Qlaira

illustration de qlaira

Qlaira® est un contraceptif oral combiné minidosé faisant partie des pilules 4ème génération. Elle est commercialisée par le laboratoire Bayer.
En plus de son effet contraceptif elle peut également être prescrite pour traiter les saignements menstruels abondants sans pathologie organique lorsqu’une contraception de ce type est souhaitée.

  • Type de contraceptif : oral combiné
  • Génération de pilule : 4ème
  • Comprimés par plaquette : 28
  • Oubli de pilule à partir de : 12h
  • Sur ordonnance obligatoire ? Oui
  • Non remboursé
  • Prix libre
  • Vous pouvez solliciter nos médecins pour une consultation en ligne, s’appuyant sur un questionnaire de santé et ainsi obtenir votre ordonnance pour obtention ou renouvellement de votre pilule.

De quoi est composée la pilule oestro-progestative Qlaira® ?

La pilule contraceptive Qlaira® comprend deux substances actives : le valérate d’estradiol (un oestrogène dit “naturel”, car plus proche des hormones naturellement produites par l'organisme), et le diénogest. Elle est minidosée et triphasique, il est donc important de bien respecter l’ordre de prise et les couleurs des comprimés, le dosage des comprimés n’étant pas le même tout le long du cycle.
La pilule oestro-progestative Qlaira®, de par sa composition, a pour but de réduire les effet secondaires des pilules hormonales classiques. Elle est disponible par boîte d’une ou trois plaquettes de 28 comprimés.

  • Chaque comprimé jaune foncé contient :
    3 mg de valérate d'estradiol / 0mg de diénogest
  • Chaque comprimé rouge clair contient :
    2 mg de valérate d'estradiol / 2mg de diénogest
  • Chaque comprimé jaune clair contient :
    2 mg de valérate d'estradiol / 3mg de diénogest
  • Chaque comprimé rouge foncé contient :
    1 mg de valérate d'estradiol / 0mg de diénogest
  • Comprimés blancs
    Placebo

Quand démarrer Qlaira® ?

Si vous n'aviez pas de contraception hormonale le mois précédent :
La prise des comprimés doit commencer le 1er jour du cycle, c'est-à-dire le premier jour des règles, pour être protégée d'une grossesse immédiatement.

Si vous preniez un autre contraceptif hormonal combiné (contraceptif oral combiné, anneau vaginal, dispositif transdermique) :
Prenez le comprimé de Qlaira® le jour suivant la prise du dernier comprimé actif de la plaquette de votre contraception précédente
En relais du patch ou de l’anneau contraceptif, commencez Qlaira le jour du retrait du dispositif.

Si vous utilisiez une contraception progestative :

  • En relais d’une pilule progestative, vous pouvez démarrer Qlaira® à tout moment du cycle.
  • En cas de relais avec un autre mode de contraception progestative (injection, implant, DIU), débutez le traitement le jour du retrait s’il s’agit d’un implant ou stérilet, et le jour prévu pour l’injection suivante s’il s’agit d’une injection.
  • Dans ces tous ces cas, il est recommandé d’utiliser une méthode de contraception mécanique supplémentaire tel que le préservatif pendant les 9 premiers jours.

Faire un bilan au préalable et en cours de traitement est essentiel puisqu’il permet au médecin de s’assurer que cette pilule est adaptée pour vous. Le médecin vérifiera que vous n’êtes pas déjà enceinte et discutera avec vous du rapport risque/ bénéfice lié à la prise de pilule Qlaira en fonction de vos antécédents médicaux (accouchement, IVG, risques de thrombose…) ainsi que de votre indice de masse corporelle (IMC), de votre tension artérielle et de votre taux de lipides (via une prise de sang).

Comment se prend Qlaira® ?

Les comprimés doivent être pris chaque jour, au même moment de la journée. La prise des comprimés doit se faire de façon continue. Il faut donc prendre un comprimé chaque jour, dans l'ordre, pendant 28 jours consécutifs, et entamer une nouvelle plaquette le jour suivant la prise du dernier comprimé de la plaquette précédente.
Les règles sous pilule Qlaira débutent généralement lors de la prise des derniers comprimés de la plaquette. Chez certaines femmes, les règles ne surviennent qu'au début de la nouvelle plaquette.
Vous êtes également protégée d’une grossesse pendant cette période.

Comment est-ce que je peux repousser mes règles sous pilule Qlaira® ?

Vous pouvez repousser vos règles en ne prenant pas les quatre derniers comprimés de la plaquette en cours (deux comprimés rouge foncé et deux blancs), et en commençant directement la plaquette par le comprimé jaune clair correspondant au 8ème jour sur la nouvelle plaquette. Continuez ensuite à prendre les comprimés chaque jour à la même heure que d’habitude jusqu’à la fin de la plaquette.

J’ai oublié de prendre ma pilule Qlaira®, que dois-je faire ?

Les conseils suivants s'appliquent uniquement en cas d'oubli de comprimés actifs :

  • Un retard de moins de 12 heures dans la prise d'un comprimé n’a pas d’effet sur l'efficacité contraceptive. Vous devez ainsi prendre le comprimé oublié dès que vous vous en apercevez et prendre la suite du traitement comme d’habitude.
  • Si le retard est supérieur à 12 heures, vous n’êtes plus protégée et il y a potentiellement un risque de grossesse.
    Prenez alors le dernier comprimé oublié dès que vous vous en apercevez.
    Selon la période du cycle où le comprimé a été oublié une protection supplémentaire doit être utilisée (par exemple, une contraception mécanique de type préservatif).
schéma de qlaira

Conduite à tenir en cas d'oubli d'un comprimé depuis plus de 12 heures :

  • En cas d’oubli d’un comprimé jaune foncé, rouge ou jaune clair entre le jour 1 et 9
    Prendre le dernier comprimé oublié immédiatement après constatation de l’oubli et prendre le suivant à l'heure normale (même si cela vous en fait ingérer deux le même jour) et poursuivre ensuite le traitement normalement.
    Vous n’êtes plus protégée d’une grossesse. Vous devrez alors utiliser une méthode de contraception mécanique supplémentaire pendant 9 jours.
    L’efficacité du contraceptif n’étant plus assuré, si vous avez eu des rapports les 7 jours précédents l’oubli d’un comprimé rouge, il est recommandé de faire un test de grossesse ou de consulter votre médecin.
  • En cas d’oubli d’un comprimé jaune clair - jour 10 à 17
    Prendre le dernier comprimé oublié immédiatement et prendre le suivant à l'heure normale, même si cela implique la prise de deux comprimés le même jour.
    Utilisez une méthode contraceptive complémentaire pendant les 9 jours suivants.
  • En cas d’oubli d’un comprimé jaune clair - jour 18 à 24
    Ne prenez pas le comprimé oublié, jetez directement la plaquette en cours et entamez immédiatement une nouvelle plaquette en commençant par le premier comprimé avant de poursuivre le traitement comme à votre habitude.
    Utiliser une méthode contraceptive supplémentaire (mécanique) pendant les 9 jours suivants.
  • En cas d’oubli de comprimés rouge foncé - jour 25 et 26
    Veuillez ingérer dès constatation le dernier comprimé oublié, et prendre le suivant à l'heure normale.
    A ce moment du cycle, l’oubli d’un comprimé n’a pas d’impact sur l’efficacité contraceptive du médicament, vous restez protégée. Mais ce n’est pas le cas si vous avez oublié plus d’un comprimé.
  • En cas d’oubli de comprimés blancs (placébos) - jour 27 et 28
    Inutile d’ingérer ces comprimés si l’oubli est constaté plus de 12 heures après car ils ne contiennent aucune substance active. Vous restez donc protégée contre une éventuelle grossesse et pouvez donc les jeter, mais veillez si tel est le cas, à bien commencer la plaquette suivante au bon moment.
    En cas d'oubli de comprimés, l'absence de règles à la fin de la plaquette/au début de la nouvelle plaquette, est peut être le signe d’une éventuelle grossesse. Veuillez contacter votre médecin.
  • En cas d’oubli de plusieurs comprimés de couleurs de la plaquette
    Plus le nombre de comprimés actifs oubliés est élevée, plus le risque de grossesse est important (entre le 3ème et le 24ème jour), d‘autant plus si ces oublis sont proches de la prise des comprimés placebos.
    En cas de vomissements ou de diarrhée dans les 3 heures après ingestion d'un comprimé, l’efficacité contraceptive peut être diminuée. Veillez alors à suivre la même conduite que lors d’un oubli de plus de douze heures. Utilisez de ce fait une méthode complémentaire de contraception pendant 9 jours.

Pour tout complément d’information, vous pouvez vous référer à notre article sur l'oubli de pilule.

Zava, consultations médicales en ligne : demandez en ligne une ordonnance pour votre pilule et recevez-la chez vous, ou à la pharmacie de votre choix, en 3h ouvrées.

Le risque de thrombose est-il élevé avec Qlaira® ?

Le risque d'accident thromboembolique veineux chez les utilisatrices de Qlaira® est actuellement inconnu.
L’utilisation d’un contraceptif oral combiné tel que Qlaira® par rapport à une non-utilisation augmente le risque de phlébite en raison de ses composants, notamment lors de la première année d’utilisation. Le risque de thrombose peut également varier selon vos antécédents médicaux personnels et familiaux.

Environ 2 femmes sur 10 000 n’utilisant pas de contraception combinée (et qui ne sont pas enceintes) développeront une maladie thromboembolique sur une période d’un an, 6 sur 10 000 si elles utilisent un contraceptif combiné contenant du lévonorgestrel, norgestimate ou de la noréthistérone, et 9 à 12 sur 10 000 femmes si elles utilisent d’autres types de contraception combinées.

Puis-je prendre Qlaira® pendant l’allaitement ?

Les pilule combinées peuvent altérer la composition du lait maternel, pour cette raison, la prise de Qlaira® pendant l'allaitement est généralement déconseillée. Parlez-en avec votre médecin afin de trouver un autre moyen de contraception.

Quelles sont les contre-indications, précautions d’emploi et effets secondaires liés à la prise de Qlaira® ?

Veuillez noter qu’un bilan médical est nécessaire au début et en cours de traitement. Les contrôles porteront essentiellement votre poids et taille afin d‘évaluer votre indice de masse corporelle et la mesure de votre tension artérielle. Une prise de sang est aussi recommandée pour vérifier votre taux de lipides.
De plus, avant de commencer une contraception, il est nécessaire de vous assurer que vous n’êtes pas déjà enceinte. Un contraceptif risque en effet de masquer les signes d’une grossesse débutante.

Qlaira® ne doit pas être utilisée si vous présentez les pathologies suivantes :

  • Hypersensibilité ou allergie à l’une des substances actives ou à l'un des excipients de ce médicament
  • Si vous avez déjà été victime de thrombose veineuse, thrombose veineuse profonde ou embolie pulmonaire
  • Si vous avez déjà été victime de thrombose artérielle (infarctus du myocarde ou d’accident vasculaire cérébral (AVC)) ou avez eu des signes précurseurs de thrombose comme une angine de poitrine ou un accident ischémique transitoire
  • Si vous souffrez d’une des maladies suivantes augmentant possiblement le risque de caillot dans les artères : diabète compliqué, hypertension artérielle sévère, taux très élevé de lipides sanguins et hyperhomocystéinémie
  • En cas d’opération ou d’immobilisation prolongée
  • En cas de trouble affectant la coagulation sanguine (par exemple déficit en protéine C ou en protéine S, résistance à la protéine C activée, un déficit en antithrombine III, une mutation du facteur V de Leiden ou la présence d’anticorps anti-phospholipides)
  • Si vous souffrez de maladie hépatique grave ou avez des antécédents en l'absence de normalisation des tests fonctionnels hépatiques, ou bien avez fait l’objet de tumeur hépatique bénigne ou maligne évolutive ou antérieure
  • Si vous avez ou vous avez eu des tumeurs du sein ou des organes génitaux
  • Si vous avez des saignements génitaux inexpliqués
  • Si vous souffrez ou avez souffert de migraines avec aura

Précautions d’emploi de Qlaira®:

  • Le risque de pancréatite peut être accru en cas d’antécédent personnel ou familial d’hypertriglycéridémie
  • Qlaira® est déconseillé en cas de tabagisme
  • L’association avec certains médicaments pouvant réduire l’efficacité de Qlaira® comme le millepertuis, ou certains médicaments utilisés dans le traitement de la tuberculose, de certaines maladies infectieuses comme le VIH, ainsi que certains anticonvulsivants comme le phénobarbital ou la primidone
  • Troubles circulatoires

Il est conseillé d’éviter la prise de Qlaira® pendant l'allaitement. Parlez-en avec votre médecin si vous avez besoin d’utiliser un autre moyen de contraception.

Les principaux effets secondaires possibles sont les suivants :

  • Céphalées
  • Douleurs abdominales
  • Acné
  • Prise de poids
  • Absence de règles, règles irrégulières, ou saignements en dehors des règles
  • Gêne mammaire

Veuillez vous référer aux conseils donnés par votre médecin concernant les contre-indications et à la notice pour avoir la liste complète des effets secondaires.

Ai-je besoin d’une ordonnance pour obtenir la pilule Qlaira® ?

La pilule Qlaira® peut uniquement être obtenue sur ordonnance. Consultez votre médecin ou adressez-vous à nos médecins pour une consultation en ligne. Sur la base de votre questionnaire de santé, une ordonnance pourra vous être envoyée si nécessaire.

Consulter la notice de ce médicament
Article publié le 17/10/2017
Revu par le Dr Sophie Albe-Ly le 11/10/2017

Sources :
https://www.vidal.fr/Medicament/Qlaira-19370.htm
http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/contraception/articles/13769-qlaira-premiere-pilule-estrogene-naturel.htm

Zava, consultations médicales en ligne : demandez en ligne une ordonnance pour votre pilule et recevez-la chez vous, ou à la pharmacie de votre choix, en 3h ouvrées.