Traitement suppressif de l’herpès

Existe-t-il un traitement pour supprimer l’herpès définitivement et quelle est son efficacité ?

L’herpès, qu’il soit génital ou labial, est lié au virus Herpès Simplex, pour lequel on ne connaît pas encore de traitement qui permette de l’éliminer définitivement de l’organisme. Fort heureusement, il existe des traitements médicamenteux efficaces pour limiter ses manifestations voire supprimer totalement l’apparition des poussées d’herpès.

Quels sont les traitements suppressifs qui fonctionnent ?

Si le terme “suppressif” est trompeur ou doit en tout cas s’entendre dans le sens “suppression des symptômes”, pas du virus, un traitement avec du Valaciclovir ou de l’Aciclovir sur le long terme est efficace pour limiter l’apparition des poussées d’herpès. Ce traitement est à prendre chaque jour pendant 6 mois au moins, indépendamment des jours de poussées.

Quand et qui peut prendre un traitement suppressif contre l’herpès ?

L’herpès ne pouvant donc pas être éliminé de l’organisme, il est inutile de prendre un traitement si le but n’est pas de limiter la gêne associée aux poussées. En effet, l’herpès est connu pour avoir parfois des effets psychologiques importants, car il peut vraiment perturber le quotidien. D’une part les poussées sont gênantes et elles peuvent être très douloureuses, ensuite la gêne esthétique ou sexuelle (en cas d’herpès génital) peut avoir un impact très négatif sur le moral. Pourtant, ce n’est pas parce que vous avez contracté le virus de l’herpès (comme ce sera le cas de 70% de la population au cours de la vie, rappelons-le !) que vous vivrez moins bien : en se protégeant correctement si une crise survient et en commençant un traitement “suppressif”, vous avez de grandes chances d’oublier l’existence du virus. Le traitement visant à supprimer les récurrences de l’herpès est généralement prescrit à des personnes subissant plus de 6 épisodes herpétiques par an.
Le traitement a peu de contre-indications mis à part une allergie à l’un des constituant du médicament, et la posologie devra être adaptée en cas de problèmes rénaux. Pensez à le signaler à votre médecin lors de la consultation.

Le Valaciclovir et l’Aciclovir ont le même mode d’action, mais sont disponibles dans des dosages différents; ainsi pour le traitement suppressif, un traitement à l’Aciclovir nécessitera de prendre plus de cachets quotidiens qu’un traitement au Valaciclovir.

Si vous souhaitez prendre un traitement suppressif contre l’herpès, parlez-en à votre médecin. Vous pouvez également accéder à une consultation médicale en ligne sur Zava : nos médecins peuvent vous prescrire le traitement suppressif approprié si votre état de santé le nécessite.

Pendant combien de temps faut-il prendre le traitement suppressif contre l’herpès ?

Il est conseillé de prendre le traitement suppressif pendant 6 à 12 mois puis de réévaluer son indication. Si des poussées apparaissent encore de temps à autres, le traitement peut être poursuivi et devra être réévalué annuellement. Si les poussées ont totalement disparu, il est alors conseillé d’arrêter le traitement.

En combien de temps le valaciclovir ou l’aciclovir agit-il ?

Le traitement au long terme pour l’herpès est basé sur les mêmes molécules que le traitement prescrit en cas de poussée. Par conséquent, son efficacité est censée être aussi immédiate que si vous preniez le traitement dans le cadre d’une poussée unique. Rappelons cependant que même dans le cadre du traitement d’une poussée, les médicaments ne permettent pas de soigner immédiatement la poussée mais en diminuent les symptômes et réduisent la durée de la poussée (il est généralement possible de gagner 1 à 2 jours).

Le traitement suppressif de l’herpès peut-il ne pas marcher ?

Comme tout traitement thérapeuthique, il y a toujours un risque pour que le traitement ne fonctionne pas. Cependant, dans le cadre du traitement “suppressif” on a observé une diminution de 70% à 80% de la fréquence des récidives chez des collectifs de patients(1). Ainsi, il est considéré comme efficace. Si les symptômes persistent malgré le traitement, parlez-en à votre médecin, afin de discuter des options possibles.

Si je suis sous traitement suppressif et que j’ai une poussée, puis-je augmenter la dose d’Aciclovir ou de Valaciclovir pour accélérer la guérison de la poussée ?

Si vous prenez déjà un traitement suppressif contre l’herpès et qu’une poussée survient, il n’est pas conseillé d’augmenter la dose de médicament pour traiter la poussée. Poursuivez votre traitement de fond aux doses habituelles, il est peu probable que l’augmentation de la dose médicamenteuse influe sur la poussée; encore une fois, il n’existe pas de remède miracle pour faire disparaître un bouton d’herpès du jour au lendemain, mieux vaut donc poursuivre le traitement avec régularité.

J’ai déjà pris un traitement suppressif à la suite duquel les poussées sont finalement revenues. Puis-je reprendre un traitement suppressif ?

Oui, le traitement suppressif peut-être répété plusieurs fois, avec ou sans interruption, à différents moments de la vie. Cependant, il est important de faire un point généralement au bout de 6 ou 12 mois de traitement avec votre médecin. Les poussées d’herpès diminuent généralement avec l’âge et si vous n’avez plus l’utilité du traitement, il est préférable de l’arrêter, quitte à le reprendre plus tard si besoin. Sachez également qu’il peut arriver d’avoir une poussée juste après l’arrêt du traitement, attendez de voir si d’autres récurrences se produisent avant de tirer des conclusions hâtives.

Consultation médicale herpès sur Zava avec prescription en ligne de traitement dit "suppressif" si nécessaire

Article publié le 30/11/2016
Revu par le Dr Sophie Albe-Ly le 29/11/2016

(1) Reitano M, Tyring S, Lang W, et al. Valaciclovir for the suppression of recurrent genital herpes simplex virus infection : A large-scale dose range-finding study. International Valaciclovir HSV Study Group. J Infect Dis 1998; 178:603-10.