait maternel, pour cette raison, la prise de Triafémi® pendant l'allaitement est déconseillée. Parlez-en avec votre médecin afin de trouver un autre moyen de contraception.

Quelles sont les contre-indications, précautions d’emploi et effets secondaires liés à la prise de Triafémi® ?

Un examen médical est nécessaire au début et en cours de traitement. Les contrôles porteront essentiellement sur: taille et poids, afin d‘évaluer votre indice de masse corporelle (IMC), votre tension artérielle, ou une prise de sang est aussi recommandée pour vérifier votre taux de lipides. Lors de cette consultation pourront aussi être discutés, mais ce ne sont pas des examens nécessaires à la prescription de la pilule, l’examen des seins et le frottis cervical.
De plus, avant de commencer une contraception, il est nécessaire de vous assurer que vous n’êtes pas déjà enceinte. Une pilule ou un implant risquent en effet de masquer les signes d’une grossesse débutante.

Triafémi® ne doit pas être utilisé dans les situations suivantes :

  • Hypersensibilité ou allergie aux substances actives ou à l'un des excipients de ce médicament
  • En cas d’antécédents, prédispositions ou risques de thromboembolie veineuse, thrombose veineuse profonde ou embolie pulmonaire et si vous souffrez d’une des maladies suivantes augmentant possiblement le risque de caillot dans les artères : diabète compliqué, troubles du rythme cardiaque, maladie des valves cardiaques, hypertension artérielle sévère, taux très élevé de lipides sanguins et hyperhomocystéinémie
  • Si vous vous souffrez d’un trouble affectant la coagulation sanguine
  • Si vous devez être opérée ou si vous êtes alitée pendant une durée prolongée
  • Si vous avez des antécédents d’infarctus du myocarde ou d’accident vasculaire cérébral (AVC)
  • Si vous avez ou avez déjà eu une angine de poitrine ou un accident ischémique transitoire
  • Si vous avez ou avez déjà eu des “migraines avec aura”
  • Si vous avez ou vous avez eu des tumeurs du sein et de l’utérus ou de l’hypophyse
  • Si vous avez des saignements génitaux inexpliqués
  • En cas de connectivite, porphyrie
  • Si vous avez ou vous avez eu une maladie du foie grave, une tumeur du foie, ou si vous avez ou avez eu une affection du foie avec absence de normalisation de votre fonction hépatique

Triafémi® est déconseillé en cas de tabagisme ou en association avec des produits de phytothérapie contenant du millepertuis.
Les estroprogestatifs peuvent passer dans le lait maternel, pour cette raison, la prise de Triafémi® pendant l'allaitement est déconseillée. Parlez-en avec votre médecin afin de trouver un autre moyen de contraception.

Arrêtez la prise de ce contraceptif et consultez d'urgence votre médecin si l'un des symptômes suivants apparaissent : maux de tête violents et inhabituels, troubles de la vision, élévation importante de la tension artérielle, douleur inhabituelle à la jambe ou au mollet, essoufflement, toux de survenue brutale.

Les principaux effets secondaires possibles sont les suivants :

  • Nausées
  • Céphalées banales
  • Prise de poids
  • Irritabilité
  • Jambes lourdes
  • Tension mammaire
  • Saignements inter-menstruels
  • Absence de règles ou rareté des règles
  • Modification de la libido
  • Irritation oculaire par les lentilles de contact.

Veuillez vous référer aux conseils donnés par votre médecin concernant les contre-indications et à la notice pour avoir la liste complète des effets secondaires.

Ai-je besoin d’une ordonnance pour obtenir la pilule Triafémi® ?

Triafémi® est uniquement disponible sur ordonnance. Pour en obtenir une, consultez votre médecin traitant ou faites appel à nos médecins pour une consultation en ligne, ils sont habilités à vous délivrer une ordonnance.

Consulter la notice de ce médicament

Article publié le 10/10/2017
Revu par le Dr Sophie Albe-Ly le 05/10/2017

Sources :
https://www.vidal.fr/Medicament/triafemi-19370.htm

Zava, consultations médicales en ligne : demandez en ligne une ordonnance pour votre pilule et recevez-la chez vous ou à la pharmacie de votre choix en 3h ouvrées.