Dans cet article
étude Zava nudes et sextos

Sexting & envoi de nudes : analyse d'une pratique de plus en plus répandue

Vous venez de rencontrer quelqu’un en ligne. Mais, alors que vous commencez tout juste à vous connaître, vous recevez ceci : « On s’envoie des nudes ? » ( = photos dénudées.)

Envoyer des photos dénudées, via une messagerie en ligne ou des applications de toute évidence conçues dans ce but, est devenu extrêmement populaire. Et si vous pensez que seuls les adolescents s’y prêtent, alors pensez-y à deux fois.

Afin d’explorer ce phénomène des nudes, nous avons interrogé 2000 Européens et Américains.

  • Qui est concerné ?
  • À quelle fréquence, et à qui, envoient-ils des photos dénudées ?
  • Quelles parties de leur corps préfèrent-ils montrer ?
  • Cela a-t-il une incidence sur leur vie sexuelle ?

Qui envoie vraiment des nudes ?

envoi nude

Échanger des sextos (textos à caractère sexuel) n’est pas réservé qu’aux jeunes, bien qu’ils soient ceux qui en envoient le plus.

Notre étude montre que 40% des hommes américains entre 18 et 24 ans, ainsi que 36% des femmes américaines, ont déjà envoyé des photos à caractère sexuel.

En comparaison, les Européens ont tendance à envoyer des photos osées d’eux-mêmes via internet et services de messagerie moins souvent puisque seuls 31% des femmes et 33% des hommes entre 18 et 24 ans ont déjà envoyé des photos à caractère sexuel.

Ces chiffres diminuent à mesure que l’âge des participants augmente. Ainsi, environ 27% des Américains de 45 ans ou plus et 21% des Européens du même âge ont été assez hardis pour envoyer une photo sexuelle à un moment de leur vie.

Bien que notre étude montre que les hommes sont plus enclins à envoyer des photos à caractère sexuel, des recherches supplémentaires montrent une corrélation positive entre l’envoi de nudes et la satisfaction sexuelle au sein d’une relation de couple, ce qui signifie qu’il n’est pas nécessaire d’être jeune et célibataire pour bénéficier des avantages d’une photo de nu occasionnelle de temps à autre.

Tous tout nus ?

envoi nude Instagram

Toutes les photos dénudées ne se ressemblent pas, et toutes ne mettent pas en valeur les mêmes parties du corps.

Notre analyse indique que moins d’un quart des personnes envoyant un nude montrent leur visage sur ladite photo. Peut-être est-ce la crainte de voir ces images apparaître ailleurs qu’elles ne devraient. La plupart des Européens et des Américains interrogés ne veulent pas intégrer leur visage dans le cadre.

La poitrine, le torse, et les tétons sont les plus exposés, particulièrement parmi les femmes. 43% des femmes européennes (et plus de la moitié des Américaines) ont déjà envoyé des nudes révélant leur poitrine.

Les hommes, eux, sont plus enclins à montrer leurs attributs génitaux, avec seulement 21% des Européens ayant déjà envoyé un nude les montrant en pleine érection.

Toutefois, les hommes sont plus prompts à envoyer un nu intégral que les femmes, avec entre 14 et 15% des hommes européens et américains admettant se dévêtir complètement, contre respectivement 4 et 9% des femmes européennes et américaines.

Les nudes sont-ils réservés aux relations sérieuses ?

envoi nude snapchat

Si le fait de s’envoyer des sextos est finalement une pratique courante, quel est le bon moment pour en partager un ?

Notre étude montre que les femmes font preuve de plus de discernement lorsqu’il s’agit d’envoyer un message suggestif sexuellement.

Alors que plus d’hommes ont suggéré qu’une aventure d’un soir (14% contre 6% des femmes) comme une nouvelle relation ou une relation suivie étaient de bonnes occasions d’envoyer des messages coquins.

Plus de la moitié des femmes interrogées ne sont enclines à envoyer un sexto qu’à un.e partenaire de longue durée ou à leur époux.se.

L’envoi d’un texto coquin nécessite un certain niveau de confiance entre la personne qui envoie et celle qui reçoit. Spécifiquement, 33% des femmes se disent prêtes à envoyer un message sexuel à une personne avec laquelle elles sont depuis longtemps, et 24% affirment envoyer des messages coquins à leur époux.se.

Quel est l’impact des nudes sur la sexualité ?

sexting

Bien qu’il reste à démontrer que l’envoi de photographies dénudées booste la confiance en soi, certaines des personnes interrogées qui envoient des nudes fréquemment rapportent être plus à l’aise dans leur vie sexuelle par rapport ceux qui en envoient moins souvent.

Nous avons interrogé les personnes envoyant des photos dénudées quant à leur niveau de satisfaction sexuelle au sein de leur couple, et constaté que ceux qui s’envoyaient des sextos fréquemment avaient plus de chances d’être satisfaits de leur vie sexuelle.

Sur ceux qui nous ont dit s’envoyer des textos coquins quotidiennement, 61% se disent « très satisfaits » de leur vie sexuelle. De plus, 42% de ceux s’envoyant des sextos de manière hebdomadaire, se disent également « très satisfaits », tandis que 33% de ceux s’envoyant des sextos quelquefois dans le mois affirment la même chose.

Ceux envoyant des sextos moins souvent sont également ceux le moins « très satisfaits » de leur vie sexuelle. Il semblerait que l’envoi de nudes ne soit finalement pas si anodin.

Sextos indésirables : qui est concerné ?

sexto consentement

Il est facile de décider si l’on veut envoyer un nude ou non - mais lorsqu’il s’agit d’en recevoir un, hommes et femmes n’ont pas toujours leur mot à dire.

Nos données montrent que les femmes ont deux fois plus de chances de recevoir un sexto non sollicité que les hommes, les femmes les plus jeunes de manière plus significative encore.

En effet, 52% des femmes âgées de 18 à 24 ans ont déjà reçu un sexto non sollicité. En comparaison, 27% des hommes seulement affirment la même chose.

Les femmes légèrement plus âgées – entre 25 et 34 ans- voient leurs chances de recevoir pareilles images diminuer, et les chances des femmes âgées de 35 à 44 ans culminent à 33%.

Les sextos indésirables peuvent causer plus de dommages qu’il n’y paraît. En réalité, un homme sur cinq et deux femmes sur cinq ont déjà reçu des nudes de la part d’autrui sans le vouloir.

Alors que des lois existent pour protéger les personnes qui voient leur photographies partagées sans leur consentement, on ne peut quasiment rien faire lorsque quelqu’un décide de vous envoyer une photo d’elle-même ou de lui-même. Le gouvernement britannique a même récemment lancé une campagne pour informer les citoyens des règles et des lois sur le consentement pour combattre ce problème.

À noter que ces considérations ne concernent que l’échange de sextos entre adultes : envoyer ou recevoir des photos de nu impliquant un mineur est illégal, quel que soit le contexte.

Nudes - et après ?

sauvegarder nude

Que faire d’une photo sexy une fois qu’on l’a reçue ?

La supprimer signifie que l’on n’aura jamais plus le plaisir de l’admirer, mais la garder augmente le risque qu’elle soit accidentellement vue par quelqu’un d’autre, voire même qu’elle tombe entre de mauvaises mains.

Presque la moitié des hommes interrogés ont sauvegardé au moins une photographie dénudée. Heureusement, si quelqu’un, homme ou femme, tente d’exploiter une photo que vous leur avez envoyée de façon néfaste, il existe des lois pour protéger vos droits et votre vie privée. Un tiers des femmes interrogées ont quant à elles déjà sauvegardé une photo de nu au moins une fois.

Nous notons également que les femmes sont plus soucieuses du sort de leurs photos intimes. En effet, 30% des femmes nous ayant répondu ont déjà demandé à un destinataire de supprimer leur photo, contre 22% des hommes.

Partage illégal : qu’en dit la loi ?

revenge porn loi

Qu’une personne conserve vos photos ou vos sextos est une chose, mais qu’elle les publie en ligne sans votre permission en est une autre.

Nous nous sommes aperçus que les femmes et, d’une manière générale, les Européen(ne)s, sont plus à même de voir leurs photos dénudées partagées sans leur consentement, que ce soit sur le web, sur les réseaux sociaux ou sur des services de messagerie instantanées tels que Snapchat.

Ainsi, 19% des hommes européens et 15% des femmes européennes, contre 8% des hommes américains et 7% des femmes américaines, ont déjà vu une photo d’eux dénudés partagée en ligne sans leur permission.

Cette pratique, parfois appelée revenge porn – pour “revanche par le sexe” -, est illégale. À mesure que les nudes et la publication de contenu en ligne se sont popularisés, des lois ont été établies pour protéger ceux qui pourraient ne plus contrôler la manière dont ces images sont partagées.

Ainsi, si vous partagez une photo de nu que vous avez reçu à une tierce personne, peu importe le contexte, cela peut être considéré comme une infraction des lois sur le droit à l’image et à la vie privée.

La loi française prévoit, d’après l'article 226-1 du Code pénal, qu'il est "puni d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende le fait de volontairement porter atteinte à l'intimité de la vie privée d'autrui", notamment "en fixant, enregistrant ou transmettant, sans le consentement de celle-ci, l'image d'une personne se trouvant dans un lieu privé".

En vertu de l'article 226-2-1, "lorsque ces délits portent sur des paroles ou des images présentant un caractère sexuel prises dans un lieu public ou privé, les peines sont portées à deux ans d'emprisonnement et à 60 000 € d'amende."

Qui sommes-nous ?

Zava est un service de consultation médicale en ligne.

Nos médecins proposent l’aide médicale qui est parfois nécessaire pour accéder à une sexualité épanouie, notamment sur des sujets intimes comme les troubles de l’érection, l’éjaculation précoce ou encore le traitement et dépistage d’IST.

MÉTHODOLOGIE

Nous avons interrogé 1000 Américains et 1000 Européens au sujet de leurs expériences concernant l’envoi et la réception de sextos et de photographies dénudées. Les emojis sont fournis par EmojiOne.

DROITS D’USAGE

Toute reprise de ces graphiques et/ou de ces informations doit s’accompagner du nom du commanditaire Zava avec un lien hypertexte vers l'étude sur www.zavamed.com pour les supports digitaux, ainsi que des méthodologie et taille de l’échantillon.