Infection urinaire chez l’homme

portrait-dr-raquel-pereira-correia

Révision médicale par le

Dr Raquel Pereira Correia

Revu le: 22 déc. 2021

Plus rare, mais également plus difficile à traiter par rapport à la cystite féminine, l’infection urinaire chez l’homme nécessite une prise en charge spécifique.

Dans cet article
 

Les points essentiels

  • L’infection urinaire masculine peut toucher plusieurs organes.

  • Le traitement de l’infection urinaire chez l’homme est plus long et nécessite une analyse préalable au laboratoire.

  • En cas de retard de traitement, l’infection urinaire masculine peut entraîner plusieurs complications allant jusqu’au choc septique.

Quelle différence entre une infection urinaire chez l'homme et chez la femme ?

Dans le cas d’une cystite aiguë chez la femme, l’infection reste souvent confinée à la vessie. Chez l’homme, l’infection urinaire peut se manifester sur plusieurs organes annexes à la vessie, comme la prostate, l’urètre, les uretères ou même les reins.

Ainsi, le traitement d’une cystite non compliquée chez la femme consiste à prendre des antibiotiques qui se concentrent dans les urines, tandis que chez l’homme, il est indispensable de prendre des antibiotiques capables de pénétrer dans d’autres tissus. Par ailleurs, le traitement chez l’homme est plus long. L’infection urinaire masculine peut également être associée à des infections sexuellement transmissible (IST), comme l'urétrite gonococcique.

Comment une infection urinaire s’attrape-t-elle chez l’homme ?

Tout comme pour la femme, l’infection urinaire chez l’homme est généralement causée par l’arrivée de certaines bactéries dans le système urinaire. Il s’agit le plus souvent de la bactérie E. Coli, naturellement présente dans le tube digestif où elle est inoffensive. Toutefois, lorsqu’elle migre dans l’urètre et la vessie, elle provoque une infection. Si elle arrive à remonter dans l’uretère et les reins, elle peut entraîner une pyélonéphrite.

Chez l’homme, l’infection urinaire est beaucoup moins fréquente. Elle peut être causée par un rapport anal non protégé ou un pénis non circoncis, car cela favorise le passage des germes vers le méat urinaire, mais plusieurs causes sont possibles.

À quel endroit de l’appareil urinaire masculin l’infection urinaire se développe-t-elle ?

Chez l’homme, l’infection urinaire basse touche l’urètre, la vessie et la prostate. En cas d’infection urinaire haute ou pyélonéphrite, les reins sont atteints.

Symptômes de l’infection urinaire chez l’homme

L’infection urinaire masculine se manifeste par :

  • de la fièvre, des frissons, des sueurs ;
  • des brûlures pendant la miction ;
  • des envies fréquentes d’uriner, sans pouvoir évacuer assez d’urines ;
  • des douleurs du bas-ventre, même lorsque vous n’êtes pas en train d’uriner ;
  • une prostate douloureuse et qui augmente de volume (constatée lors d’un toucher rectal) dans les cas où l’infection touche aussi la prostate.

La fièvre constitue un symptôme typique de l’infection urinaire de l’homme. Chez la femme, la cystite ne provoque pas de fièvre.

Quelles sont les causes de l’infection urinaire chez l’homme de plus de 60 ans ?

L’homme de plus de 60 est plus susceptible de développer une infection urinaire en raison des facteurs de risque propres à cet âge :

  • une insuffisance des apports hydriques : lorsqu’on ne boit pas assez d’eau ;
  • la pathologie prostatique, car le volume de la prostate augmente avec l’âge ;
  • la prise de médicaments anticholinergiques (contre les allergies et les nausées) qui peuvent provoquer une rétention d’urine ;
  • l’incontinence ;
  • la vessie neurologique, qui se traduit par un dysfonctionnement de la vessie et des sphincters.

Quelles sont les causes de l’infection urinaire chez l’homme jeune ?

Ce type d’infection est rare chez l’homme jeune. Chez les sujets âgés de 15 à 50 ans, elle est souvent causée par un pénis non circoncis, ou un rapport anal non protégé. Sinon, l’infection peut être causée par des anomalies urologiques.

Est-ce qu’une infection urinaire chez l’homme est contagieuse ?

L’infection urinaire n’est pas contagieuse. Généralement, il s’agit de germes déjà présents chez la personne, mais qui passent du tube digestif vers les voies urinaires. Toutefois, un rapport anal non protégé peut entraîner l’apparition d’une infection en raison du contact entre le tube digestif et le bout de l’urètre.

Quand faut-il consulter votre médecin ?

L’infection urinaire chez l’homme est plus compliquée que chez la femme, car elle atteint souvent d’autres organes. Elle est donc relativement plus difficile à traiter, et nécessite une analyse d’urine préalable pour déterminer la bactérie responsable et le type d’antibiotique le mieux adapté. De ce fait, chez ZAVA, nous proposons uniquement une consultation en ligne pour la cystite féminine.

Comment traiter une infection urinaire chez l’homme ?

Le traitement médical de l’infection urinaire masculine nécessite un examen cytobactériologique des urines (ECBU). Celui-ci permet de réaliser l’antibiogramme, c’est-à-dire d’établir la sensibilité des germes présents aux antibiotiques et ainsi définir le médicament le plus efficace.

Traitement par antibiotique

La recommandation en cas d’infection urinaire masculine bien tolérée est de différer le traitement jusqu’à l’arrivée de l’antibiogramme. Sinon, votre médecin peut prescrire une antibiothérapie probabiliste, généralement constituée de fluoroquinolone, qui présente une bonne diffusion dans les tissus prostatiques. Une réévaluation est effectuée au bout de 3 jours : le traitement se poursuit en cas d’évolution favorable, ou bien modifiée et adaptée en cas d’évolution défavorable. Selon les cas, le traitement peut durer de 2 à 4 semaines, voire plus.

Votre médecin effectue de nouveau un contrôle 4 à 6 semaines après la fin du traitement afin de dépister :

  • une éventuelle rechute ;
  • un passage à l’infection urinaire chronique ;
  • un problème urologique sous-jacent.

Une hospitalisation peut être envisagée en cas de rétention d’urine ou d’immunodépression grave.

Examens médicaux chez l’homme de plus de 60 ans

Chez les sujets âgés, le diagnostic d’une infection urinaire est plus difficile, car les symptômes urinaires peuvent être absents. Et même s’ils se manifestent, ils se confondent souvent à des situations déjà présentes au quotidien, notamment chez les sujets vivant en institution. Par ailleurs, l’infection urinaire chez les personnes de plus de 60 ans présente souvent des risques de complication, d’où la nécessité d’effectuer certains examens :

  • l’examen cytobactériologique des urines, qui est également recommandée chez les hommes plus jeunes ;
  • l’échographie des voies urinaires  ;
  • l’uroscanner qui permet notamment de faire la différence entre une prostatite et une pyélonéphrite aiguë.

Traitements naturels pour soulager les symptômes

Pour les femmes, le jus de canneberge est souvent indiqué pour prévenir la survenue d’infections urinaires. Pour l’homme, quelques traitements naturels peuvent être adoptés pour soulager les symptômes de l’d’hypertrophie bénigne de la prostate(HBP) mais qui n’ont pas d’impact sur la guérison d’une infection urinaire :

  • le palmier nain (Serenoa repens) : l’OMS et la Commission européenne reconnaissent l’usage de cet arbuste dans le traitement des difficultés urinaires liées à l’HBP ;
  • le prunier d’Afrique (Pygeum africanum) : l’Agence européenne des médicaments (EMA) reconnaît l’usage traditionnel de l’écorce de cette plante pour soulager le bas appareil urinaire en cas de symptômes liés à un HBP ;
  • les graines de citrouille (Cucurbita pepo) : la Commission européenne reconnaît que les extraits de ces graines facilitent l’émission d’urine chez les hommes qui souffrent d’HBP ;
  • la racine d’ortie dioique (Urtica dioia) : plusieurs études montrent l’efficacité de ces racines sur la prostate.

En aucun cas ces traitements naturels doivent être utilisés comme traitement d’une infection urinaire chez l’homme. En cas de symptômes, consultez rapidement votre médecin.

Quelles sont les complications d’une infection urinaire chez l'homme ?

En cas d’immunodépression ou de retard de traitement, l’infection urinaire de l’homme peut entraîner certaines complications :

  • rétention aiguë d’urines ;
  • abcès de la prostate ;
  • extension de l’infection vers l’épididyme ;
  • choc septique ;
  • passage vers l’infection urinaire chronique.
dr-raquel-pereira-correia.png
Révision médicale par le:
Dr Raquel Pereira Correia Rédactrice médicale

Médecin généraliste, Raquel est rédactrice médicale chez ZAVA, où elle participe à la création et à la révision de nos contenus autour de la santé générale et sexuelle - mais elle ne consulte pas pour ce service.

En savoir plus sur nos médecins

Revu le: 22 déc. 2021

Consultation médicale avec délivrance d'ordonnance si nécessaire - 25 €
Médecins habilités
Sur la base d'un questionnaire médical
Échanges illimités avec le médecin dans le cadre de cette consultation
Demander un traitement

Ordonnance dès 3h ouvrées

Comment fonctionne ZAVA ?

ZAVA propose un service de consultation médicale en ligne sans face-à-face avec délivrance d'ordonnance dès 3h ouvrées si nécessaire.

Rendez-vous sur notre page Cystite pour voir les traitements qui peuvent être envisagés.




trustpilot-ratings-4-star (3066)
trustpilot-ratings-5-star par Laure, 06 janv. 2022
Très rapide et efficace ! Je recommande
trustpilot-ratings-5-star par Bernard, 12 déc. 2021
parfait !! rapide, simple et efficace ! qui dit mieux
trustpilot-ratings-5-star par Thierry Lamoureux, 09 déc. 2021
Service efficace et rapide
trustpilot-ratings-5-star par Philippe, 15 déc. 2021
Très bien. Je recommande excellente réactivité
trustpilot-ratings-5-star par faure, 09 janv. 2022
Médecin à l écoute bon conseil Merci