Pyélonéphrite

La pyélonéphrite est une infection du rein d’origine bactérienne. Elle peut être causée par une infection urinaire qui n’a pas été suffisamment traitée. Quelles sont les causes d’une pyélonéphrite ? Comment la diagnostique-t-on ? Quels sont les traitements possibles ?

Consultation médicale en ligne pour les infections urinaires simples chez la femme, avec délivrance d'ordonnance si nécessaire. 25€

Qu’est-ce-qu’une pyélonéphrite ?

Il s’agit d’une infection urinaire avec de la fièvre. Une pyélonéphrite est une urgence, elle est beaucoup plus grave qu’une infection urinaire basse ou cystite puisque l’infection atteint les reins (contrairement à la cystite où l’infection reste localisée à la vessie et ne provoque pas de fièvre).

Quelles sont les causes d’une pyélonéphrite ?

Une pyélonéphrite peut apparaître après une infection urinaire mal soignée ou résistante aux antibiotiques. Les infections urinaires sont ascendantes : la bactérie responsable de l’infection (le plus souvent Escherichia coli) commence par s’introduire au niveau du méat urinaire, remonte jusqu’à la vessie, puis atteint l’urètre jusqu’aux reins.
D'autres facteurs peuvent aussi être à l'origine d'une pyélonéphrite : une constipation prolongée (qui va favoriser le passage des germes dans les voies urinaires) ou une malformation obstructive (qui va gêner l’écoulement urinaire ou favoriser la stagnation des urines).

Quels sont les symptômes d’une infection rénale ?

Les symptômes d’une pyélonéphrite peuvent apparaître de façon brutale ou après un épisode de cystite.
La pyélonéphrite provoque généralement les symptômes suivants :

  • une forte fièvre (39-40°C), des frissons et des sueurs
  • des douleurs au niveau des lombaires et parfois abdominales
  • des troubles urinaires (brûlures lors de la miction, envies d'uriner plus fréquentes, des urines malodorantes)
  • des troubles digestifs peuvent aussi êtres présents (nausées, vomissements, diarrhée, ballonnements)
    Si vous ressentez ces symptômes, il est nécessaire de consulter votre médecin sans attendre.

Comment diagnostique-t-on une pyélonéphrite ?

Le diagnostic de la pyélonéphrite est généralement facile et repose d’abord sur les signes cliniques (fièvre, douleurs lombaires, symptômes urinaires).
La deuxième étape du diagnostic est une analyse d’urine appelée ECBU, qui consiste à déterminer la présence d’une infection et la bactérie en cause. Si un germe est trouvé, il faut ensuite réaliser un antibiogramme pour évaluer la sensibilité de la bactérie en cause aux antibiotiques et aider le médecin à prescrire l’antibiotique le plus approprié.
La troisième étape du diagnostic est la réalisation d’examens d’imagerie (échographie ou dans un second temps exploration des voies urinaires si une malformation est décelée). L’échographie permet de voir s’il y a une anomalie de l’appareil urinaire (malformations, kystes rénaux, calculs rénaux…).

Le profil du patient et les antécédents médicaux sont important dans le diagnostic et la prise en charge de la maladie. Ils permettent de déterminer pyélonéphrites simples et pyélonéphrites compliquées.

Quelle est la différence entre une pyélonéphrite simple et une pyélonéphrite compliquée ?

La pyélonéphrite simple

Une pyélonéphrite sera considérée comme simple chez :

  • une femme de moins de 60 ans, qui n’est pas enceinte, qui n’a pas d'antécédents récents d’infection urinaire et qui n’a pas de pathologies associées (comme un diabète ou une pathologie affectant l'immunité).

La pyélonéphrite compliquée

Une pyélonéphrite sera considérée comme compliquée chez :

  • L'enfant de moins de 18 mois car le risque de complication est particulièrement élevé
  • L'homme : les hommes sont moins sujets aux infections urinaires que les femmes. Une infection urinaire chez l'homme peut alors indiquer un problème de santé sous-jacent.
  • La femme enceinte : la grossesse augmente le risque de complication et nécessite un traitement antibiotique adapté.
  • La femme ayant une infection récidivante.
    Une personne ayant subi une intervention de chirurgie au niveau des voies urinaires.

Comment traiter une pyélonéphrite ?

Le traitement de la pyélonéphrite non compliquée nécessite une antibiothérapie qui doit démarrer dès le diagnostic posé et les résultats de l’ECBU. L’antibiothérapie sera réévaluée selon les résultats de l’antibiogramme.
Dans le cas d’une pyélonéphrite simple le traitement de première intention est le suivant :
mono-antibiothérapie par fluoroquinolone par voie orale ou céphalosporine de troisième génération par voie injectable pendant 7 jours.
Il est important de bien s’hydrater et de se reposer pendant la durée du traitement.

Dans le cas d’une pyélonéphrite compliquée, une hospitalisation en urologie est nécessaire.

Dans le cas d’une pyélonéphrite obstructive (découverte d’un obstacle - calculs rénaux par exemple- dans les voies excrétrices), une prise en charge au bloc opératoire est impérative.

Comment éviter une pyélonéphrite ?

Pour prévenir la pyélonéphrite, des gestes simples et une bonne hygiène de vie peuvent aider :

  • Bien s’hydrater en buvant 1,5 L d’eau au minimum par jour.
  • Éviter d’être constipé en favorisant une alimentation riche en fibres
    Si vous êtes sujet aux cystites à répétition ou aux infections urinaires après les rapports sexuels, pensez à bien uriner après les rapports sexuels afin d’éviter que les microbes d’origines vaginales stagnent dans la vessie.
  • Ne vous retenez pas d’uriner et allez aux toilettes au moins 5 fois par jour
  • Pensez bien à toujours vous essuyer d’avant en arrière après être allé aux toilettes
  • Si vous pensez souffrir d’une pyélonéphrite, rendez-vous immédiatement chez votre médecin afin que celui-ci puisse vous prescrire le traitement le plus approprié.
  • Si vous avez les symptômes d’une infection urinaire mais que nous n’avez pas de fièvre, il s’agit peut-être d’une cystite. Il est nécessaire de consulter un médecin afin d’envisager un traitement antibiotique. Vous pouvez avoir recours à une consultation chez votre médecin traitant ou à une consultation en ligne telle que nos médecins la pratiquent chez Zava.

Publié le 26/03/2018
Revu par le Dr Sophie Albe-Ly le 21/02/2018

Consultation médicale en ligne pour les infections urinaires simples chez la femme, avec délivrance d'ordonnance si nécessaire. 25€