Prendre du paracétamol pendant la grossesse “nuirait à la virilité de l’enfant”

Une nouvelle étude de l’Université de Copenhague parue le 22 juin 2017 sur les effets de la prise de paracétamol pendant la grossesse sur l’enfant à l’âge adulte publiée dans la revue Reproduction a fait parler d’elle.
L’étude a montré que le paracétamol peut réduire la production de testostérone (hormone sexuelle masculine) chez les foetus masculins. Cela aurait des conséquences sur l’enfant une fois adulte et affecterait les comportements sexuels masculins (moins de désir sexuel, moins d’éjaculation) et le développement des caractères sexuels humains. L’étude a aussi montré une conséquence sur le foetus féminin. En effet, cela aurait pour conséquence une baisse de la fertilité.

Quelle est la méthodologie de cette étude ?

Cette étude a été réalisée sur des souris auxquelles on a administré des doses quotidiennes de paracétamol puis examiné l’effet sur leur progéniture. Les chercheurs ont nourri quotidiennement des souris de laboratoire enceintes avec de l'eau ordinaire, de l'eau mélangée à du paracétamol avec une dose standard ou de l'eau mélangée avec une dose élevée de paracétamol et ce à partir du cinquième jour de grossesse jusqu'à leur accouchement. Les doses ont été conçues pour être "comparables" à celles prises par les humains. La dose standard était conforme à la dose maximale recommandée pour les humains adultes. La dose plus élevée était trois fois supérieure à la dose maximale recommandée. Les tests de comportement ont été effectués uniquement sur les souris dont les mères avaient pris des doses élevées de paracétamol.
Ils ont étudié sur ces bébés souris la zone du cerveau liée aux comportements masculins. Ils ont également étudié leur comportement : combien de fois ils ont uriné (pour marquer leur territoire), leur comportement avec d’autres souris mâles introduites dans la cage (si la souris a reniflé attaqué, secoué sa queue ou mordu la souris) et leur activité sexuelle (en introduisant une souris femelle dans la cage d’une souris mâle et en comptant à quelle fréquence la souris a reniflé et copulé avec la souris femelle).

Quels sont les résultats de cette étude ?

Les souris exposées au à la dose élevée de paracétamol ont uriné moins souvent mais ont eu des urines plus abondantes lorsqu'elles ont marqué leurs cages. Elles ont reniflé et ont secoué leur queue lorsque des souris mâles ont été introduites dans la cage. Elles ont copulé moins souvent avec des souris femelles et n'ont pas éjaculé.
Les chercheurs ont interprété ces résultats en disant que le paracétamol a un effet « anti-androgène » et pourrait avoir un effet sur les processus de masculinisation du cerveau.

J’ai pris du paracétamol pendant ma grossesse, est-ce risqué pour mon enfant ?

Ces résultats ne sont pas inquiétant et ce pour plusieurs raisons. L’étude a été réalisée sur des souris enceintes et non sur des femmes enceintes et les doses administrées étaient trois fois plus élevées que le maximum recommandé pour un adulte humain. Lorsque les souris ont reçu la dose équivalente à la dose recommandée pour les humains, le paracétamol n’a pas eu d’effet sur leur progéniture.
Les titres des journaux au sujets de cette étude ont de quoi inquiéter les femmes enceintes qui ont pris du paracétamol pendant leur grossesse. Mais même si les résultats de cette études ne peuvent pas complètement être écartés, il est important de savoir que :

  • Les études chez les souris ne se traduisent pas toujours par des résultats chez les humains
  • Les doses administrées aux souris étaient trois fois supérieures à la dose maximale quotidienne autorisée pour les adultes humains.
  • Les souris enceintes ont reçu du paracétamol tous les jours pendant les deux derniers tiers de leur grossesse.

Je suis enceinte puis-je prendre du paracétamol ?

On recommande le paracétamol aux femmes enceintes pour soulager douleurs ou fièvre car ce médicament a moins de risque que d’autres médicaments. Cependant, elles ne prennent généralement pas de paracétamol quotidiennement, seulement pour les soulager pendant 1 ou 2 jours si besoin. Cette étude ne montre pas l’effet du paracétamol utilisé pendant un court laps de temps pendant la grossesse avec le dosage conseillé aux femmes enceintes. Rien ne suggère dans cette étude aux femmes enceintes d’arrêter de prendre du paracétamol aux doses recommandées. Le nombre de médicaments qu’il est possible d’utiliser est restreint pendant la grossesse et il est important pour la santé et le bien-être de la femme et du bébé de pouvoir se soigner en cas de douleur ou de fièvre .
Comme tout médicament pris pendant la grossesse, il doit être utilisé à la dose efficace la plus faible dans le plus court délai possible.
Si vous respectez les doses prescrites par votre médecin, il n’y a pas de risque pour votre enfant.

Ma mère a pris du paracétamol pendant sa grossesse, puis-je avoir des problèmes d’éjaculation à cause de ça ?

Les chercheurs ont analysé le comportement de la progéniture mâle des souris ayant reçu quotidiennement une dose élevée de paracétamol. Ils ont analysé leurs comportement à l’âge de huit semaines. Ils ont analysé les comportements mâles typiques chez la souris comme : uriner pour marquer le territoire, le comportement agressif envers d’autres mâles et l’activité sexuelle.
Encore une fois, des études sur des souris peuvent donner une indication des effets biologiques possibles d’un médicalement mais les résultats chez les animaux ne se traduisent pas toujours par le même effet chez l’homme et dans le cas de cette étude, les doses administrées étaient supérieures aux doses autorisées chez la femme enceinte.

Consultations médicales en ligne et sans rendez-vous sur Zava par nos médecins habilités

Article publié le 24/07/2017
Revu par le Dr Sophie Albe-Ly le 5/07/2017