Gardnerella Vaginalis

La Gardnerella Vaginalis est une bactérie susceptible de provoquer une infection vaginale.

Quelles sont les principales causes de l’infection à Gardnerella Vaginalis et comment y remédier ?

laura.png
Révision médicale par le: Dr. Laura Joigneau Prieto

Revu le: 25 mars 2019

gardnerella vaginalis
Dans cet article

Gardnerella Vaginalis : De quoi s'agit il ?

La flore vaginale (ou flore de Döderlein) est principalement constituée d’un ensemble de bactéries appelées « lactobacilles ». Ces micro-organismes protègent le vagin contre les germes pathogènes et permettent de limiter les infections vaginales en maintenant un pH neutre.

La Gardnerella Vaginalis est une bactérie naturellement présente dans le vagin. Mais pour diverses raisons, elle peut proliférer au détriment des lactobacilles qui disparaissent.

Ainsi, la réduction de l’activité lactobacillaire entraîne une élévation du pH vaginal et le déséquilibre induit peut favoriser la prolifération de Gardnerella Vaginalis et d’autres micro-organismes. Ce phénomène, très fréquent chez la femme, donne lieu à la vaginose bactérienne.

Gardnerella : comment l'attraper ?

L’infection à Gardnerella Vaginalis est causée par un déséquilibre de la flore vaginale.

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine d’un déséquilibre de cette flore bactérienne : un excès d’hygiène, les douches vaginales, le changement de partenaire sexuel ou encore le tabac.

Vaginose, vaginite, gardnerella vaginalis… quelle différence ?

La vaginose bactérienne correspond à un déséquilibre de la flore vaginale.

La vaginose bactérienne peut également être appelée “infection à gardnerella vaginalis”.

La vaginite, quant à elle, est une inflammation de la vulve et/ou du vagin. Ce terme est souvent employé à tort pour désigner une vaginose.

Les symptômes de l’infection à Gardnerella Vaginalis

Bien que la plupart des femmes ne présentent aucun symptôme, lorsque ceux-ci sont présents, il s’agit le plus souvent de sécrétions vaginales (leucorrhées) inhabituelles, qui peuvent être blanchâtres ou grisâtres et malodorantes (odeur désagréable comparable à celle du poisson).

Dans la majorité des cas, il n’y a pas de signe d’inflammation, pas de douleur ni de démangeaisons. En cas de doute, il est important de consulter un médecin. Il existe également des auto-tests vendus en pharmacie qui permettent de confirmer la vaginose bactérienne depuis chez soi.

Les complications possibles d’une infection à Gardnerella Vaginalis

La Gardnerella Vaginalis peut entraîner des risques de complications lorsqu’elle apparaît pendant la grossesse. Il est donc important d’en parler à son gynécologue ou à sa sage-femme au plus vite.

En dehors de la grossesse, la Gardnerella Vaginalis est, en général, sans gravité mais peut s’avérer inconfortable et gênante en raison des pertes malodorantes qui l’accompagnent. Elle peut également augmenter le risque de contracter des infections sexuellement transmissibles (IST) et être cause d’infection après certaines chirurgies gynécologiques.

Les traitements contre la Gardnerella Vaginalis

L’infection à Gardnerella étant causée par un dérèglement interne, il arrive qu’elle se résolve spontanément sans traitement médical, car la flore vaginale peut se rééquilibrer spontanément. Toutefois, si les symptômes persistent durant plusieurs jours ou sont trop inconfortables, il est conseillé de suivre un traitement.

Pour traiter les vaginoses bactériennes, un antibiotique est généralement préconisé :

  • le métronidazole, dont le nom commercial est Flagyl, peut être prescrit sous forme de comprimés oraux à prendre pendant le repas durant sept jours ou sous forme d’ovules vaginaux ;
  • le secnidazole, dont le nom commercial est Secnol, est un sachet en prise unique à prendre au début du repas.

Ces traitements antibiotiques ne sont disponibles que sur ordonnance.

La Gardnerella Vaginalis est elle sexuellement transmissible ?

L’infection à Gardnerella Vaginalis n’est pas considérée comme une maladie sexuellement transmissible. Cependant, l’activité sexuelle est un facteur de risque, aussi bien pour les relations hétérosexuelles qu'homosexuelles.

D’autre part, la vaginose bactérienne augmente la susceptibilité à d’autres maladies de transmission sexuelle (VIH, gonorrhée, Chlamydia, Herpès et Trichomonase). Il est donc fortement recommandé de traiter la Gardnerella Vaginalis avant de reprendre une activité sexuelle (ou d’utiliser un préservatif).

Gardnerella Vaginalis chez l’homme

Si l’infection à Gardnerella touche principalement les femmes, les hommes peuvent eux-aussi être atteints. Bien qu’aucun symptôme ne soit présent dans la plupart des cas, elle peut être cause d’une balanite (inflammation du gland). Dans ce cas, les symptômes peuvent inclure :

  • une rougeur du gland
  • des démangeaisons
  • des sensations de brûlure.

Un traitement peut être nécessaire en cas de symptômes ou dans certains cas de vaginose bactérienne récidivante chez la partenaire sexuelle.

Prévention de la Gardnerella Vaginalis

Des solutions existent pour prévenir l’infection à Gardnerella Vaginalis ou empêcher la récidive.

Avant tout, il est essentiel d’avoir une bonne hygiène intime. Un manque ou un excès d’hygiène (toilettes trop fréquentes, douches vaginales) peut fragiliser la flore vaginale et favoriser le développement de certaines infections. Il est préférable d’éviter le savon avec parfum trop agressif, le gel douche et les lingettes pour l’hygiène intime.

Si l’infection perdure ou récidive malgré ces recommandations, sollicitez l’avis d’un médecin qui pourra notamment vous prescrire des probiotiques (micro-organismes vivants ayant un effet bénéfique sur l’organisme dans lequel ils sont présents) afin d’aider à rétablir l’équilibre de la flore vaginale bactérienne.

J’ai une infection à Gardnerella, que faire ?

Si vous pensez être atteinte de la Gardnerella Vaginalis, il est conseillé de vous adresser à votre médecin traitant ou à votre gynécologue.

Nos médecins chez Zava peuvent également émettre une ordonnance si vous effectuez une demande de traitement antibiotique par le biais d’une consultation en ligne.

laura.png
Révision médicale par le:
Dr. Laura Joigneau Prieto

Laura fait partie de notre équipe de médecins chez Zava depuis 2018 et se spécialise dans la santé féminine.

En savoir plus sur nos médecins

Revu le: 25 mars 2019

Consultation médicale avec délivrance d'ordonnance si nécessaire - 25 €
Médecins habilités
Sur la base d'un questionnaire médical
Échanges illimités avec le médecin dans le cadre de cette consultation
Demander un traitement

Ordonnance dès 3h ouvrées

Comment fonctionne Zava ?

Traitements pour la vaginose bactérienne

Zava propose un service de consultation médicale en ligne sans face-à-face avec délivrance d'ordonnance dès 3h ouvrées si nécessaire.

Rendez-vous sur la page Vaginose bactérienne pour voir les différents traitements disponibles qui peuvent être envisagés.




Avis des patients
trustpilot-ratings-4-halfstar (886)
trustpilot-ratings-5-star par Seb, 28 nov. 2019
Rapidité, efficacité
trustpilot-ratings-5-star par Laurence, 06 nov. 2019
J'ai utilisé ce service pour la première fois aujourd'hui et j'en suis totalement satisfaite. À la suite de mon problème exposé en ligne en remplissant un questionnaire, en moins de 2 heures l'ordonnance était chez mon pharmacien. Je ne peux que recommander ce système pour les petits maux qui nécessitent malgré tout une ordonnance. Merci de votre réactivité !
trustpilot-ratings-5-star par Torres, 17 nov. 2019
normalement, il me faut une semaine pour avoir un rendez-vous et pas forcement avec mon médecin traitant. Cela devient compliqué. Sur internet c'est plus facile et plus rapide.
trustpilot-ratings-5-star par CHRISTINE A., 20 nov. 2019
JE SUIS TRÈS SATISFAITE, J AI REÇU MON ORDONNANCE RAPIDEMENT.
trustpilot-ratings-5-star par Ikram, 01 nov. 2019
Rien à dire Nickel Super rapide Je recommande à tous


Autres traitements