Microval

illustration de microval

La pilule Microval® est un contraceptif oral progestatif microdosé commercialisé par le laboratoire Pfizer.

  • Type de contraceptif : oral progestatif
  • Comprimés par plaquette : 28 comprimés actifs
  • Oubli de pilule à partir de : 3h
  • Sur ordonnance obligatoire ? Oui
  • Prix en pharmacie : Entre 1,96 € (pour un mois) et 3,14 € (pour 3 mois) selon le conditionnement
  • Taux de remboursement par l’Assurance Maladie : 65%
  • Vous pouvez obtenir une ordonnance pour votre pilule en ligne, via une consultation médicale à distance. Un de nos médecins vous la prescrira si nécessaire sur la base d’un questionnaire de santé.

De quoi est composée la pilule progestative Microval® ?

La pilule contraceptive Microval® contient un progestatif : le lévonorgestrel (0,03 mg). Microval® est commercialisée sous deux conditionnement : une boîte d’une ou de trois plaquettes de 28 comprimés actifs monophasiques, c’est-à-dire contenant chacun la même dose d’hormone.

Comment démarrer la prise de Microval® ?

Si vous débutez Microval® après avoir arrêté la pilule ou sans jamais avoir pris de contraception hormonale au préalable :

  • Le premier comprimé de Microval® doit être pris le 1er jour de vos règles. Vous serez protégée d'une grossesse immédiatement si vous respectez bien cette date. Si vous commencez Microval® à un autre moment de votre cycle, il est alors recommandé d’utiliser un autre moyen de contraception, tel que le préservatif, pendant les 48 premières heures après le début du traitement.

Si vous changez de pilule progestative :

  • Vous pouvez commencer Microval® n'importe quel jour, sans période d'interruption entre votre ancienne et votre nouvelle pilule, et à n’importe quel moment du cycle.

Si le précédent contraceptif était une pilule estroprogestative :

  • En relais d’une pilule estroprogestative : prenez le 1er comprimé le jour suivant la prise du dernier comprimé actif de votre pilule précédente.

Dans le cas d’un relais après un autre type de contraception progestative (injection, implant, DIU) :

  • Le relais d'un implant se fait le jour du retrait de l'implant/DIU, et le relais d'un contraceptif injectable se fait le jour initialement prévu pour la nouvelle injection. Dans tous les cas, il est recommandé d'utiliser une méthode de contraception locale comme un préservatif pendant les 48 premières heures après le début du traitement.

Microval® en remplacement d’une contraception de type anneau vaginal ou un patch :

  • Prenez le premier comprimé de Microval® le jour du retrait, ou le jour prévu pour son remplacement. Il est recommandé d’utiliser une contraception complémentaire, locale ou barrière, pendant les 2 jours suivants au minimum.

Après un accouchement :

  • Démarrez la prise au plus tôt après l’accouchement. Si tel est le cas, il n'est pas nécessaire d'utiliser de méthode contraceptive complémentaire. Si vous débutez la prise après le 21è jour suivant la naissance, il vous faudra utiliser une contraception locale complémentaire pendant la 1ère semaine.
    Il est recommandé de consulter votre médecin au préalable pour définir la contraception la plus adaptée pour vous, notamment selon vos antécédents médicaux et facteurs de risque de phlébite.

Quelle est la posologie de Microval® ?

Prenez un comprimé de Microval® tous les jours, dans l’ordre, à la même heure de la journée pendant 28 jours sans interruption. Enchaînez ensuite immédiatement avec une nouvelle plaquette dès lors que la précédente est terminée.

Est-ce que je peux retarder mes règles sous contraceptif Microval® ?

La pilule progestative Microval®, bloque l’ovulation ce qui engendre ainsi généralement l'absence des règles chez certaines femmes. Dans les autres cas, les règles surviennent environ toutes les 4 semaines. On ne peut donc pas retarder ses règles sous ce type de pilule puisqu’il n’y pas d’intervalle sans comprimés avec Microval®.

Que faire en cas d’oubli de pilule Microval® ?

  • Oubli constaté moins de 3 heures après l'heure de prise habituelle :

Vous êtes toujours protégée d’une grossesse. Prenez le comprimé oublié dès que vous vous en apercevez et continuez à prendre les comprimés suivants à l'heure habituelle chaque jour.

  • Oubli constaté plus de 3 heures après l'heure de prise habituelle :

L’efficacité contraceptive n’est plus assurée. Prenez le dernier comprimé oublié dès que vous le constatez, même si cela veut dire en prendre deux en même temps. Poursuivez ensuite le traitement normalement, et utilisez en plus une méthode de contraception locale (préservatif ou spermicides) pendant les 7 jours suivants.

En fonction de la date du dernier rapport et du nombre de comprimés oubliés, il peut être recommandé de discuter avec votre médecin traitant (notamment pour la prise de la pilule du lendemain).

En cas de vomissements ou de diarrhée après la prise d'un comprimé, l’efficacité contraceptive peut être réduite. Veillez alors à suivre la même démarche que lors d’un oubli de plus de 3 heures. Utilisez de ce fait une méthode complémentaire de contraception pendant 7 jours.

Pour tout complément d’information, vous pouvez vous référer à notre article sur l'oubli de pilule.

Quel est le risque de thrombose avec Microval® ?

Chez les femmes utilisant un contraceptif hormonal, le risque de thrombose est plus élevé que chez les femmes qui n’en utilisent pas. Cependant, étant donné qu’elles ne contiennent pas d’oestrogène, le risque thromboembolique de Microval® est moindre que celui présenté par les pilules combinées . Pour tout complément d’information, vous pouvez vous référer à notre article sur la thrombose veineuse.

Si vous souhaitez vous faire prescrire un autre contraceptif hormonal, cette décision doit être prise avec votre médecin, car il est important de prendre en compte vos antécédents médicaux.

Puis-je prendre Microval® et allaiter ?

Microval® peut être utilisée en cas l’allaitement. En effet, le lévonorgestrel, passe en faible quantité dans le lait maternel sans pour autant l’altérer ou être dangereux pour l’enfant.
Parlez-en à votre médecin si vous souhaitez allaiter, et ainsi obtenir un avis médical.

Zava, consultations médicales en ligne : demandez en ligne une ordonnance pour votre pilule et recevez-la chez vous, ou à la pharmacie de votre choix, en 3h ouvrées.

Quelles contre-indications, précautions d'emploi et effets secondaires liés à Microval® ?

Si la majorité des femmes peuvent utiliser les pilules progestatives, il y a tout de même quelques précautions à prendre.

Précautions d’emploi au Microval® :

  • Dystrophie ovarienne
  • Si vous avez, ou avez eu une maladie bénigne des seins, des douleurs des seins non expliquées
  • Si vous avez des antécédents de salpingite (inflammation d'une des trompes utérines ou de Fallope)
  • Si vous avez déjà eu une grossesse extra-utérine
  • En cas d’intolérance au fructose, de syndrome de malabsorption du lactose et au galactose de déficit en sucrase/isomaltase/lactase de Lapp
  • En cas d'antécédent de jaunisse ou de prurit (démangeaisons) lors d'une précédente grossesse, ce médicament peut entraîner une récidive
  • Porphyrie
  • Certains médicaments utilisés dans le traitement de la tuberculose, de certaines maladies infectieuses comme le VIH, et certains anticonvulsivants comme le Phénorbarbital ou la Primidone sont susceptibles de compromettre l’efficacité de Microval.

Contre-indications de Microval® :

  • Allergie au lévonorgestrel ou à l'un des excipients de Microval®
  • Antécédent ou présence de maladie hépatique sévère (hépatite, antécédent récent d'hépatite, insuffisance hépatique)
  • Si vous avez un accident thrombo-embolique veineux évolutif
  • Si vous avez ou avez eu un cancer du sein ou de l’utérus
  • Si vous avez des saignements génitaux inexpliqués
  • En association avec des médicament contenant du millepertuis

Les effets secondaires potentiels de Microval® sont les suivants :

  • Absence de règles, irrégularités menstruelles, modification du flux menstruel, saignements intermenstruels (spottings)
  • Douleur, tension et gonflement des seins
  • Modification de l'appétit
  • Modification de l'humeur voire dépression
  • Diminution de la libido
  • Maux de tête
  • Vertiges
  • Nervosité
  • Douleurs abdominales
  • Nausées et vomissements
  • Acné

En cas de jaunisse ou du prurit, veuillez stopper son utilisation.

En cas d'apparition d'une des affections ci-dessus suivantes pour la première fois lors de la prise du médicament, contactez votre médecin traitant.

Une consultation médicale est nécessaire avant de débuter le traitement, afin de s’assurer que ce moyen de contraception vous convient, en fonction notamment de vos antécédents médicaux. Cette consultation pourra éventuellement être aussi l’occasion de faire un examen des seins ainsi qu’un frottis cervico-vaginal servant au dépistage du cancer du col de l’utérus..

Consultez la notice et référez-vous aux conseils donnés par votre médecin concernant les contre-indications et effets secondaires de Microval®.

La pilule Microval® nécessite-elle une ordonnance médicale ?

Microval® est uniquement disponible sur ordonnance. Vous pouvez en faire la demande en par le biais d’une consultation en ligne. Nos médecins chez Zava sont en effet habilités à vous prescrire une ordonnance pour votre contraception.
Consulter la notice de ce médicament

Article publié le 13/09/17
Revu par le Dr Sophie Albe-Ly le 11/09/2017

Source :
https://eurekasante.vidal.fr/medicaments/vidal-famille/medicament-omicro01-MICROVAL.html

Zava, consultations médicales en ligne : demandez en ligne une ordonnance pour votre pilule et recevez-la chez vous, ou à la pharmacie de votre choix, en 3h ouvrées.