Mycose vaginale

À quoi sont dues les mycoses vaginales et comment les éviter ?

Une mycose est-elle sexuellement transmissible ?

Au vu des symptômes, comment sait-on s’il s’agit d’une IST, d’une vaginose ou d’une mycose ?

Nos médecins répondent à vos questions les plus fréquentes.

symptome mycose vaginale
Dans cet article

Quels sont les symptômes d'une mycose vaginale ?

La mycose vaginale peut entraîner plusieurs symptômes. Elle se distingue généralement par des pertes blanches d’une consistance épaisse et crémeuse, accompagnées de démangeaisons.

Les signes suivants sont révélateurs d’une mycose :

  • Les pertes blanches changent de consistance et ne sont pas malodorantes.
  • Des démangeaisons de la vulve et à l’entrée du vagin sont plus ou moins intenses.
  • Elles sont parfois accompagnées par des sensations de brûlure lors des mictions
  • La vulve peut être rouge et gonflée.
  • Les rapports sexuels peuvent devenir douloureux.

Vaginose, mycose vaginale ou cystite ?

Ces trois affections sont fréquentes et parfois confondues.

Contrairement à la mycose, la vaginose bactérienne est caractérisée par des pertes malodorantes grisâtres ou blanchâtres. La vaginose est liée à un déséquilibre de la flore vaginale qui entraîne une surproduction de certaines bactéries.

La cystite, une infection des voies urinaires, se manifeste quant à elle par des brûlures lors de la miction et une envie fréquente d’uriner, mais n’occasionne ni pertes blanches inhabituelles ni démangeaisons.

Quelle est la cause d’une mycose vaginale ?

Comme la peau, la bouche et les intestins, le vagin est colonisé par des micro-organismes protecteurs qui constituent un microbiote. Les mycoses sont dues à un déséquilibre de cet écosystème, favorisant le développement de champignons microscopiques.

Il s’agit généralement d’une espèce appelée Candida albicans.

  • Un déséquilibre de la flore naturelle causé par certains médicaments (généralement des antibiotiques) ou par un nettoyage intime avec des produits agressifs, peut suffir à provoquer une mycose.

  • La prise de corticoïdes ou d’antiviraux ainsi que les chimiothérapies peuvent également contribuer à déclencher une mycose vaginale.

  • Enfin, le diabète, les règles et les fluctuations hormonales en fin de cycle ainsi que le port de vêtements serrés sont des facteurs favorisants.

Peut-on “attraper” une mycose vaginale à la piscine ?

L’eau chlorée des piscines a beaucoup été incriminée mais constituerait un facteur aggravant plutôt qu’un élément déclenchant, car l’eau chlorée peut fragiliser la flore vaginale.

Par ailleurs, il est avéré que le Candida albicans tend à se multiplier plus facilement dans les environnements humides, c’est pourquoi il est déconseillé de garder sur soi un maillot de bain mouillé après une baignade.

La mycose vaginale est-elle sexuellement transmissible ?

La mycose étant liée à un organisme qui est normalement présent dans le corps (mais en plus petite quantité), elle n’est pas considérée comme une infection sexuellement transmissible (IST).

Toutefois, il peut arriver que des rapports sexuels favorise le déclenchement d’une mycose en fragilisant l’écosystème vaginal. Cela peut notamment arriver en cas de pénétration vaginale insuffisamment lubrifiée, provoquant des micro-coupures dans le vagin et favorisant ainsi le développement de Candida albicans.

Comment soigner une mycose vaginale ?

La mycose est sans gravité mais ne disparaît pas spontanément.

Des antifongiques sous forme d’ovules, de lotions et de crème sont disponibles en pharmacie sans ordonnance et s’utilisent sur une courte période.

Si le traitement reste sans effet, il convient de consulter.

Comment éviter les mycoses vaginales et leur récidive ?

Les mycoses soignées sont bien souvent récurrentes. Si leur répétition n’a pas de répercussions graves sur la santé, il est bien sûr préférable de les éviter pour des raisons de bien-être et de confort.

Pour limiter le risque de récidives, il est conseillé d’éviter les nettoyages intimes agressifs - tout en gardant une hygiène soignée - et d’éviter les vêtements trop serrés et les frottements.

Pour ne pas fragiliser sa flore, il est également conseillé d’éviter le port quotidien de protège-slips et ainsi que les sous-vêtements en fibres synthétiques qui favoriseraient transpiration et macération.

Si malgré ces précautions les mycoses vaginales se répètent, un médecin ou gynécologue pourra orienter vers un traitement spécifique et éventuellement conseiller des probiotiques pour aider à reconstituer la flore vaginale.

Pour les patientes qui suivent des traitements antiviraux ou des chimiothérapies, le médecin prescrira des antifongiques par voie orale comme la fungizone®.

Consultation médicale avec délivrance d'ordonnance si nécessaire - 25 €
Médecins habilités
Sur la base d'un questionnaire médical
Échanges illimités avec le médecin dans le cadre de cette consultation
Demander un traitement

Ordonnance dès 3h ouvrées

Comment fonctionne Zava ?

Traitements pour la vaginose bactérienne

Zava propose un service de consultation médicale en ligne sans face-à-face avec délivrance d'ordonnance dès 3h ouvrées si nécessaire.

Rendez-vous sur la page Vaginose bactérienne pour voir les différents traitements disponibles qui peuvent être envisagés.




Avis des patients
star full star full star full star full star empty (292)
star full star full star full star full star full by 42, 16 Oct 2018
bon service mais attention parfois la pharmacie n'a pas en stock et il faut donc y retourner le lendemain
star full star full star full star full star full by ST VINCENT DE TYROSSE, 13 Oct 2018
Parfait, rien à dire.
star full star full star full star full star full by L., 14 Oct 2018
Ce site est vraiment bien fait ,réactif est bien réel contrairement à certain avis contradictoire .je le recommande
star full star full star full star full star empty by Marco De Oliveira, 14 Oct 2018
Rapide efficace et simple Bravo.
star full star full star full star full star full by Marc, 07 Oct 2018
Très satisfait, le site est réactif, la pharmacie a bien reçu l’ordonnance sous 3 heures, puis le retrait du traitement s'est fait "naturellement" , sans discussion de la part du pharmacien (première fois pour moi).


Autres traitements