Les pertes vaginales pendant la grossesse

portrait-dr-loic-nicolas

Révision médicale par le

Dr Loïc Nicolas

Revu le: 25 avril 2022

Dès le tout début de la grossesse, il est tout à fait normal d’avoir des pertes vaginales, souvent plus abondantes. Elles traduisent le changement hormonal qui accompagne la grossesse. Néanmoins, il est important de surveiller l’aspect et la couleur de ces pertes pour identifier rapidement une éventuelle affection.

Dans cet article
pertes vaginales pendant la grossesse
 

Les points essentiels

  • Les pertes vaginales pendant la grossesse sont normales.

  • Elles sont souvent plus abondantes et leurs aspects peuvent changer.

  • Vous devez consulter si ces pertes sont inhabituelles ou s’accompagnent d’autres symptômes.

  • Il existe des solutions pour réduire l’inconfort qu’elles provoquent.

Qu’est-ce qui cause les pertes vaginales pendant la grossesse et à quoi servent-elles ?

Les pertes vaginales pendant la grossesse sont principalement causées par les variations hormonales.

Elles ont pour fonction de former le bouchon muqueux. En coagulant au premier trimestre, cet amas de glaire cervicale va fermer le col de l’utérus pendant toute la grossesse pour empêcher le passage des bactéries et protéger le fœtus.

Pourquoi les pertes vaginales sont-elles abondantes pendant la grossesse ?

Les pertes vaginales sont souvent plus abondantes pendant la grossesse, et ce, dès le début. Cette augmentation commence généralement, dès la 3e semaine suivant la conception et s’explique par les raisons suivantes :

  • une augmentation du taux d’œstrogène dans le sang. Ce phénomène favorise une accélération du renouvellement des cellules de la paroi du vagin entraînant des pertes vaginales, plus abondantes qu’en-dehors d’une grossesse ;
  • une augmentation du taux de progestérone dans le sang. La progestérone favorise une surproduction de mucus par le col de l'utérus. Ce surplus de mucus est éliminé dans les pertes blanches ;
  • une augmentation de la circulation sanguine autour du vagin, de la vulve et de l’utérus. Il s’agit d’un processus nécessaire à la mise en place du fœtus et du placenta. Elle congestionne la paroi du vagin et contribue à la formation des pertes blanches.

À quoi ressemblent des pertes vaginales normales pendant la grossesse ?

Les pertes blanches pendant la grossesse

Les pertes blanches pendant la grossesse ont le même aspect que celles qui surviennent hors grossesse. Elles sont cependant plus abondantes et ne doivent pas s’accompagner d'autres symptômes. La femme enceinte a la sensation d’être constamment mouillée.

Ces pertes vaginales sont normales et témoignent d'un bon équilibre de la flore vaginale.

Les pertes rosées sont-elles un signe de grossesse ?

Non, les pertes rosées ne sont pas nécessairement le signe d’une grossesse. Seul un test de grossesse pourra vous le confirmer.

Au tout début de la grossesse, les saignements légers sont souvent fréquents. Ils peuvent apparaître lorsque l’ovule fécondé s’implante dans l’utérus (nidation). C’est ce qu’on appelle les “saignements d’implantation” ou “spotting”, ils sont tout à fait normaux et peuvent parfois être confondus avec des règles plus courtes.

Les pertes rosées pendant grossesse

Pendant la grossesse, des “règles anniversaires peuvent apparaître, ce sont des petits saignements sans gravité.

En fin de grossesse, elles peuvent être le signe de la perte du bouchon muqueux.

Les pertes marron pendant la grossesse

Les pertes marron sont fréquentes durant le 1er trimestre de grossesse. Tout comme les pertes rosées, elles sont parfois liées à la nidation ou aux règles anniversaires. La couleur marron vient quant à elle de l’oxydation du sang.

Si ces pertes brunes surviennent à la suite d’un rapport sexuel ou d’un examen gynécologique, il n’y a pas lieu de s’inquiéter, c’est un processus naturel qui s'explique par une vascularisation plus importante du vagin.

Les pertes jaunes pendant la grossesse

En fin de grossesse, les pertes vaginales peuvent être jaunes, car elles sont tout simplement plus abondantes. Des pertes jaunes peuvent aussi signifier la perte du bouchon muqueux.

Des pertes jaunes peuvent apparaître à d’autres moments de la grossesse et sont le plus souvent normales tant qu’elles ne sont pas accompagnées d’autres symptômes.

Pertes visqueuses fin de grossesse : est-ce le bouchon muqueux ?

À l’approche du terme de la grossesse, des pertes vaginales visqueuses peuvent traduire la perte du bouchon muqueux qui est l’un des premiers signes de l’accouchement, sans pour autant signifier qu'il est imminent. La dilatation du col de l’utérus peut effriter le bouchon muqueux provoquant alors des pertes vaginales visqueuses, gélatineuses, translucides ou colorées. Ces pertes peuvent être accompagnées de traces de sang, mais sont normales, il n’y a pas lieu de s’inquiéter.

Pertes claires en fin de grossesse : est-ce du liquide amniotique ?

En fin de grossesse, il n’est pas facile de savoir de quoi il s’agit en cas de pertes liquides. Il est possible que ce soit une perte vaginale normale, de l’urine ou du liquide amniotique.

Les pertes vaginales à ce stade de la grossesse sont facilement reconnaissables : épaisses, gluantes et blanchâtres. Le liquide amniotique est fluide, transparent et sans odeur. De plus, il s’écoule en continu et non en une seule fois. Les fuites urinaires sont fréquentes au 3e trimestre, car le poids du fœtus appuie sur la vessie, elles se distinguent par une couleur jaune et une odeur.

Quand doit-on consulter pour des pertes vaginales anormales ?

Vos pertes vaginales, que vous soyez enceinte ou non, ne doivent pas s'accompagner d'une odeur et d'autres symptômes.

Un changement de couleur ou de texture (aspect mousseux, jaunâtre ou verdâtre, grumeleuses comme du lait caillé), l’apparition d’une odeur de poisson, des symptômes tels que des douleurs, des démangeaisons, une sensation de brûlure en urinant, des pertes de sang abondantes ou encore une sécheresse vaginale doivent vous alerter. Consultez immédiatement votre médecin, gynécologue ou sage-femme.

Des pertes vaginales anormales peuvent être le signe d’une mycose vaginale, d’une vaginose bactérienne, d’une infection urinaire ou d’une infection sexuellement transmissible (IST).

Selon leur couleur et leur aspect, le diagnostic peut varier.

Pertes jaunâtres ou verdâtres : le signe d’une IST ?

Les pertes jaunes associées à une mauvaise odeur, des démangeaisons ou des sensations d’irritation peuvent être le signe d’une IST (trichomonase, infection à Chlamydia, gonorrhée).

Des pertes jaunes verdâtres qui ont un aspect mousseux avec une mauvaise odeur et/ou avec des irritations au niveau de la vulve sont généralement le signe d’une IST également (trichomonase, gonorrhée).

Consultez votre médecin traitant, gynécologue ou sage-femme. Un test de dépistage des IST devra être réalisé avant de traiter l’infection rapidement pour éviter toutes les complications éventuelles. Votre partenaire pourrait également être dépisté·e et recevoir un traitement.

Pertes marron, rosées ou rouges : quand dois-je m’inquiéter ?

Si vous observez des saignements abondants (rosés, rouges ou marron) qui ne s’arrêtent pas, si vos pertes ne sont plus marron, mais rouges ou même noires, si des douleurs ou des contractions accompagnent les saignements, consultez en urgence.

Pertes vaginales pendant la grossesse : comment réduire l’inconfort et éviter les irritations ?

L’augmentation des pertes vaginales pendant la grossesse peut être source d’inconfort pour certaines femmes. Il n’est pas toujours agréable d’avoir l’impression d’être constamment mouillée et cela peut vous amener à adopter des mesures d’hygiène trop irritantes (douches vaginales, savon antiseptique, etc.). Ainsi, la vulve et le vagin sont irrités de manière chronique ce qui peut favoriser le développement d’infections locales.

Vous pouvez limiter ces désagréments en adoptant quelques gestes simples tels que :

  • utiliser un savon au pH neutre ou un savon alcalin et doux ;
  • préférez le port de serviettes hygiéniques ou protège-slips non parfumés aux tampons ;
  • éviter le port prolongé d’un maillot de bain ou de vêtements serrés ;
  • favoriser les sous-vêtements en coton et les changer aussi régulièrement que nécessaire ;
  • privilégier une lessive hypoallergénique ;
  • éviter les douches vaginales et les produits irritants ;
  • s’essuyer toujours de l’avant vers l’arrière quand vous allez aux toilettes,
  • éviter la cigarette qui semble contribuer à l’apparition d’infections urinaires et génitales chez la femme enceinte.
dr-loic-nicolas.png
Révision médicale par le:
Dr Loïc Nicolas Rédacteur médical

Médecin généraliste, Loïc est rédacteur médical chez ZAVA, où il participe à la création et à la révision de nos contenus autour de la santé générale et sexuelle - mais il ne consulte pas pour ce service.

En savoir plus sur nos médecins

Revu le: 25 avril 2022

Consultation médicale en ligne - Vaginose bactérienne - 25 €
Médecins habilités
Sur la base d'un questionnaire médical
Échanges illimités avec le médecin dans le cadre de cette consultation
Demander un traitement

Ordonnance dès 3h ouvrées

Comment fonctionne ZAVA ?

ZAVA propose un service de consultation médicale en ligne sans face-à-face avec délivrance d'ordonnance dès 3h ouvrées si nécessaire.

Rendez-vous sur la page Vaginose bactérienne pour voir les différents traitements disponibles qui peuvent être envisagés.




trustpilot-ratings-4-halfstar (3546)
trustpilot-ratings-5-star par Poisson Jonas, 08 mai 2022
Excellent conseil et très rapide
trustpilot-ratings-5-star par client, 18 mai 2022
Facile d utilisation Très rapide pour avoir l ordonnance
trustpilot-ratings-5-star par laetitia, 03 mai 2022
Parfait merci pour la consultation je recommande sincèrement
trustpilot-ratings-5-star par NERO MELANIE, 04 mai 2022
Reactif, rapide
trustpilot-ratings-5-star par Grégoire, 02 mai 2022
Vraiment rien a redire , très pro . Je recommande .