Votre ordonnance en 3h
Un service sûr, légal et sécurisé
Consultation médicale sans face-à-face
2 millions de consultations réalisées

Condylomes

Consultation en ligne et ordonnance pour le traitement des verrues génitales

25 Consultation médicale

Si vous pensez avoir des verrues génitales, nos médecins peuvent vous prescrire un traitement local, Condyline® ou Aldara®, pour soigner les condylomes, éviter leur propagation et limiter leur transmission.

A tout moment sur Zava, vous pouvez faire une demande de traitement et accéder à une ordonnance en 3 heures ouvrées si votre état de santé le nécessite : vous remplissez un questionnaire de santé en ligne et joignez des photos des lésions, nos médecins en ligne étudient votre demande et émettent une ordonnance pour le traitement de vos condylomes si cela est indiqué . Cette ordonnance peut être envoyée à votre domicile pour être utilisée dans une pharmacie française ou directement à la pharmacie de votre choix, selon l’option choisie lors du questionnaire. Les échanges avec les médecins sont bien sûr confidentiels et réalisés en toute discrétion via des échanges écrits.

Comment ça marche?
1

Vous remplissez un questionnaire médical

2

Un médecin revoit le questionnaire

3

Si un traitement est nécessaire, vous recevez une ordonnance dans la pharmacie de votre choix ou à votre domicile

Vos médecins
Dr Sophie Albe-Ly

Médecin généraliste

Qu’est-ce qu’une verrue génitale, un condylome ou une crête de coq ?

Les verrues génitales sont causées par le papillomavirus humain (HPV). On les appelle également crêtes de coq ou condylomes.
Il existe 3 types de condylomes :

  • Les condylomes acuminés : généralement de couleur peau et en grappe, on dit souvent qu’ils ont une forme de chou-fleur.
  • Les condylomes papuleux : petites bosses couleur peau ou rosées
  • Les condylomes plans : difficiles à repérer à l’oeil nu car il s’agit de tâches sur la muqueuse de l’anus.
    Les condylomes qui peuvent être diagnostiqués à l’oeil nu et traités en ligne vont être principalement des condylomes acuminés ou papuleux.
    Ces verrues apparaissent le plus souvent sur le pénis, le périnée, autour du vagin ou de l'anus. Elles ne causent aucun dommage à long terme, mais peuvent être inesthétiques et inquiéter leur porteur. De plus, elles sont contagieuses et peuvent s’étendre assez rapidement à des surfaces mêmes internes, aussi est-il essentiel d’enrayer leur multiplication au plus vite.
    Le papillomavirus infecte les muqueuses, tissu qui se trouve dans l'anus, l'appareil génital masculin et féminin (vagin, vulve et col de l’utérus) ainsi que la bouche. La transmission la plus fréquente se fait par voie sexuelle (vaginale ou anale), mais l’HPV peut également être transmis via le sexe oral, le partage de jouets sexuels et les organes génitaux sans pénétration, juste par un contact génital. Une mère peut également transmettre le virus à son bébé quand elle donne naissance.

Quel est le meilleur traitement pour un condylome ?

Le traitement le mieux adapté dépend de la taille, du nombre et du type de verrues ainsi que des parties du corps concernées. Il existe différents traitements : ils comprennent des crèmes topiques (qui stimulent le système immunitaire ou attaquent directement la verrue), la cryothérapie (destruction de la verrue par le froid), la chirurgie, l’électro-cautérisation ou la thérapie au laser. La réaction au traitement peut être variable et nécessiter parfois plusieurs semaines de traitement - ou plusieurs visites chez le médecin - pour se débarrasser intégralement des verrues. Seules les crèmes topiques peuvent être utilisées sans avoir besoin de vous rendre au cabinet médical.
Si vous êtes enceinte, n’oubliez pas de le mentionner à votre médecin, le traitement devra être adapté.

Existe-t-il des traitements sans ordonnance pour les condylomes ?

Les médicaments non soumis à prescription médicale obligatoire pour le traitement des verrues ne sont pas adaptés aux verrues génitales. Ils sont faits pour d’autres types de verrues (par exemple sur le visage ou les mains) et peuvent causer des douleurs et irritations s’ils ne sont pas utilisés dans le cadre de leur indication. Les verrues génitales peuvent être assez coriaces et pour vous en débarrasser, le plus souvent, vous aurez besoin d'un médicament sur ordonnance que tout médecin généraliste, gynécologue ou dermatologue peut vous prescrire. Votre médecin évaluera quel traitement est le plus adapté, en fonction du nombre de verrues, de leur emplacement et de vos antécédents médicaux.

Transmission du papillomavirus et des condylomes ?

Les verrues génitales sont causées par le papillomavirus (HPV). L’HPV est une famille qui comporte plus de 100 souches de virus. La majorité des personnes qui ont été infectées par l’HPV ne savent pas qu’elles le sont, parce qu'elles ne présentent aucun symptôme. Deux souches de HPV, type 6 et 11, sont responsables à elles seules de plus de 80% des cas de verrues génitales.).
D'autres souches du même virus sont responsables du cancer du col utérin. La vaccination contre l’HPV est maintenant conseillée à toutes les jeunes femmes : elle protège contre les souches causant la majorité des verrues génitales et contre les souches 16 et 18 impliquées dans plus de 7 cas sur 10 des cancers et des lésions précancéreuses du col de l’utérus selon l’OMS().
Les verrues génitales se propagent par contact direct avec la peau ou une muqueuse. Vous pouvez les attraper :

  • Via des rapports sexuels avec pénétration anale ou vaginale
  • Via des rapports sexuels sans pénétration
  • En partageant des sex toys infectés
  • La mère peut transmettre le papillomavirus à son enfant lors de l’accouchement
    Les condylomes apparaissent 3 à 6 mois après la contamination, mais ils peuvent aussi apparaître beaucoup plus tard, plusieurs mois voire années après la contamination par le papillomavirus.
    Vous êtes plus susceptible de transmettre le virus lorsque les verrues sont visibles. Cependant, il est possible d’infecter une personne même en dehors des périodes de manifestation des condylomes. L'utilisation de préservatifs peut aider à couvrir certaines lésions et à minimiser le risque de transmission du virus, mais toute verrue située en dehors de la zone couverte présente un risque pour la transmission du virus.

Comment les condylomes génitaux sont-ils diagnostiqués ?

Le médecin examine la zone sur laquelle vous avez des lésions, parfois à l’aide d’une loupe. Pour les femmes, un examen gynécologique est aussi recommandé à l'aide d'un spéculum, et si le médecin craint que les verrues se soient propagées à l'intérieur de l'anus ou de l'urètre, ils pourra suggérer d’autres tests.

En combien de temps les condylomes disparaissent après traitement ?

Se débarrasser de condylomes génitaux peut prendre plusieurs mois, d’autant plus si les deux partenaires sont infectés car il faut suivre une discipline stricte pour éviter la réapparition des verrues d’un partenaire à l’autre.
Si vous avez eu recours à un traitement chirurgical, l'endroit où les verrues ont été enlevées peut être douloureux pendant quelques semaines. Cela devrait guérir dans les 2-4 semaines.
Après avoir terminé un traitement local, la plupart des effets secondaires devraient disparaître dans les 2 semaines.

Il existe différents traitements possible pour les crêtes de coq. En fonction de la zone infectée et de l’étendue des verrues, votre médecin vous proposera la plus adaptée. Les traitements physiques (cryothérapie, électrocoagulation, laser) , les traitements chimiques avec de l’acide trichloracétique et les traitements chirurgicaux doivent être réalisées par un médecin. En revanche il existe deux traitements locaux qui peuvent se faire à la maison. Ce sont ces deux crèmes qui peuvent être prescrites sur Zava si elles sont adaptées à votre situation (à confirmer par le médecin en ligne).

J’ai besoin d’une ordonnance pour obtenir un traitement contre les condylomes

VRAI. Contrairement aux traitements pour les autres verrues, vous ne pouvez pas acheter un traitement pour les condylomes génitaux sans ordonnance.

Je n’ai pas besoin de parler à mon partenaire sexuel de mes condylomes

FAUX. Les verrues génitales sont une IST, une maladie sexuellement transmissible. Il est important d’en parler à votre partenaire pour qu’il puisse se faire dépister et traiter avant que les verrues de ne se propagent. Cependant pas de panique, c’est bénin, ça se soigne,De plus, les verrues peuvent se manifester plus d’un an après avoir contracté le virus, il ne faut donc pas y voir un signe d’infidélité ! A discuter on gagne juste en santé.

Je peux avoir des rapports sexuels même avec des condylomes.

VRAI et FAUX. Si vous avez des condylomes, il est préférable d’éviter les rapports sexuels le temps de les traiter. Dans le cas où vous souhaiteriez avoir un rapport sexuel malgré tout, il est important de protéger les lésions par un préservatif. Toutes les zones non couvertes présentent un risque de transmission et la peau peut porter des traces du virus jusqu’à 3 mois après le traitement, aussi est il préférable de continuer à vous protéger même avec votre partenaire régulier pendant 3 mois après la fin du traitement.
Les condylomes peuvent-ils influer sur la fertilité ?
FAUX. Les verrues génitales n’ont aucune incidence sur la fertilité. Un bilan HPV est en revanche souvent demandé dans le cadre d’une grossesse afin de prévenir tout risque de transmission au bébé lors de l’accouchement.

Les condylomes sont provoqués par le même virus que le cancer du col de l’utérus.

Vrai . Les condylomes et le cancer du col de l’utérus sont tous deux provoqués par le papillomavirus humain, cependant des souches différentes sont en causes dans les deux cas. Ainsi si vous avez des condylomes, cela ne veut pas dire que vous avez un cancer du col de l’utérus ni même que vous avez un risque avéré d’en avoir. En revanche, lorsque des risques ont été pris lors d’un rapport sexuel, il est possible que plusieurs infections à la fois soient transmises d’un organisme à l’autre. Aussi l’un n'exclut-t-il pas l’autre : vous pouvez avoir la souche du papillomavirus responsable des verrues génitales
qui cohabite avec les souches de HPV responsables du cancer du col de l’utérus. C’est pourquoi il est primordial de faire liser régulièrement votre frottis

Publié le 25/01/2017
Revu par le Dr Sophie Albe-Ly le 10/01/2017