Infection urinaire après les rapports sexuels

portrait-dr-loic-nicolas

Révision médicale par le

Dr Loïc Nicolas

Revu le: 13 déc. 2021

Certaines femmes souffrent d’infection urinaire après un rapport sexuel. Quel lien y a-t-il entre infection urinaire et rapport sexuel ? Et comment éviter ce type de problème ?

Dans cet article
irritation après rapport
 

Les points essentiels

  • L’infection urinaire après un rapport sexuel, ou cystite post coïtale, n’est pas une infection sexuellement transmissible (IST).

  • La cystite post coïtale peut être traitée par des antibiotiques spécifiques.

  • Il existe des mesures simples à adopter pour la prévenir.

Infection urinaire (cystite)
Consulter un médecin en ligne

Quelles sont les causes de l’infection urinaire après un rapport sexuel ?

L’infection urinaire après rapport sexuel est causée par la multiplication dans la vessie de bactéries provenant du tube digestif (rectum, colon). Dans la plupart des cas, il s’agit d’une bactérie appelée Escherichia coli.

Les frottements et mouvements lors du rapport sexuel favorisent le passage des germes de l’anus vers le vagin. L’orifice urinaire entre alors aussi en contact avec les bactéries présentes à l’entrée du vagin.

En outre, l’urètre est comprimé pendant l’acte et son contenu peut remonter vers la vessie, entraînant les bactéries vers l’intérieur.

Il est également possible que lors des rapports, les muqueuses vaginales s’irritent, créant une inflammation locale, ce qui rend l’urètre plus sensible aux infections. Cela peut être à l’origine d’une infection urinaire après un rapport trop long.

À cause de son anatomie, la femme est plus sujette aux infections urinaires. En effet, l’anus et l’orifice urinaire sont très proches et l’urètre est plus court. Le passage des germes s’avère donc plus facile. D’autres facteurs augmentent le risque d’infection urinaire après le sexe comme l’utilisation de spermicides, qui sont susceptibles de modifier la flore vaginale et de favoriser la multiplication des germes.

Combien de temps après le rapport sexuel apparaît l’infection urinaire ?

La cystite post coïtale survient généralement 4 à 12 heures après le rapport sexuel.

Quels sont les symptômes d’une infection urinaire après un rapport sexuel ?

Une infection se manifeste par :

  • une envie pressante d’uriner, avec l’impression de ne pas pouvoir se retenir ;
  • des besoins fréquents d’uriner, mais en petites quantités ;
  • des douleurs ou des sensations de brûlure pendant le passage des urines (miction ) ;
  • des urines troubles et d’une odeur inhabituelle avec parfois des traces de sang.

Les symptômes d’une infection urinaire surviennent en général assez brutalement. La cystite, limitée à la vessie, n’engendre pas de fièvre ni de douleurs lombaires. Ces dernières signalent une infection rénale.

Traitements en cas d'infection urinaire

En cas de cystite, même si une amélioration spontanée est possible, il est recommandé de suivre un traitement pour parvenir efficacement à la guérison. Il s’agit d’antibiotiques :

  • un médicament à base de fosfomycine, comme le Monuril®, peut être prescrit en première intention et à dose unique ;
  • un traitement au pivmécillinam, comme le Selexid®, peut être indiqué en deuxième intention, sur une durée de 5 jours.

Le traitement d’une infection urinaire après un rapport sexuel est décidé au cas par cas après consultation médicale.

Aucun résultat.

Aucun résultat.
Veuillez vérifier que le nom du traitement est exact ou faire une autre recherche.

Comment prévenir les infections urinaires après un rapport sexuel ?

Afin d’éviter une infection urinaire après un rapport sexuel, il existe quelques précautions simples :

  • uriner immédiatement après les rapports sexuels pour évacuer les bactéries qui seraient passées dans l’urètre ;
  • ne pas se retenir d’uriner ;
  • rincer la zone génitale à l’eau après le rapport, en évitant les irrigations vaginales ;
  • boire beaucoup d’eau afin d’uriner abondamment et se débarrasser des germes en vidant la vessie ;
  • s’essuyer d’avant en arrière après les selles pour éviter le passage des bactéries de l’anus vers l’orifice urinaire ;
  • limiter l’usage des diaphragmes et des spermicides.

En cas d’infection urinaire à répétition après rapport, il est possible d’adopter la prophylaxie post coïtale. Cela consiste à prendre une dose unique d’antibiotique 2 heures avant ou après le rapport sexuel.

Pour les femmes souffrant d’une cystite récidivante, qui survient 4 fois par an ou plus, l’antibioprophylaxie peut être indiquée. Il s’agit de prendre des antibiotiques en continu pendant 6 mois. En cas de récidive après cette période, le traitement de prévention peut être reconduit.

Le traitement prophylactique post coïtal est généralement préférable, car il permet d’éviter les effets indésirables liés au traitement de fond sur la longue durée.

Peut-on avoir des rapports sexuels si on a une infection urinaire ?

Oui, cystite et rapport sexuel peuvent être compatibles, car il n’y a pas de risque de contamination. Toutefois, la pénétration vaginale peut amplifier les symptômes de l’infection urinaire et raviver les douleurs. Il est donc préférable de traiter l’infection pour retrouver une activité sexuelle agréable.

Faut-il mettre un préservatif ?

Le préservatif n’est pas obligatoire. En effet, il n’y a pas de lien direct entre infection urinaire et rapport non protégé, dans la mesure où l’infection urinaire n’est pas contagieuse.

Infection urinaire même après un rapport sexuel protégé

Il est possible d’avoir une infection urinaire après un rapport protégé, tout comme on peut avoir la cystite après un rapport sans préservatif. L’infection résulte d’une auto-contamination, car ce sont les bactéries présentes dans l’intestin de la même personne qui passent dans son urètre et sa vessie.

Une infection urinaire est-elle une IST ?

Malgré le contexte, l’infection urinaire post coïtal n’est pas considérée comme une infection sexuellement transmissible (IST), car elle n’est pas transmise par voie sexuelle. Même si on peut rencontrer fréquemment des cas d’infection urinaire et de mycose vaginale après le rapport sexuel, ce type d’infection n’est pas transmis par le partenaire. Le rapport sexuel constitue un facteur favorisant leur apparition.

Qu’en est-il des cystites après rapport sexuel chez l'homme ?

L’homme est moins susceptible de développer une infection urinaire après rapport sexuel car son urètre est plus long et il y a une plus grande distance entre l’orifice urinaire et l’anus. Toutefois, la prostatite, ou inflammation de la prostate, peut avoir comme origine une infection et accompagner une cystite chez l’homme. Elle présente les mêmes symptômes que chez la femme, mais souvent fébrile (présence de fièvre)..

Parfois, il peut s’agir d’une urétrite, souvent causée par une infection sexuellement transmissible (ex : infection à Chlamydia).

dr-loic-nicolas.png
Révision médicale par le:
Dr Loïc Nicolas Rédacteur médical

Médecin généraliste, Loïc est rédacteur médical chez ZAVA, où il participe à la création et à la révision de nos contenus autour de la santé générale et sexuelle - mais il ne consulte pas pour ce service.

En savoir plus sur nos médecins

Revu le: 13 déc. 2021

Consultation médicale avec délivrance d'ordonnance si nécessaire - 25 €
Médecins habilités
Sur la base d'un questionnaire médical
Échanges illimités avec le médecin dans le cadre de cette consultation
Demander un traitement

Ordonnance dès 3h ouvrées

Comment fonctionne ZAVA ?



trustpilot-ratings-4-star (3066)
trustpilot-ratings-5-star par Serhane Karim, 07 janv. 2022
Rapide et efficace
trustpilot-ratings-5-star par Jean-marie, 29 nov. 2021
Très bon service
trustpilot-ratings-5-star par Pierrette, 02 déc. 2021
Rapide et efficace Très pratique quand on est pas proche de son médecin traitant
trustpilot-ratings-5-star par client Duval, 13 janv. 2022
parfait professionnel et rapide
trustpilot-ratings-5-star par GASSE, 15 déc. 2021
En toute discrétion et de bons conseils.