Syndrome prémenstruel (SPM) : causes, symptômes, traitements

portrait-dr-raquel-pereira-correia

Révision médicale par le

Dr Raquel Pereira Correia

Revu le: 21 déc. 2021

Le syndrome prémenstruel, communément appelé SPM, est un trouble survenant dans les 7 à 10 jours avant les règles et pouvant causer divers désagréments physiques et psychiques sans gravité.

Dans cet article
 

Les points essentiels

  • On estime qu’entre 20 et 50 % des femmes en âge de procréer sont atteintes du SPM à différents degrés d'intensité.

  • Les symptômes du SPM varient d’une femme à l’autre en nombre et en intensité.

  • Le SPM ne se soigne pas, mais des antidouleurs peuvent être prescrits pour en soulager les symptômes.

Règles douloureuses : demandez une ordonnance
Consultation en ligne

Qu’est-ce que le syndrome prémenstruel ?

Le syndrome prémenstruel est un trouble survenant avant les règles, dont l'arrivée de ces dernières marque la fin. Il se caractérise par des symptômes physiques et psychiques, sans gravité, qui n’agissent pas sur le cycle menstruel ou la fertilité. Toutes les femmes peuvent en souffrir, y compris les femmes sous contraception hormonale, puisqu’une des causes principales est un déséquilibre ou une réaction anormale aux oestrogènes et à la progestérone. Ils varient pour chaque cas, autant dans leur intensité que dans leur nombre, il est donc parfois difficile de diagnostiquer un SPM. Bien qu’il ne se soigne pas, plusieurs modes de thérapie peuvent soulager les symptômes et améliorer la qualité de vie des femmes.

Si lors de vos menstruations les douleurs et symptômes persistent, vous pouvez souffrir de règles douloureuses ou d’endometriose, il est alors conseillé d’en parler avec votre médecin, gynécologue ou sage-femme. Vous pouvez demander un traitement pour les règles douloureuses auprès de nos médecins en ligne ZAVA.

Combien de temps dure le syndrome prémenstruel ?

La durée du syndrome prémenstruel est d’environ 7 à 10 jours avant l’arrivée des règles.

Le syndrome prémenstruel a-t-il un impact sur la fertilité ?

Le SPM n’a pas d’impact sur la fertilité, puisqu’il n’agit pas sur la durée du cycle. Si vous avez un cycle régulier autour des 28 jours et qu'aucun problème de fertilité ne vous a été diagnostiqué, vous ne devriez pas avoir de difficultés à concevoir un enfant malgré vos symptômes prémenstruels.

Quels sont les critères pour établir le diagnostic de syndrome prémenstruel ?

Le syndrome prémenstruel peut être diagnostiqué par ses symptômes, en vous demandant de lister vos symptômes au quotidien pendant plusieurs cycles pour en vérifier la récurrence. Aucun autre examen ou analyse n’est nécessaire pour diagnostiquer le symptôme prémenstruel.

Dans les cas ayant des symptômes psychiques plus importants (dépression, difficulté à poursuivre les activités quotidiennes…), on parle de trouble dysphorique prémenstruel supposé. Dans ce cas, votre médecin fera des examens cliniques et complémentaires, comme des analyses sanguines, afin de vous prescrire un traitement adapté et vous conseillera un suivi psychologique en parallèle.

Quelles sont les causes du syndrome prémenstruel ?

On attribue le syndrome prémenstruel à plusieurs causes, majoritairement hormonales :

  • un déséquilibre dans la production d'oestrogène et de progestérone ;
  • une réaction anormale aux oestrogènes et à la progestérone ;
  • une carence en sérotonine ;
  • une carence en magnesium et en calcium ;
  • une prédisposition génétique.

Quels sont les symptômes du syndrome prémenstruel ?

Les symptômes varient en nombre et en intensité chez les femmes atteintes de SPM et surviennent de façon récurrente. Le plus souvent il s'agit de :

  • irritabilité ;
  • anxieté ;
  • insomnies ;
  • dépression ;
  • fatigue intense ;
  • poitrine tendue et douloureuse ;
  • douleurs dans le bas du dos (lombalgie) ;
  • maux de tête ;
  • vertiges ;
  • nausées ;
  • troubles intestinaux ;
  • modification de l'appétit.

D’autres symptômes moins spécifiques comme des troubles respiratoires, des problèmes de la vision ou des troubles du sommeil peuvent également survenir durant le syndrome prémenstruel.

Si vos symptômes psychiques semblent s’aggraver (perte d'intérêt pour le quotidien, sentiment de perte de contrôle, difficulté de concentration), voire vous poussent vers des idées suicidaires, vous souffrez peut-être de la forme aggravée du SPM, appelée le trouble dysphorique prémenstruel.

Syndrome prémenstruel ou grossesse : comment savoir ?

Bien que certains symptômes puissent être communs avec ceux d’une grossesse, le SPM, contrairement à l'endométriose, n’est pas supposé agir sur la durée du cycle et l'arrivée de vos règles.

Si vous n’avez habituellement pas ou peu de symptômes prémenstruels, qu’ils persistent après la date habituelle d'arrivée de vos règles et que ces dernières sont en retard, cela peut être le signe d’une grossesse. Faites un test de grossesse et prenez rendez-vous avec votre médecin, gynécologue ou sage-femme.

Combien de femmes sont touchées par le syndrome prémenstruel ?

Personnes à risque

Les femmes ayant des antécédents médicaux dans leur famille (mère, soeur, tante atteinte de SPM) et les femmes ayant des troubles hormonaux sont plus à risque de ressentir les symptômes du syndrome prémenstruel.

Facteurs de risque

Bien que les causes du syndrome prémenstruel soient majoritairement hormonales, les facteurs de risque principaux concernent le mode de vie, notamment l’alimentation, le tabagisme, l’alcool ainsi que le stress, qui peuvent venir aggraver les symptômes d’un SPM.

Comment prévenir ou atténuer le syndrome prémenstruel ?

La compréhension de vos symptômes et de vos besoins personnels peut déjà aider à l'amélioration de votre qualité de vie. N'hésitez pas à prendre en note dans un journal tous vos symptômes et leur moment d’apparition, cela pourra aider à déceler ce qui en déclenche certains et ce qui en soulage les autres. Lorsque vous sentez certains symptômes arriver (maux de tête, de ventre, fatigue…) prenez une petite collation comme un fruit et reposez-vous, allez faire une marche ou prenez un bain.

Le stress et la fatigue physique et émotionnelle peuvent être des facteurs aggravants du SPM, parlez de ce que vous ressentez autour de vous pour vous faire aider et soutenir, que ce soit au travail ou auprès de vos proches.

Traitements : comment soulager le syndrome prémenstruel ?

Traitements contre le syndrome prémenstruel

Il n’existe à l'heure actuelle aucun traitement pour le syndrome prémenstruel, puisque l’on ne sait pas le guérir. Il est conseillé de prendre des antidouleurs comme le paracétamol ou les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) vendus librement en pharmacie. En revanche, si leur prise ne réduit pas les symptômes et la gêne, il peut alors être prescrit de prendre un contraceptif hormonal (pilule combinée ou pilule microdosée, injection, anneau, dispositif intra-utérin) pour soulager les symptômes, voire retarder les règles.

Nos médecins en ligne ZAVA peuvent vous prescrire une contraception hormonale (pilule, patch, anneau) pour réduire les symptômes de votre SPM.

Médecines douces : les traitements naturels du syndrome prémenstruel

Mener un mode de vie plus sain peut vous aider à mieux gérer un syndrome prémenstruel. En adoptant une alimentation plus saine (riche en fibres, fruits et légumes et hydratation), en faisant de l’activité physique régulièrement et en réduisant votre consommation de caféine, d’alcool et de sel. Vos symptômes pourraient ainsi s’apaiser.

Vous pouvez également vous tourner vers des médecines douces telles que l'acupuncture ou l'ostéopathie pour aider à gérer vos symptômes, en complément d’un suivi médical si ces derniers ne sont apaisés par aucune solution médicamenteuse ou des changements d’habitudes de vie.

dr-raquel-pereira-correia.png
Révision médicale par le:
Dr Raquel Pereira Correia Rédactrice médicale

Médecin généraliste, Raquel est rédactrice médicale chez ZAVA, où elle participe à la création et à la révision de nos contenus autour de la santé générale et sexuelle - mais elle ne consulte pas pour ce service.

En savoir plus sur nos médecins

Revu le: 21 déc. 2021

Consultation médicale avec délivrance d'ordonnance si nécessaire - 25 €
Médecins habilités
Sur la base d'un questionnaire médical
Échanges illimités avec le médecin dans le cadre de cette consultation
Demander un traitement

Ordonnance dès 3h ouvrées

Comment fonctionne ZAVA ?



trustpilot-ratings-4-star (3066)
trustpilot-ratings-5-star par Philippe, 12 déc. 2021
Remarquable et rapide prise en charge. Merci infiniment pour vos prestations.
trustpilot-ratings-5-star par Client, 30 nov. 2021
Service rapide. Tout s'est bien passé
trustpilot-ratings-5-star par L.A, 01 déc. 2021
Service et traitement rapides. Je recommande.
trustpilot-ratings-5-star par Olive, 04 janv. 2022
Parfait ! super service !
trustpilot-ratings-5-star par Mme Nelly avedissian, 19 déc. 2021
Très bien très a l écoute j ai déjà recommandé à une amie