Techniques pour retarder l’éjaculation précoce

Retarder l'éjaculation précoce

L'éjaculation précoce est un dysfonctionnement sexuel masculin qui fait partie des troubles sexuels les plus fréquents. En effet, 30% des hommes seraient concernés*. L’éjaculation peut être considérée précoce quand elle survient avant la pénétration ou moins de deux minutes après avoir pénétré sa partenaire. Le critère temps ne suffit pas à lui seul à définir l’éjaculation, il y a aussi la notion de contrôle : l’éjaculation arrive avant que l’homme ne le souhaite, il n’arrive pas à contrôler son excitation et ne maîtrise pas le moment de son éjaculation. Enfin il faut prendre en compte l’impact psychologique négatif causé par l’éjaculation précoce.

Il existe deux types d'éjaculation prématurée : primaire ou secondaire.

  • Primaire : elle commence dès le début de la vie sexuelle. Elle est plus difficile à traiter et a souvent des causes psychologiques plus profondes. Certaines habitudes peuvent également y contribuer (comme se masturber en éjaculant aussi vite que possible afin d'éviter d'être pris).
  • Secondaire : elle se produit plus tard, après une période pendant laquelle le délai avant l’éjaculation était satisfaisant. Elle peut avoir des causes psychologiques (stress ou problèmes relationnels) ou des causes physiques (diabète ou hypertension), mais la cause n’en est pas toujours claire.

Des techniques comportementales peuvent aider à retarder l’éjaculation.

Comment retarder l’éjaculation précoce ?

Il existe plusieurs moyens naturels pour retarder l’éjaculation.

Le Stop and start

Le Stop and start est une méthode du Docteur Semans. C’est une technique naturelle qui permet de reprendre la maîtrise de son corps et de ses émotions pour mieux gérer son désir et donc, l’éjaculation.
Comment pratiquer le stop and start ?
Si vous sentez que vous vous apprêtez à éjaculer, bloquez et revenez aux préliminaires. Jouez, caressez et embrassez votre partenaire et recommencez une fois que vous avez repris le contrôle.

La technique du squeeze

Le «squeeze» est une méthode de Masters et Johnson, inspirée par le stop and start. Cette technique consiste à serrer avec les doigts la zone sous le gland pendant au moins 30 secondes juste avant d’éjaculer. L’objectif est de bloquer le flux du sang dans le pénis. Cela arrête l’éjaculation, jusqu’à ce que vous soyez stimulé à nouveau. Il faut répéter le processus plusieurs fois (4-5) jusqu’à ce que vous décidiez de ne plus retarder l’orgasme.
Pour comprendre cette technique, il est nécessaire de comprendre le fonctionnement de l’excitation masculine.
L’excitation masculine est composée de quatre phases :

  • L'érection : phénomène réflexe répondant à une stimulation
  • La modulation de l’excitation sexuelle. Il y a plusieurs comportements qui peuvent influer sur le niveau d’excitation sexuelle (la respiration, l'intensité des mouvements, la tension musculaire).
  • L’imminence éjaculatoire. C’est ce qu’on appelle le point de non-retour. Lorsque l’excitation atteint un certain seuil, l’homme ne peut plus contenir l’éjaculation.
  • L’éjaculation. Lorsque le point de non-retour est dépassé, il est impossible de l'arrêter.
    L'idée derrière la technique du «squeeze» est que, après un certain temps, vous sachiez repousser le «point de non retour» pour être en mesure de retarder les éjaculations à venir.
    Pour augmenter les chances que ces méthodes soient efficaces, il est important que votre partenaire soit impliqué(e). Elle ne sont donc possibles que dans des relations stables car cela prend du temps et peut être frustrant pour la partenaire. Il est aussi fortement conseillé de se faire accompagner dans cette démarche par un médecin ou thérapeute qui expliquera bien la méthode et pourra vous aider à surmonter les difficultés s’il y en a.

Utilisez des préservatifs adaptés pour retarder l’éjaculation

Les problèmes d’éjaculation pouvant être dûs à une hypersensibilité du gland, une solution peut donc être d’utiliser des préservatifs, en plus de leur efficacité contraceptive et dans la prévention des IST. Il existe des préservatifs adaptés pour retarder l'éjaculation appelés “préservatifs retardants”. Il en existe deux types :

  • Anatomiques : ils possèdent une forme resserrée sous le gland qui appuie sur le nerf érecteur et ralenti l'afflux sanguin
  • Anesthésiques : ils sont enduits d’un anesthésiant local et réduisent la sensibilité

Que faire si les problèmes d’éjaculation précoce persistent ?

Il n’y a pas de solution miracle pour résoudre un problème d’éjaculation précoce, cela demande de la patience et du temps. Il est nécessaire d’en parler avec sa partenaire. Ne pas en parler ou ne pas accepter la situation contribue à faire perdurer le problème. Il est important d’échanger sur vos difficultés afin d’entretenir une relation de confiance et bienveillante avec votre partenaire. Cela aide aussi de parler ensemble de ce que vous appréciez dans votre vie sexuelle, de ne pas vous focaliser sur la durée mais plutôt sur vos sensations corporelles et de trouver des activités sexuelles moins axées sur la pénétration (préliminaires, massages, etc). Surtout, ne vous mettez pas la pression et restez détendu car le stress a tendance à accélérer l'éjaculation. Vous pouvez également proposer à votre partenaire de consulter ensemble un médecin (généraliste ou sexologue) ou un thérapeute afin de pouvoir discuter ensemble des conseils donnés par celui-ci. L’important est de se sentir en confiance et épaulé par sa partenaire afin de trouver la solution qui permettra à chacun de trouver son plaisir.

Vous pouvez consulter un médecin en ligne en toute discrétion, sans face-à-face chez Zava et obtenir une ordonnance à distance pour les troubles de l'éjaculation.

Article publié le 10/02/202017
Dernière mise à jour le 17/11/2017
Article revu par le Dr Sophie Albe-Ly le 07/02/2017

*Source : http://www.urofrance.org/nc/science-et-recherche/base-bibliographique/article/html/lejaculation-prematuree.html