Votre ordonnance en 3h
Un service sûr, légal et sécurisé
Consultation médicale sans face-à-face
2 millions de consultations réalisées

Acné

Obtenir un traitement pour l'acné

25 Consultation médicale et ordonnance éventuelle

L’acné est le problème de peau le plus courant.
Que vous en ayez de manière régulière ou qu’il s’agisse de poussées épisodiques, nos médecins peuvent faire un diagnostic en ligne et vous prescrire un traitement adapté.

Il vous suffit de remplir un questionnaire médical et de télécharger deux photos des zones atteintes. L’un de nos médecins étudiera votre demande et vous fera parvenir une ordonnance si nécessaire. Selon votre préférence, l’ordonnance vous parviendra à domicile ou sera directement expédiée à la pharmacie de votre choix sous 3 heures ouvrées.

Comment ça marche?
1

Vous remplissez un questionnaire médical

2

Un médecin revoit le questionnaire

3

Si un traitement est nécessaire, vous recevez une ordonnance dans la pharmacie de votre choix ou à votre domicile

Vos médecins
Dr Sophie Albe-Ly

Médecin généraliste

Acné : Définition

L’acné est une maladie de peau qui se caractérise par l’apparition de boutons plus ou moins larges et d’autres lésions cutanées telles que les points noirs (comédons) et les points blancs (microkystes).

Elle est causée par une inflammation des glandes sébacées par une bactérie naturellement présente dans le sébum, la Propionibacterium acnes, lorsque le sébum est sécrété de manière excessive.

L’acné est le plus souvent localisée au niveau du visage mais peut aussi atteindre d’autres zones où la densité de glandes sébacées est importante, comme le dos et les épaules, le décolleté ou encore le cuir chevelu.

Quels sont les différents types d’acné?

On distingue plusieurs types:

  • L’acné rétentionnelle, qui se manifeste par des points noirs et des microkystes (points blancs) sur une peau grasse aux pores dilatés.
  • L’acné inflammatoire, qui peut être légère ou modérée et se traduit par la présence de papules (élévations rouges de la peau, parfois douloureuses) ou de pustules (élévations contenant du pus).
  • L’acné polymorphe, qui présente à la fois les symptômes de l’acné rétentionnelle et inflammatoire.
  • L’acné kystique, ou “acné nodulaire”, qui est plus rare mais plus difficile à traiter car elle se traduit par la présence de cicatrices et de kystes profonds.

On parle d’acné sévère lorsque les boutons sont nombreux et mettent du temps à disparaître et à cicatriser.

Qui est touché par l’acné et pourquoi ?

L’hérédité joue un rôle dans l’acné - il a été établi que certains individus ont une prédisposition génétique à l’acné.

La majorité des adolescents sont sujets à l’acné durant des périodes plus ou moins longues. Cette acné dite “juvénile” correspond à l’augmentation de la production de sébum, qui survient lors de la puberté. Cet excès de sébum contribue à boucher les pores de la peau et provoque ainsi des inflammations qui se traduisent par de l’acné.

Mais si l’acné touche majoritairement les adolescents, elle atteint également les adultes de manière très courante. Cette acné dite “tardive” touche le plus souvent les femmes et peut avoir diverses causes : occlusion des pores (par des cosmétiques non adaptés par exemple), stress, prise de certains médicaments, irritation de la peau par des facteurs externes, cycle menstruel chez la femme...

Si l’acné chez la femme adulte est importante et accompagnée de symptômes d’un dérèglement hormonal, comme une pilosité excessive ou des problèmes de menstruation, un bilan hormonal et un traitement adapté sont nécessaires.

Enfin, il existe des cas d’acné chez les nouveaux nés. L’acné du nourrisson est très courante, indolore et sans gravité. Elle ne nécessite normalement pas de traitement et se résorbe généralement en quelques semaines.

Comment soigner l’acné ?

Plusieurs solutions existent en fonction des cas, il est donc nécessaire de s'orienter vers un médecin ou dermatologue pour obtenir un traitement contre l'acné qui soit adapté.
Dans le cadre d’une acné sévère, un traitement auprès d’un dermatologue s’avère nécessaire.

Les traitements locaux contre l’acné

Il existe plusieurs crèmes, lotions et gels contre l’acné.

La posologie est indiquée par le médecin et doit être adaptée à la réponse thérapeutique et à la tolérance individuelle du patient. Une à deux applications par jour sont généralement recommandées selon le produit mais pour les sujets à peau sensible, il est parfois indiqué d’appliquer le traitement moins fréquemment.

Parmi les substances actives utilisées en tant que traitement local contre l’acné de sévérité légère à moyenne, les plus utilisées sont :

  • Le peroxyde de benzoyle, composé chimique qui agit comme un agent anti-microbien et qui exfolie et adoucit la couche supérieure de la peau. Il existe sous forme de crème ou de gel, comme le Cutacnyl® qui est particulièrement indiqué pour les adolescents atteints d’acné débutante et pour les sujets à la peau fragile.
    Une légère irritation peut survenir en début de traitement et il convient de tester la sensibilité du sujet avant de poursuivre le traitement au peroxyde de benzoyle car celui-ci peut s’avérer asséchant.
  • La trétinoïne, substance chimique dérivée de la vitamine A qui accélère l'évolution des papules et pustules, prévient la formation de nouveaux éléments acnéiques et provoque l'expulsion des comédons et microkystes. Elle est préconisée sous forme de gel ou de crème, comme Effederm®, avec laquelle l’amélioration est généralement visible dès la 6ème semaine du traitement. En raison du caractère irritant de la trétinoïne, on peut s’attendre à une irritation lors des premières applications et des tests doivent être effectués pour s’assurer d’une bonne tolérance avant de continuer.
  • L’adapalène qui, comme la trétinoïne, appartient à un groupe de produits dénommés « rétinoïdes » et agit spécifiquement sur le mécanisme de l’acné en inhibant le fonctionnement des glandes sébacées. La crème ou le gel Differine® à base d’adapalène sont indiqués contre l’acné rétentionnelle et permettent une amélioration visible à partir de 4 à 8 semaines de traitement dans la plupart des cas.
  • L’érythromycine, un antibiotique utilisé sous forme de gel ou de lotion (Eryfluid®), est indiqué contre l’acné inflammatoire. Il est recommandé de ne pas utiliser cet antibiotique local seul, mais en association avec un autre traitement local, tel que le peroxyde de benzoyle, la trétinoïne ou l’adapalène.

Il faut souligner que certains médicaments associent plusieurs de ces principes actifs. Par exemple, Epiduo® est un gel combinant l’adapalène et le peroxyde de benzoyle, avec lequel les premiers signes d’améliorations peuvent apparaître dès un mois de traitement.

Les traitements oraux antibiotiques contre l’acné

Les acnés inflammatoires moyennes à sévère peuvent être traitées avec des antibiotiques de la famille des tétracyclines, comme la Doxycycline et Tetralysal®, utilisés pour leur action directe sur la bactérie responsable de l’acné, Propionibacterium acnes. Généralement prescrits pour trois mois, ils font effet après quelques semaines et il est donc recommandé de prendre le traitement pendant au moins deux mois, s’il est bien toléré, avant d’évaluer son efficacité.

Comme c’est le cas pour tous les antibiotiques, ils peuvent présenter des effets secondaires et la posologie indiquée par le médecin doit être respectée pour ne pas favoriser l’apparition de bactéries résistantes.

Il est recommandé d’associer la prise d’un antibiotique oral à un traitement local régulier, tel que le peroxyde de benzoyle, la trétinoïne ou l’adapalène.

Réservés aux acnés les plus sévères, les traitements à base d’isotrétinoïne

L’isotrétinoïne est une substance dérivée de la vitamine A acide. Elle est prescrite uniquement en seconde intention dans le cadre d’une acné sévère, en cas d'échec des traitements classiques.

C'est le principe actif de traitements comme le Roaccutane® (qui n'est plus commercialisé sous sa forme orale pour des raisons commerciales) ou en générique Acnétrait, Curacné ou Procuta. Des traitements connus contre l’acné sévère mais présentant de lourds effets indésirables (sécheresse de la peau dans environ 80% des cas, risques de troubles mentaux et des bilans sanguins à effectuer fréquemment pour surveiller le taux de lipides dans le sang).

Ces traitements à base d’isotrétinoïne ne peuvent être initiés que par des dermatologues. Ils sont strictement contre-indiqués chez les femmes enceintes ou allaitantes car l’isotrétinoïne favorise le risque de malformations pour l’enfant à naître. Ils font l’objet de précautions très rigoureuses lorsqu’ils sont prescrits à des femmes en âge de procréer.

L’acné est due à un manque d'hygiène.

FAUX. L’acné est due à une production excessive de sébum et à l’occlusion des pores, elle n’est donc pas liée à un manque de propreté. En revanche, il est essentiel de maintenir une hygiène soignée et d’utiliser des produits adaptés à son type de peau pour contrôler l’acné.

Le soleil favorise la disparition de l’acné.

FAUX. S’il est vrai que l’on peut constater une amélioration temporaire d’une peau acnéique après le bronzage, il faut s’attendre à un effet rebond au retour des vacances. En effet, le soleil assèche la peau et donne bonne mine mais il épaissit également l’épiderme, ce qui a pour effet d’obstruer les pores.

Le stress favorise l’acné.

VRAI. Les glandes sébacées sont sensibles aux hormones produites par le stress. Les montées de stress entraîneraient une production excessive de sébum, qui est responsable des poussées d’acné.

L’acné est contagieuse.

FAUX. L’acné étant provoquée par une inflammation des glandes sébacées par une bactérie qui se situe sous l’épiderme, il n’y a aucun risque d'être contaminé par un contact avec une peau acnéique.

Le maquillage donne des boutons.

FAUX. Le maquillage ne provoque pas d’acné sur une peau saine. Toutefois, il peut contribuer à boucher les pores de la peau et donc entraîner l’apparition de boutons. Une hygiène et un démaquillage rigoureux chaque soir suffisent pour limiter ce risque. Il faut aussi veiller à nettoyer fréquemment ses outils de maquillage comme les pinceaux ou éponges.
Dans le cas d’une acné déjà installée, se maquiller n’est pas contre-indiqué mais il est important de privilégier l’utilisation de produits non comédogènes.

Ce service n'est pas un service d'urgence. En cas d'urgence médicale, composez le 15 (SAMU).

Publié le 11/05/2018
Revu par le Dr Sophie Albe-Ly le 09/05/2018

Obtenir un traitement pour l'acné

25 Consultation médicale et ordonnance éventuelle