Transmission et causes des condylomes

On estime que la moitié des personnes sexuellement actives sont infectées par le HPV à un moment donné.

Cependant toutes les personnes infectées par le papillomavirus humain ne développeront pas des verrues génitales.

Quels sont les facteurs déclenchants susceptibles de provoquer des verrues génitales ?

Revu le: 14 déc. 2016

Cause et transmission condylomes
Dans cet article

Comment les condylomes et le papillomavirus sont-ils transmis ?

Les verrues génitales ou condylomes sont causées par le papillomavirus humain, qui est également connu sous le nom d’HPV. Il s’agit d'une infection sexuellement transmissible et comme souvent, elle est plus fréquente chez les personnes âgées de moins de 30 ans.

Si on estime que 50% des personnes sexuellement actives seront infectées par le HPV à un moment donné de leur vie, toutes ne contracteront pas de verrues génitales.

Les personnes ayant un système immunitaire affaibli sont plus vulnérables et donc plus susceptibles de développer des verrues. Si vous souffrez d'une autre maladie, que vous avez un mode de vie malsain et un régime alimentaire inadapté, votre système immunitaire peut-être affaibli et cela favorise l’apparition des verrues génitales.

Quelles sont les causes des verrues génitales?

Comme pour toute autre infection sexuellement transmissible (IST), le papillomavirus humain est transmis lors des rapports sexuels sans protection (vaginaux, oraux-génitaux ou anaux). Une infection par HPV peut donc causer des lésions dans la bouche, sur la langue et dans la gorge dans le cas d’un rapport oral non-protégé, ainsi que dans l’anus et le rectum en cas de rapports anaux. Les préservatifs diminuent significativement le risque de transmission du virus bien qu’ils ne protègent pas complètement, puisque le virus peut être présent sur des parties non couvertes par le préservatif.

Des verrues peuvent apparaître plusieurs mois après la contamination par le virus.

Une transmission indirecte (eau, linge de toilette par exemple) est possible bien que rare. Il existe aussi un risque de transmission de la mère à l’enfant lors de l’accouchement.

Condylomes et cancer

Sur plus de 100 souches différentes de HPV, environ 30 à 40 sont transmises sexuellement. Pourtant, très peu de ces souches sont responsables de l'apparition de verrues génitales.

D'autres souches du virus sont associés à des verrues ailleurs sur le corps. Certaines souches du papillomavirus, différentes de celles qui causent les verrues génitales, peuvent causer le cancer du col utérin. Cela se produit lorsque le papillomavirus affecte la croissance de cellules spécifiques, qui peuvent conduire à un cancer du col de l'utérus chez la femme ou au cancer du pénis chez l’homme.

Comme nous l’avons dit plus haut, lorsqu’il y a une prise de risques lors d’un rapport sexuel, il est important de rester alerte aux différents virus qui ont pu être transmis, car il se peut que plusieurs types d’HPV aient été transmis, et l’apparition de verrues génitales n’exclut pas que le papillomavirus responsable du cancer du col ait été transmis également.

Pour autant, avoir des condylomes ne signifie pas non plus que la souche responsable du cancer du col chez la femme est présente dans l’organisme.

Rappelons que les femmes doivent effectuer un frottis régulièrement (tous les 3 ans), à partir de l'âge de 21 ans. Le test HPV doit être demandé lors de ces frottis et en cas de doute, il est possible de réaliser une biopsie - l'extraction d'un échantillon de tissu, qui est ensuite analysé pour détecter les cellules précancéreuses et cancéreuses.

Verrues génitales et facteurs de risque

Comme avec la plupart des IST, les femmes sont statistiquement plus susceptibles d'être infectées jeunes (16-19 ans) et les hommes un peu plus tard (20-24 ans). Les facteurs de risque comprennent entre autre:

  • une infection précédente avec une autre IST (elle augmente le risque d'une nouvelle infection IST) devenir sexuellement actifs à un jeune âge (le système immunitaire pourrait ne pas être suffisamment mature pour lutter contre le virus lui-même)
  • l’immunosuppression
  • le tabagisme

Pour prévenir les verrues génitales, il est recommandé d’utiliser un préservatif si vous ou votre partenaire a des condylomes. Cependant les préservatifs ne fournissent pas une protection à 100% contre les verrues car elles peuvent être situées à la base du pénis ou la vulve.

L'infection peut également être transmise par un contact non protégé avant la pénétration. Si vous avez une apparition soudaine et sévère de verrues génitales, consultez un médecin au plus tôt avant qu’elle ne se propage.

La croissance et la propagation sévère et rapide des verrues génitales peut être le signe d'un problème avec votre système immunitaire. Votre médecin pourra alors si nécessaire vous prescrire des tests en plus de l’examen clinique, afin de dépister en autre les IST telle que le VIH.

Comment se protéger contre les verrues génitales ?

Parce que les verrues génitales sont transmises par contact direct avec la peau, le risque d'infection est augmenté par des rapports sexuels non protégés ainsi que par un changement fréquent de partenaires sexuels.

Le préservatif offre la meilleure protection contre le contact direct avec les verrues. Cependant, il ne protège que si les verrues sont uniquement sur le pénis ou le vagin et que le préservatif couvre complètement la zone affectée.

La contamination peut également se faire par d’autres biais que les rapports sexuels. Plus rarement, une salle de bains commune ou le partage de serviettes infectées peuvent conduire à une infection au papillomavirus humain.

Toute personne en contact avec le virus développera-t-elle des verrues génitales ?

Non. Toutes les personnes en contact avec le papillomavirus ne développeront pas nécessairement de verrues génitales.

Des facteurs de risques individuels, tels que le système immunitaire, jouent un rôle important dans le développement de l’infection. Ainsi, un exercice régulier, une alimentation saine et un sommeil suffisant renforcent le système immunitaire et peuvent aider à réduire les risques.

Une fois infecté.e, les délais d’incubation sont très variables, allant de trois semaines à plusieurs années.

Eléments statistiques sur les verrues génitales

Dans la dernière décennie, les verrues génitales ont atteint des proportions épidémiques importantes au Royaume-Uni, avec plus de 91.000 nouveaux cas en 2009 (dans les cliniques spécialisées sur la santé sexuelle).

Le taux d'infection y a augmenté de 30% en moins de dix ans, ce qui en fait la maladie sexuellement transmissible la plus commune dans le pays. En plus des personnes nouvellement infectées, 80.000 à 100.000 patients ont souffert de verrues récurrentes ou ont décidé de se faire soigner par un médecin.

sophie-1.png

Médecin généraliste, Sophie exerce chez Zava depuis 2016.

En savoir plus sur nos médecins

Publié le: 14 déc. 2016

Revu le: 14 déc. 2016

Consultation médicale avec délivrance d'ordonnance si nécessaire - 25 €
Médecins habilités
Sur la base d'un questionnaire médical
Échanges illimités avec le médecin dans le cadre de cette consultation
Demander un traitement

Ordonnance dès 3h ouvrées

Comment fonctionne Zava ?

Traitements pour les condylomes

Zava propose un service de consultation médicale en ligne sans face-à-face avec délivrance d'ordonnance dès 3h ouvrées si nécessaire.

Rendez-vous sur notre page Condylomes pour voir les différents traitements disponibles qui peuvent être envisagés.




Avis des patients
star full star full star full star full star empty (595)
star full star full star full star full star empty par Chloe, 25 mars 2019
Ordonnance bien reçu et valable 👍🏻
star full star full star full star full star full par Jean-Pierre Hagimont, 30 mars 2019
Une réactivité exemplaire pour un service rapide et efficace.
star full star full star full star full star full par Diana, 30 avril 2019
C'est un site utile, rapide et a partager! Merci pour votre reactivite!
star full star full star full star full star empty par desmettre, 05 mars 2019
rapide, ordonnance délivrée dans les délais mais qui suscite le questionnement du pharmacien au sujet de sa provenance
star full star full star full star full star full par Nathalie, 19 avril 2019
Très contente, consultation et traitement rapide pour ma rosacée. Juste la pharmacie qui était un peu perdue pour l'enregistrement de l'ordonnance qui est basée au Royaume-Uni mais j'ai eu mon traitement.


Autres traitements