Téléconsultation médicale : 7 choses à savoir

L’étude Zava “E-santé : usages et attentes des Français”, réalisée en juin 2017, le révèle : plus d’un Français sur deux (51 %) a déjà eu recours à un service en ligne pour accéder à des soins médicaux. 

Dans cet article

La télémédecine offre notamment la possibilité d’acheter en ligne des médicaments disponibles sans ordonnance ( toutefois sous conditions), de bénéficier de conseils ou d'une consultation médicale à distance.

La rapidité et la praticité que permettent ces services sont les deux motivations premières pour les sondés enclins à y avoir recours.

Toutefois, si 42 % des Français se disent prêts à téléconsulter, la consultation médicale à distance reste à ce jour relativement méconnue du grand public.

Dans cette vidéo réalisée pour le Huffington Post, Roxane Ferrand, directrice chez Zava France, répond aux questions les plus fréquentes sur la téléconsultation médicale.

1. La téléconsultation, comment ça marche ?

Lorsqu’une consultation médicale est rendue à distance, en utilisant les technologies de l'information et de la communication, on parle de téléconsultation.

Celle-ci peut s’effectuer en temps réel ou de manière différée, par téléphone, par vidéo ou encore par écrit.

Dans tous les cas, le médecin accède au dossier médical du patient afin de rendre un avis : diagnostic, conseil, voire ordonnance si nécessaire, dont il est responsable de la même manière qu’en cabinet.

2. Est-ce que je peux recevoir une ordonnance lors d’une téléconsultation ?

Oui, c’est l’une des différences avec le téléconseil par exemple.

Le médecin, lors d’une téléconsultation, peut émettre un diagnostic et une prescription médicale, qui vous sera transmise selon différentes modalités, en fonction de ce que propose le service.

3. Est-ce que je peux recevoir mon médicament à domicile ?

La vente en ligne de médicaments soumis à prescription médicale obligatoire est interdite en France.

En revanche, le portage de médicament est autorisé : une pharmacie peut délivrer un médicament, sur la base d’une ordonnance, afin qu’il soit acheminé au domicile du patient.

Pour éviter tout risque de contrefaçon, il convient de se méfier des sites qui proposent directement d’acheter un médicament en ligne et d’utiliser un service qui passe bien par une pharmacie française physique pour délivrer les médicaments prescrits sur ordonnance.

4. Est-ce que la téléconsultation est remboursée ?

Jusqu’à présent, les téléconsultations n’étaient pas remboursées en France. Cela va évoluer à partir du 15 septembre 2018, uniquement pour les consultations vidéo et sous réserve de certains critères qui viennent d’être définis.

À partir de septembre, pour savoir si le remboursement d’une téléconsultation est possible, il faudra certainement prendre en compte le service utilisé, mais également les circonstances dans lesquelles on accède au service (connaissez-vous le médecin, êtes-vous envoyé par votre médecin traitant…?), afin de savoir si le remboursement est possible.

Ces textes étant très récents, il est possible que le développement d’offres remboursées prenne un peu de temps pour se mettre en place.

5. Comment savoir si j'ai affaire à un vrai médecin ?

Un médecin, où qu’il soit enregistré en Europe, possède toujours un numéro d’inscription unique auprès de l’Ordre des médecins dont il dépend : Français, Britannique, Allemand, etc.

À partir de ce numéro, qui figure normalement sur l’ordonnance et généralement dans les communications avec le médecin, il est possible de vérifier si le médecin est bien enregistré et supposé être en activité en se rendant sur le site de l’Ordre concerné.

6. Est-ce que je peux consulter pour tout à distance ?

En principe, selon la Haute Autorité de Santé, oui. Dans la pratique, il y a à ce jour des limites à la téléconsultation et globalement, on peut dire que cela se résume à ce qui nécessite un examen physique indispensable (une palpation par exemple).

Si vous vous demandez si votre cas peut être traité à distance, posez la question au service que vous souhaitez utiliser. Vous ne devriez pas être facturé si la consultation ne peut pas avoir lieu à distance.

7. Que faire si j'ai des effets secondaires indésirables avec un traitement qui m'a été prescrit à distance / si le traitement ne fonctionne pas ?

Après la consultation, si le traitement qui vous a été prescrit ne vous convient pas ou que vous constatez des effets secondaires indésirables, parlez-en à votre pharmacien ou contactez le service de téléconsultation utilisé pour tenir le médecin informé.

Des services comme Zava ne limitent pas les échanges au temps de la consultation, et vous pouvez toujours échanger avec le médecin après la prescription. Si le traitement ne vous convient pas, et que votre situation doit être réévaluée, comme en cabinet physique, il faudra généralement demander une nouvelle consultation.

Enfin, un dernier conseil : pour la qualité de vos soins, pensez à tenir votre médecin traitant au courant de tout traitement ou consultation auxquels vous auriez eu recours autrement que par lui.