Tests de dépistage MST / IST

Dr Sophie Albe-Ly médecin en ligne chez Zava

Révision médicale par le

Dr Sophie Albe-Ly

Revu le: 18 juil. 2019

Quand faire un test de dépistage IST (infections sexuellement transmissibles, anciennement appelées MST) ? Où se diriger ?

Réponses et conseils de nos médecins.

Dans cet article
depistage mst

Les points essentiels

  • Un dépistage MST peut se faire dans un laboratoire sur prescription médicale de votre médecin traitant, ou bien chez un gynécologue, dans les centres de dépistage ou encore dans les centres de planning familial.

  • Il existe différents types de tests pour dépister les maladies sexuellement transmissibles : prise de sang, prélèvement, analyse d'urine et examen médical.

  • Certaines infections mettent plus de temps que d'autres à se développer dans le corps. Le bon moment pour faire le test de dépistage diffère donc d'une MST à l'autre.

Période d'incubation : quand faire le dépistage après un rapport à risque ?

Le temps qui sépare le moment de la contamination et l'apparition des signes de l'infection est ce que l'on appelle la période d'incubation. Il n'est possible de faire le diagnostic de l'infection qu'après cette période, qui varie selon les IST.

Le bon moment pour se faire dépister en fonction des IST :

Test de dépistage Délai à compter suivant le rapport à risque

Gonorrhée

1 semaine

Hépatite B

4 à 8 semaines

Hépatite C

8 semaines

Infection à Chlamydia

2 semaines

Syphilis

4 semaines

Trichomonase

4 semaines

VIH (virus du sida)

6 à 12 semaines selon le type de test

Mon/ma partenaire a une MST, que faire ?

Si votre partenaire vous a indiqué être atteint(e) d’une IST, le moment opportun pour faire le test après rapport à risque varie selon l’infection car certains bactéries, virus ou parasites ne peuvent pas être mis en évidence avant un certain délai.

Référez-vous au tableau ci-dessus pour savoir à partir de quand vous faire dépister. Il ne faut pas hésiter à consulter un médecin en cas de doute.

IST / MST : où se faire dépister ?

Le dépistage des IST peut s’effectuer dans des centres de dépistage (voir liste des CeGIDD dans la section suivante), dans des centres d’éducation et de planification familiale ou dans des laboratoires privés ou publics.

Pour effectuer un test en laboratoire, une ordonnance est nécessaire. Il vous faudra donc pour ce faire consulter un médecin. Vous avez aussi la possibilité de demander une ordonnance sur Zava pour dépister l'infection à Chlamydia, la gonorrhée, la trichomonase et l'infection à Mycoplasma genitalium, la syphilis, les hépatites B & C et le VIH.

Pour dépister le virus du sida et des hépatites B et C, il est également possible de réaliser un Test Rapide d’Orientation Diagnostique (TROD) gratuitement dans certains centres de dépistage ou associations.

Les personnes en situation de précarité ont aussi la possibilité de se faire dépister dans les Permanences d’Accès aux Soins de Santé (PASS).

Par ailleurs, il existe des tests réalisés à partir d'un auto-prélèvement pour détecter le VIH. Ils peuvent être achetés en pharmacie.

Trouver l'adresse d'un CeGIDD (centres de dépistage gratuit et anonyme)

En France, il est possible de se faire dépister gratuitement en préservant son anonymat.

Pour ce faire, il faut se rendre dans un CeGIDD (Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic), anciennement appelées CDAG (Centres de Dépistage Anonymes et Gratuits). Ces centres organisent des dépistages pour les hépatites, le VIH et les autres IST.

Trouver un centre de dépistage en France

Sida-Info-Service.org propose un annuaire des centres de dépistages gratuits avec les coordonnées d’associations, de services hospitaliers et des centres proposant des tests rapides en CeGIDD ou en association.

Comment se passe un test de dépistage MST ?

Le test de dépistage diffère en fonction du type d’IST recherché. Il peut s’agir d’une culture ou d’un prélèvement local, d’une prise de sang ou d’un examen clinique des organes génitaux.

- Ainsi, un dépistage de l’hépatite B ou C, du VIH ou de la syphilis est réalisé grâce à une prise de sang. Le test peut s’effectuer à n’importe quel moment de la journée et il n’est pas nécessaire d’être à jeûn.

- Le diagnostic de l'herpès génital se fait à l’inspection des lésions par un médecin. Lorsque l’aspect des lésions laisse un doute, un prélèvement peut être réalisé pour confirmer le diagnostic.

- Pour détecter la chlamydiose (infection à Chlamydia) et la gonorrhée (aussi appelée blennorragie), on fait généralement des analyses d’urine, bien qu’il existe d’autres moyens comme le prélèvement vaginal ou au niveau de l’urètre chez l’homme (« méat urétral »).

- Le diagnostic de la trichomonase se fait par prélèvement vaginal chez la femme. Chez l’homme, on effectue le prélèvement du premier liquide sécrété le matin au niveau du méat ou les urines du premier jet (goutte urétrale).

- Enfin, le papillomavirus (qui peut être responsable de verrues génitales et de certains cancers) est lui aussi détecté par prélèvement génital.

Dépistage du VIH (virus du SIDA)

Le virus du SIDA peut être dépisté grâce à une prise de sang et doit, pour être fiable, être réalisé au moins 6 semaines après la dernière prise de risque dans un CeGIDD ou en laboratoire.

Il est également possible d’effectuer un Test Rapide d’Orientation Diagnostique (TROD) pour dépister le VIH : une goutte de sang est prélevée au bout du doigt et le résultat est obtenu après un délai maximal de 30 minutes. Les TROD sont proposés dans certains CeGIDD et dans certaines associations. Pour un résultat fiable, 3 mois (12 semaines) doivent s’être écoulés après le dernier rapport à risque.

Le patient peut également s’auto-dépister grâce aux Autotests de Dépistage de l’Infection par le VIH (ADVIH). Vendus en pharmacie sans ordonnance, ces tests fournissent un résultat fiable sur le statut sérologique de l’utilisateur si la prise de risque date d’au moins 3 mois. Tout résultat positif devra être confirmé par une prise de sang en laboratoire ou dans un CeGIDD.

Que faire si le test de dépistage est positif ?

Si le résultat de votre test de dépistage est positif, la prochaine étape est de consulter un médecin pour traiter l’IST.

Sur Zava, vous avez la possibilité de demander un traitement contre l’infection à Chlamydia, l’herpès génital, les condylomes (verrues génitales), l'infection à Mycoplasma genitalium ou la trichomonase via une consultation médicale en ligne.

N’oubliez pas d’en informer votre/vos partenaire(s) sexuel(s) pour leur permettre d’être également pris en charge.

En cas de résultat positif au test du VIH, sachez qu’il existe des associations de soutien et de conseil. Vous pouvez notamment faire appel à l’équipe de Sida Info Service au 0 800 840 800 (appel anonyme et gratuit).

Plus d'informations sur les IST / MST :

sophie-1.png
Révision médicale par le:
Dr Sophie Albe-Ly

Médecin généraliste, Sophie exerce chez Zava depuis 2016.

En savoir plus sur nos médecins

Revu le: 18 juil. 2019

Ordonnance pour un dépistage IST
Délivrance d'ordonnance pour un test de dépistage en laboratoire
Infection à Chlamydia, gonorrhée, trichomonase et infection à Mycoplasma Genitalium
Seconde ordonnance incluse pour un traitement en cas de test positif (Chlamydia, trichomonase, Mycoplasma Genitalium)
Consultation en ligne Comment fonctionne Zava ?



Avis des patients
trustpilot-ratings-4-halfstar (1620)
trustpilot-ratings-5-star par Nabil, 18 août 2020
Très satisfait de vos prestations. Équipe très réactive et professionnelle. Merci encore
trustpilot-ratings-5-star par Florine, 04 août 2020
Excellent service, réponse rapide.
trustpilot-ratings-5-star par Eric Guerpillon, 17 août 2020
Très satisfait, discrétion, rapidité, bonne prise en compte des éléments échangés.
trustpilot-ratings-4-star par Didier, 18 août 2020
Bonjour, Au niveau du service pas de problème, mais en ce qui concerne le médicament par lui même, il est carrément inefficace, résultats zéro. Merci.
trustpilot-ratings-5-star par Mégane, 03 août 2020
Merci énormément pour votre aide