Transmission du bouton de fièvre : comment éviter la contagion ?

Transmission bouton de fièvre

Relativement fréquent, le bouton de fièvre est la manifestation de l’herpès labial (aussi appelé herpès buccal).

  • Combien de temps somme-nous contagieux après l’apparition d’un bouton de fièvre ?
  • L’herpès peut-il se transmettre en dehors des poussées ?
  • Quelles précautions prendre pour éviter la transmission ?

Voici les réponses de nos médecins aux questions les plus fréquentes.

Consultation médicale en ligne pour l'herpès labial

Comment l’herpès labial se transmet-il ?

Le virus de l’herpès labial se transmet par contact avec un bouton de fièvre (la lésion d’herpès labial) ou la salive d’une personne atteinte. Il est aussi transmissible par l’intermédiaire de doigts ou d’objets ayant touché la lésion.

Le risque de contagion est plus important pour les personnes dont le système immunitaire est affaibli - en cas de fatigue ou durant une période de stress par exemple.
De même, le risque d’une poussées d’herpès chez les personnes déjà contaminées est plus important si elles se sentent fatiguées ou anxieuses.

Bouton de fièvre : contagieux jusqu’à quand ?

Les lésions restent contagieuses tant qu’elles ne sont pas parfaitement cicatrisées, c’est à dire tant qu’elle sont toujours visibles.
Il convient donc d’appliquer les précautions qui suivent durant toute la durée de la poussée herpétique :

Comment éviter la transmission d’un bouton de fièvre ?

  • Éviter tout contact physique avec autrui (poignées de main, baisers sur la joue ou sur la bouche, rapports sexuels)
  • Éviter de toucher le bouton de fièvre avec les doigts. Cela limite le risque de “transporter” le virus vers d’autres parties du corps ou d’autres personnes. Il est aussi fortement conseillé de se laver les mains plus fréquemment.

L’herpès buccal est très contagieux mais ces deux règles simples contribuent à éviter le risque de contamination. Si l’on présente un bouton de fièvre, il est important d’éviter tout contact physique avec les femmes enceintes et les personnes immunodéprimées, chez qui le virus s’avère plus dangereux.

Peut-on contracter l’herpès labial en touchant un objet contaminé ?

Le risque de contracter l’herpès via un objet est quasi nul car le virus ne survit qu’une dizaine de secondes en dehors de l’organisme.
Il convient toutefois d’éviter d’utiliser un objet immédiatement après qu’il soit entré en contact avec la zone atteinte. Il peut s’agir d’une serviette de toilette, d’un verre, d’un rasoir, d’une brosse à dents etc.

L’herpès buccal est-il contagieux en dehors des poussées ?

Le virus de l’herpès reste à vie dans l’organisme mais ne se transmet que lorsqu’il se réactive.

Il est ainsi très contagieux lorsque ses symptômes apparaissent - dans le cas de l’herpès labial, il s’agit du bouton de fièvre et plus rarement de lésions au niveau des yeux ou du visage.

Le virus peut également se transmettre lors d’une poussée asymptomatique, lorsque le virus se réactive dans l’organisme sans provoquer de lésions visibles. Cela n’arrive en moyenne que quelques jours par an. Un risque relativement faible de contracter l’herpès buccal ou génital en côtoyant quelqu’un qui en est atteint existe donc, même si cette personne ne présente pas de lésions.

Ya-t-il un risque de contamination génitale avec un bouton de fièvre ?

Les virus de l'herpès génital et de l’herpès labial sont très similaires. L’herpès peut se transmettre de la bouche aux parties génitales lors d’une fellation ou d’un cunnilingus.
Au même titre, il est possible de contracter l’herpès labial si la bouche entre en contact avec un organe sexuel contaminé par l’herpès.

Est-il possible de s’auto-contaminer à partir d’un bouton de fièvre ?

Il est en effet possible de contaminer une autre partie de son propre corps, notamment les yeux, les parties génitales mais aussi les joues ou encore les oreilles.
Ce phénomène s’appelle l’auto-inoculation et pour l’éviter, une hygiène très rigoureuse est de rigueur durant les poussées.

Comment éviter une poussée d’herpès buccal ?

La fatigue et le stress, ainsi que des facteurs externes comme le soleil et la prise de certains médicaments peuvent favoriser l’apparition d’un bouton de fièvre.
Il est donc conseillé de tâcher de limiter les éléments déclencheurs et de garder à disposition un traitement pour réduire l’intensité de la poussée dès que celle-ci se déclenche.

Comment obtenir un traitement contre les boutons de fièvre ?

Si vous souhaitez obtenir un traitement suppressif contre l’herpès, adressez-vous à votre médecin traitant.

Vous pouvez aussi demander une ordonnance en ligne à nos médecins habilités à vous prescrire un traitement pour soulager votre bouton de fièvre ou un traitement de plus longue durée, pour limiter les poussées d’herpès si vous avez plus de 6 épisodes par an.

Publié le 21/06/2018
Revu par le Dr Sophie Albe-Ly le 21/06/2018

Consultation médicale en ligne pour l'herpès labial