Vaginite : qu’est-ce que c’est ? Comment la soigner ?

La vaginite correspond à une inflammation de la muqueuse du vagin. Elle provoque des douleurs, des démangeaisons et/ou des rougeurs...

Très courante, elle affecte 75% des femmes au moins une fois dans leur vie. 

Comment traiter et prévenir les vaginites ?

vaginite
Dans cet article

Les différents types de vaginite

La vaginite peut être :

On parle de “vulvovaginite” lorsque l’inflammation vaginale s’accompagne d’inflammation au niveau de la vulve.

Vaginite et déséquilibre de la flore vaginale

Les lactobacilles sont des bactéries qui contribuent à l’équilibre du vagin en maintenant une acidité de base du vagin et en formant une barrière naturelle contre les organismes indésirables.

Très sensible aux agressions extérieures, cette flore vaginale (que l’on appelle aussi “flore de Döderlein”) peut être perturbée par différents facteurs : rapports sexuels répétés, port de vêtements trop serrés ou en matières synthétiques, périodes de bouleversements hormonaux (grossesse, ménopause…), prise de contraceptifs hormonaux ou de certains médicaments… 

Lorsque l’équilibre intime est ainsi bouleversé, certains micro-organismes gagnent du terrain tandis que le niveau de lactobacilles protecteurs chute. La vaginose bactérienne résulte de ce dérèglement. 

Bien qu'elle soit asymptomatique dans environ un cas sur 2, une vaginose bactérienne peut parfois entraîner une vaginite (inflammation, rougeurs éventuelles et sensation de brûlure). Des pertes vaginales malodorantes sont le symptôme le plus courant et le plus révélateur d’une vaginose bactérienne.

Pour traiter une vaginose bactérienne, le médicament le plus utilisé reste le Métronidazole, antibiotique administré par voie orale ou vaginale.

Vaginite à levures : la mycose

La mycose vaginale, ou “vaginite à levure” est parfois aussi appelée vaginite à champignons, ou encore vaginite à Candida.

Elle est causée par des champignons microscopiques qui prolifèrent dans la flore intime. Elle peut survenir dans des contextes très variés : la prise d’antibiotiques à large spectre ou de corticoïdes, le diabète, les grossesses ou une immunodépression peuvent ainsi la déclencher, bien que quelques fois aucune cause directe ne peut être trouvée.

La vaginite à levures est relativement simple à diagnostiquer car elle s’accompagne de symptômes reconnaissables : pertes blanches épaisses et démangeaisons plus ou moins intenses. 

Ainsi, si vous ressentez des brûlures (permanentes ou à la miction), si vous constatez un prurit autour du vagin, qui peut s’étendre sur la vulve, les lèvres (voire à un stade avancé, sur les cuisses) et si vous avez des pertes dont la consistance évoque du lait caillé, il y a de fortes probabilités pour que vous ayez une vaginite à levures. 

Très répandues, celles-ci se soignent très bien avec un traitement adapté. Une vaginite à Candida se traite avec des antimycosiques, comme le Miconazole, le Terconazole ou le Fluconazole.

Vaginite et infection sexuellement transmissible

Plusieurs maladies de transmission sexuelle peuvent se présenter avec des symptômes évoquant une vaginite. 

Des pertes vaginales malodorantes accompagnées d’irritations et/ou démangeaisons vaginales peuvent évoquer une trichomonase, infection causée par des parasites appelés Trichomonas vaginalis. 

La Chlamydia et la gonorrhée, bien qu’elles sont dans la plupart des cas asymptomatiques, elles peuvent se présenter avec des symptômes similaires: elles peuvent notamment occasionner des pertes vaginales anormales, des saignements irréguliers et des douleurs durant les relations sexuelles (dyspareunies) ou lors du passage des urines. 

Des prélèvements réalisés en laboratoire sont nécessaires pour affirmer ou infirmer le diagnostic. Si le test s’avère positif, un traitement antibiotique adapté sera mis en place.

Vaginite atrophique et sécheresse intime

La vaginite atrophique est provoquée par une sécheresse vaginale qui favorise les irritations. Cela peut notamment survenir durant la ménopause ou à la suite d’un bouleversement provoquant un déficit hormonal.

Pour soigner l’atrophie vaginale, on administre des œstrogènes sous forme de comprimés, par injection ou par voie locale (crèmes, éponges ou ovules).

La prévention de la vaginite : quelques geste simples

Même si l’on ne peut pas toujours éviter les vaginites, l’adoption de certaines règles de d’hygiène de vie permet de minimiser les récidives.

  • Faites votre toilette intime avec un gel doux, respectueux de l’équilibre de vos muqueuses
  • Evitez de porter des vêtements trop serrés et des sous-vêtements en synthétique. 
  • Proscrivez les douches vaginales qui modifient l’équilibre naturel de votre flore
  • Après être allée à la selle, essuyez-vous de l’avant vers l’arrière et jamais l’inverse. Vous ramèneriez des bactéries provenant du rectum vers la région vaginale, ce qui maximise les déséquilibres microbiens.
Consultation médicale avec délivrance d'ordonnance si nécessaire - 25 €
Médecins habilités
Sur la base d'un questionnaire médical
Échanges illimités avec le médecin dans le cadre de cette consultation
Demander un traitement

Ordonnance dès 3h ouvrées

Comment fonctionne Zava ?

Traitements pour la vaginose bactérienne

Zava propose un service de consultation médicale en ligne sans face-à-face avec délivrance d'ordonnance dès 3h ouvrées si nécessaire.

Rendez-vous sur la page Vaginose bactérienne pour voir les différents traitements disponibles qui peuvent être envisagés.




Avis des patients
star full star full star full star full star empty (292)
star full star full star full star full star full by Laurence, 10 Oct 2018
Parfait, rapide et efficace.
star full star full star full star full star full by bernard JOVER, 08 Oct 2018
parfait très simple est super rapide !!!
star full star full star full star full star full by ST VINCENT DE TYROSSE, 13 Oct 2018
Parfait, rien à dire.
star full star full star full star full star full by KARA YAZID, 10 Oct 2018
Très pratique par contre pas de remboursement sécurité social
star full star full star full star full star full by Julie, 12 Oct 2018
Rapidité, efficacité


Autres traitements