L’implant capillaire : tout savoir sur la greffe de cheveux

Greffe de cheveux

Qui peut être concerné par la greffe de cheveux ?

Il existe aujourd’hui plusieurs solutions pour pallier les effets d’une chute de cheveux trop importante : les remèdes naturels à utiliser en prévention, les traitements médicaux et la greffe de cheveux. Celle-ci peut prendre différentes formes en fonction de l’état d’avancement de la calvitie. La greffe d’implants capillaires est un acte chirurgical le plus souvent envisagé comme dernier recours. En quoi consiste-t-elle, combien coûte-t-elle et que peut-on en attendre ?

Quels sont les différents types d’implants capillaires et comment choisir la méthode adaptée ?

Aujourd’hui, deux types d’implants capillaires permettent de recréer une chevelure plus dense:

  • Principale technique de greffe de cheveux, la FUT (Follicular Unit Transplant) consiste en un découpage sur la nuque d’une bandelette de cuir chevelu d’environ 1 cm de hauteur et de 20 cm de largeur. Le site de prélèvement se situe sur la nuque, là où les cheveux sont les plus épais et résistants. Concrètement, la bandelette prélevée est ensuite fractionnée en groupes de 1 à 4 cheveux qui sont ensuite réimplantés un à un sur la partie dégarnie. Avec cette technique, une cicatrice, normalement discrète, est incontournable.
  • Pour une calvitie moins avancée, la FUE (Follicular Unit Extraction), technique la plus récente, est recommandée. Ce procédé consiste en un prélèvement des bulbes sur l’arrière du scalp du donneur et en une ré-implantation sur les zones dégarnies, à l’aide d’un petit foret chirurgical d’un millimètre de diamètre. Dans la pratique, cette technique nécessite de raser les zones de prélèvement. On la recommande donc moins aux femmes.
Si vous avez un début de calvitie et envisagez un traitement, nos médecins habilités peuvent faire un diagnostic en ligne et vous prescrire une ordonnance si nécessaire.

Quel est le coût d’une greffe capillaire ?

Le prix d’une greffe de cheveux est fixé par l’établissement qui la pratique (cliniques de dermatologues ou de chirurgiens esthétiques, centres de médecine esthétique). S’il s’agit d’une FUT, le tarif tourne généralement autour de 5.000 à 6.000 euros. Pour une FUE, plus longue et complexe, le prix de l’intervention peut atteindre les 10.000 euros.
La greffe de cheveux n'est pas prise en charge par la Sécurité Sociale. Cependant, elle peut être partiellement remboursée si elle rentre dans le cadre d'une chirurgie réparatrice, après un accident ou certains cas de chimiothérapie par exemple lorsque la repousse des cheveux s'avèrerait trop lente.

La greffe de cheveux présente-t-elle des risques?

Il n’y a pas de risques opératoires significatifs. Les personnes présentant un bon état circulatoire du cuir chevelu maximisent leurs chances de succès. Mais, si tel n’est pas le cas, le praticien emploiera du matériel adapté, qui assurera tout de même un bon résultat.

Quel est le taux de réussite d’une greffe de cheveux?

Les résultats d’une greffe de cheveux varient d’un individus à l’autre mais les cheveux greffés repoussent dans 98% des cas car n’y a aucune chance de rejet, la greffe capillaire s’effectuant avec les propres cheveux du patient. En moyenne, il faut compter huit mois à un an pour commencer à voir une repousse naturelle.
Les greffes de cheveux sont-elles douloureuses ?
L’intervention se déroule sous anesthésie locale. Le patient ne ressent donc normalement aucune douleur pendant l'intervention. Après une greffe capillaire, de légers tiraillements peuvent être ressentis et le front est susceptible de gonfler durant quelques jours. Des croutelles vont apparaître sur les zone de prélèvement, qui tombent en 8 à 10 jours. Le patient est apte à travailler dès le lendemain de l’intervention.

Quelle est la durée de ce type d’intervention ?

Pour une FUT, il faut compter 2 à 3 heures, temps nécessaire pour extraire 1200 à 1500 implants qui seront ensuite réimplantés dans les zones dégarnies. La FUE, quant à elle, dure 5 à 10 heures, puisque le praticien travaille cheveu par cheveu. Une durée non sans incidence sur la qualité du travail du praticien, dont les yeux se fatiguent plus vite, majorant le risque de nécrose du follicule, resté plus longtemps à l’air libre. C’est pourquoi on propose généralement la FUE à des personnes présentant une calvitie légère.

Quelles sont les précautions à prendre à la suite de l’intervention ?

Les suites opératoires sont très simples et identiques pour les deux types d’interventions. Le jour J et le lendemain, un spray antiseptique est vaporisé au niveau de la zone greffée. Sur la zone donneuse, une crème vitalisante est à appliquer durant dix jours. Dès le troisième jour et durant deux semaines, un shampooing antiseptique doit être utilisé. Un traitement antibiotique, pour éviter toute infection, peut éventuellement être prescrit, de même qu’un anti-inflammatoire, quand l’intervention a touché la partie antérieure de la tête, pour éviter tout gonflement du front et des yeux.

Existe t-il des alternatives à la greffe de cheveux ?

Pour les cas d’alopécie peu avancée, un traitement local avec une lotion contenant du Minoxidil ou un traitement oral à base de Finastéride peuvent être envisagés.
Vous pouvez en parler à votre médecin traitant ou vous diriger vers une consultation médicale en ligne sur Zava pour recevoir une ordonnance si nécessaire.

Article publié le 04/05/2018
Revu par le Dr Sophie Albe-Ly le 30/04/2018

Si vous avez un début de calvitie et envisagez un traitement, nos médecins habilités peuvent faire un diagnostic en ligne et vous prescrire une ordonnance si nécessaire.