6 astuces pratiques pour un été sans cystite

astuces anti cystite

Si, pour diverses raisons, l’été peut être une période sensible pour les femmes sujettes aux cystites, certaines bonnes habitudes simples à adopter peuvent aider à limiter le risque d’infections urinaires pendant les grandes chaleurs.

Les 6 conseils de nos médecins

  1. Boire au moins 8 grands verres d’eau par jour : sans que cela ne tourne à l'obsession, compter le nombre de verres d’eau bus dans la journée peut aider à atteindre l’objectif minimum d’1.5L recommandé. Une quantité à augmenter en cas de grosse chaleur ou si l'on transpire beaucoup.

  2. Ne pas faire l’impasse sur les pauses toilettes : en vacances, il peut arriver qu’il soit difficile de trouver des toilettes ; toujours est-il qu’il est fortement déconseillé de se retenir d’uriner pendant trop longtemps, afin d’évacuer le plus fréquemment possible les bactéries présentes dans l’urètre.

  3. Demander de l'eau avec son cocktail : une bonne habitude à prendre pour contrer l’effet déshydratant de l’alcool sur l’organisme.

  4. Manger régulièrement des fibres pour éviter la constipation : c’est d’autant plus facile l’été avec les fruits et légumes de saison qui sont riches en fibres : pastèque, melon, figue, aubergines…

  5. Bannir le port du maillot de bain mouillé : vous pouvez vous changer après la baignade ou sécher au soleil, l’important est d’éviter de garder trop longtemps sur soi un maillot de bain humide. Celui-ci peut rapidement devenir un terrain favorable au développement des germes et favoriser une cystite ou une mycose vaginale.

  6. Uriner après les rapports sexuels : pour empêcher la montée de germes et microbes dans l'urètre - une astuce à appliquer toute l'année.

Y a-t-il vraiment plus de risques de développer une cystite l’été?

Selon un étude¹ de 2011, la vente de médicaments contre la cystite en France aurait augmenté de 20% pendant l'été en comparaison avec l'hiver précédent.

Il est vrai que l’été réunit plusieurs facteurs favorables au développement des infections urinaires : chaleur et transpiration qui entraînent la déshydratation, et certains troubles intestinaux qui ont parfois tendance à survenir davantage pendant un voyage (diarrhée, constipation) peuvent aussi contribuer au développement d’une cystite.

Que faire si, malgré tout, une cystite se déclenche ?

L’application de certains bons gestes anti cystite est recommandée pour essayer de faire passer l’infection naturellement.

Il est conseillé de consulter un médecin pour obtenir un traitement contre la cystite si les symptômes de celle-ci n’ont pas disparu au bout de deux jours.

Pour écourter au plus vite les symptômes, vous pouvez vous adresser à votre médecin traitant ou avoir recours à une consultation en ligne sur Zava afin d’obtenir un traitement adapté rapidement : après diagnostic, nos médecins seront en mesure de vous adresser une ordonnance directement à la pharmacie de votre choix sous 3h ouvrées.

Consultation médicale en ligne pour le traitement de la cystite

Publié le 19/07/2018
Revu par le Dr Sophie Albe-Ly le 18/07/2018

Sources :
¹ * Recherche sur la saisonnalité des infections urinaires, US National Library of Medicine National Institutes of Health