Début de calvitie et calvitie légère : quelles solutions ?

Début de calvitie ou calvitie avancée

Peut-on prévenir la chute des cheveux ?

De nombreux facteurs tels que l’hérédité, une hygiène de vie inappropriée ou de mauvaises habitudes peuvent être à l’origine d’une perte de cheveux excessive . Pour ralentir celle-ci, il faut d’abord en identifier la cause et le stade d’avancement, afin de trouver une solution appropriée : gestes du quotidien et traitement naturel contre la chute de cheveux, traitement médical ou encore chirurgie.

Consultation médicale en ligne avec délivrance d'ordonnance si nécessaire pour le traitement de la calvitie

Les bons réflexes anti chute de cheveux

Dans tous les cas, les premiers réflexes à adopter pour maintenir un cuir chevelu sain sont les suivants:

  • trouver le bon rythme pour se laver les cheveux en tenant compte de sa nature de cheveux et de facteurs externes (chaleur, pollution). Laver ses cheveux trop souvent peut irriter le cuir chevelu et le rendre plus gras, tandis qu’un manque d’hygiène tend à étouffer le cuir chevelu et à fragiliser les longueurs.
  • utiliser un shampooing doux et adapté aux besoins spécifique de son cuir chevelu si celui-ci est sensible, sec, gras ou encore squameux.
  • éviter les produits capillaires et les gestes agressifs (gel, teinture, brossage trop appuyé…)
  • avoir une alimentation riche en fruits et légumes
  • se protéger de la poussière et de la chaleur excessive.
    Ces gestes sont également conseillés à celles et ceux qui se demandent comment faire pousser les cheveux plus vite.

Début de calvitie et calvitie légère : comment les ralentir ?

Pour les cas de calvitie débutante ou légèrement installée, de nombreux produits vendus sans ordonnance (shampooings, sérums, capsules à avaler) se revendiquent comme des solutions contre la perte de cheveux. Ils peuvent s’avérer efficaces lors de l’apparition des premières chutes, les principaux résultats obtenus étant une amélioration de l’aspect du cheveu et la réduction d’excès de sébum. Certains se tournent également vers des remèdes naturels à visée préventive.
En ce qui concerne les traitements médicamenteux, les lotions à base de Minoxidil et le Finastéride sont efficaces pour contrer la chute des cheveux.

  • Le Minoxidil prolonge la durée de vie des cellules qui synthétisent la kératine (les kératinocytes) et stimule la reproduction des bulbes pileux. Il activerait l’ouverture des canaux de potassium et éviterait l’arrêt de la croissance des follicules par l’entrée de calcium dans les cellules. Des études sont toujours en cours pour valider ce processus. La lotion capillaire est à appliquer en début de calvitie, matin et soir, directement sur le cuir chevelu. Après 6 mois d'utilisation, des résultats sont visibles. Il faut cependant noter qu’à l'arrêt du traitement, la chute des cheveux réapparaît. Les éventuels effets indésirables du Minoxidil sont une augmentation de la pilosité, des nausées ou vomissements. Contrairement au Finastéride, le Minoxidil peut être prescrit aux femmes. D’autres effets secondaires peuvent se manifester temporairement chez la femme : des problèmes de rétention d’eau et d’œdème.
  • Le Finastéride est le traitement le plus efficace pour traiter la calvitie androgénétique. Il est préconisé pour traiter les calvities légères à modérées. Il s’agit d’un anti-androgène synthétique, dont le rôle est d’empêcher la transformation de la testostérone en DHT. Il s’adresse donc uniquement aux hommes. Pour rester efficace, le Finastéride doit être pris quotidiennement et tant que l’on souhaite traiter sa calvitie, car les bénéfices du traitement disparaissent aussi à l’arrêt du traitement. Plus le traitement est commencé tôt, plus les chances de réussite sont importantes.
    Les effets secondaires du Finastéride sont rares mais peuvent être conséquents : dépression, baisse de la libido, troubles de l’érection et de l’éjaculation.
    Le Finastéride est plus efficace que le Minoxidil et disponible uniquement sur ordonnance. Ces deux traitements peuvent être pris simultanément.

Les implants capillaires, une solution à la calvitie complète ou avancée

La greffe de cheveux est une solution plus radicale pour les calvities avancées ou complètes. Cette technique de transplantation capillaire est apparue au début des années 90 en Amérique du Sud. L’opération chirurgicale consiste à prendre une partie des cheveux restants, afin de les implanter sur les parties dégarnies. Elle est bien souvent de dernier recours. Après l’opération, les zones traitées peuvent tirailler et gonfler, laissant apparaître des croûtes sur le cuir chevelu. Les résultats sont visibles de 6 mois à un an après l’opération. La repousse des cheveux n’étant pas toujours prévisible, de multiples greffes sont parfois nécessaires pour obtenir les résultats voulus en fonction de la quantité implantée et des critères propres à chaque individu.
Au niveau du budget, les tarifs d’une greffe de cheveux peuvent s’étendre d’environ 5.000 à 10.000 euros selon le type d’intervention. L’opération peut être partiellement prise en charge par la sécurité sociale lorsqu’elle rentre dans le cadre d'une chirurgie réparatrice (dans le cas d’un accident ou après une chimiothérapie par exemple).

Article publié le 03/05/2018
Revu par le Dr Sophie Albe-Ly le 03/05/2018

Consultation médicale en ligne avec délivrance d'ordonnance si nécessaire pour le traitement de la calvitie